En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 3 heures 50 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 4 heures 33 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 7 heures 2 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 7 heures 46 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 8 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 9 heures 53 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 10 heures 16 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 10 heures 28 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 10 heures 51 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 11 heures 9 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 4 heures 15 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 5 heures 44 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 7 heures 17 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 8 heures 14 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 10 heures 21 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 10 heures 42 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 11 heures 13 min
© Reuters
Les instituts d’émission de l'Europe, des Etats-Unis mais aussi de la Chine taxent l’épargne des ménages au profit des banques.
© Reuters
Les instituts d’émission de l'Europe, des Etats-Unis mais aussi de la Chine taxent l’épargne des ménages au profit des banques.
Revue d'analyses (financières)

Comment se protéger des politiques monétaires "non conventionnelles" qui taxent l'épargne des ménages au profit des banques ?

Publié le 04 décembre 2012
Dans l’œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l’œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

Au cours du séminaire d’investissement de Comgest qui a eu lieu la semaine dernière au Pavillon Cambon, Vincent Strauss, son président, a une nouvelle fois insisté sur les effets pervers de la création de liquidité. Les politiques monétaires « non conventionnelles » mises en œuvre depuis de nombreux mois par la Fed, la BCE et la BOJ (Banque centrale du Japon) aboutissent à une mauvaise allocation d’actif par les investisseurs, puisque le loyer de l’argent est maintenu artificiellement à un niveau proche de zéro. Au palmarès des créateurs de liquidités, la Chine est de loin le numéro un mondial avec 40% des liquidités créées, suivie par le Japon avec 25%, les Etats-Unis et l’Europe, les deux à 15%. Pour y parvenir, les instituts d’émission de ces pays taxent l’épargne des ménages au profit des banques, ce qui est largement inefficace et socialement choquant. Ils sont aidés par les régulateurs qui n’ont rien su anticiper de la crise actuelle. Maintenant, vivant dans l’illusion de l’efficacité des ratios prudentiels, ils obligent les investisseurs à acheter de la dette gouvernementale surévaluée, financée par les banques centrales. Pour Vincent Strauss, une façon efficace de se prémunir contre ces aléas, consiste à acheter de façon régulière des valeurs de croissance à forte visibilité qui bénéficient d’une franchise forte. C’est la politique d’investissement que suit les fonds de sa maison qui gère maintenant 15Md€.

En Europe, Laurent Dobler de Comgest, gérant de Renaissance Europe, en hausse de 23% depuis le début de l’année à fin septembre, a bien montré que les sociétés qui figuraient dans son portefeuille semblaient tellement impliquées dans les marchés mondiaux qu’elles donnaient l’impression d’avoir coupé leur cordon ombilical avec l’Europe. Selon lui, il n’est pas impossible que nous assistions à une sorte de nouvel âge d’or pour certaines valeurs européennes, car la croissance de leurs résultats pourrait se poursuivre même dans un environnement difficile. Parmi les sociétés qu’il apprécie figurent : Dassault Systèmes, Inditex (Zara en Espagne), Prada, Elekta (radiothérapie pour le traitement du cancer en Suède), ARM Holdings PLC (puces informatiques pour les smartphones en Grande Bretagne).

La même philosophie d’investissement est mise en œuvre par Jean-Louis Scandella et Wojcieh Stalislawski, gérants de Comgest Growth Greater Europe Opportunities. Leurs dix principales positions sont ARM Holdings PLC, Gemalto, Experian, Sartorius Stedim Biotech, Sartorius AG, Illiad, Dufry AG, Brenntag AG, Amplifon spa, Eurofins Scientific.

Appliquée au monde par Céline Piquemal-Prade et Laure Negiar, gérantes de Comgest Monde, le portefeuille est composé à partir des thèmes suivants : Essor de la consommation des pays émergents (31%) avec notamment L’Oréal, Heineken, Samsonite, Western Union, China Mobile, Fast Retailing ; Prise de parts de marchés (21%) avec Illiad, Carmax, Canon, Makita ; Croissance explosive des données (19%) avec Google, Oracle, Microsoft, Adobe ; Croissance des besoins énergétiques avec Linde, Fanuc, Keyence ; Vieillissement de la population et progrès médical avec Johnson & Johnson, Medtronic, Hoya.


L’Espagne et l’Italie recommandées à l’achat

L’Espagne n’est pas sortie d’affaire d’après Laurence Boone, économiste chez BOA Merrill Lynch. Le prochain PIB espagnol sera mauvais. L’Italie doit être suivie de près. Malgré les incertitudes, Dennis Josse de Barclays estime que c’est le bon moment pour entrer sur ces marchés qui depuis trois ans ont baissé de 28,9% et 35,6%.

En France, le nombre de chômeurs a malheureusement augmenté depuis six mois de 169 000 personnes. L’hécatombe va malheureusement se poursuivre car même le nombre des intérimaires est en train de reculer. La politique menée par Arnaud Montebourg depuis son arrivée n’est pas la seule cause de cette évolution mais elle a très largement aggravé la situation. En matière d’emploi, il  s’agit maintenant pour les syndicats  de sortir du conservatisme pour introduire dans le Code du Travail l’idée simple de la flexibilité qui est la seule qui soit susceptible de débloquer les 600 000 emplois dont l’économie française se prive bêtement.

En Grande-Bretagne, la presse a employé pendant de nombreuses semaines pour la Grèce le mot de « Grexit » pour évoquer sa sortie de la Zone Euro. C’est probablement « Britxit » qui devrait arriver. Eric Le Boucher des Echos ne le souhaite pas. La sortie de la Grande Bretagne de l’Europe serait dit il, une catastrophe pour la première et un grand dommage pour la seconde.

Aux Etats Unis les analyses chiffrées que l’on peut faire  du « Fiscal Cliff » montrent que les baisses d’impôts Busch, si elles sont remises en cause,  devraient avoir peu d’impact, car elles ne seraient supprimées que pour les salaires élevés. Selon Joseph Kalish, le stratégiste de Ned Davis, l’impact après négociations se situera entre 0,5% et 1% du PIB. Un coup de tabac d’ici la fin de l’année est néanmoins possible selon Bary Knapp, le stratégiste de Barclays, car le compromis entre la Maison Blanche et la Chambre des Représentants ne pourra selon lui se produire que sous la pression des marchés.

 

Les marchés actions au plus haut depuis six semaines

Pour la première fois depuis quatre mois, on a assisté à une hausse parallèle des actions et des obligations. Les obligations espagnoles ont connu leur meilleure semaine depuis trois mois. Les taux italiens sont au plus bas depuis deux mois. L’amélioration de la situation grecque a été toutefois contrebalancée par de l’incertitude sur le « Fiscal Cliff » américain.

Le marché japonais a plus monté cette semaine que le marché européen…

La production industrielle a progressé de 1,8% en octobre pour la première fois depuis quatre mois. Selon Peter Berezin, Managing Editor de la BCA, le marché nippon pourrait être la bonne surprise de l’année 2013.

 

Secteurs : encore des trimestres difficiles pour l’automobile

Dans le secteur automobile, selon Gaëtan Toulemonde de Deutsche Bank, la production du T4 2012 en Europe sera de -14%, celle du T1 2013 de -12% puis ensuite -5%, 0% et enfin +8% au T4 2013. Sa valeur favorite reste Volkswagen car la valeur se paye 7,5X les bénéfices des douze prochains pour mois pour une croissance de 15%. En revanche il n’est plus acheteur de BMW au niveau actuel.

L’énergie reste un sujet très important pour la France car l’importation de pétrole représente 50Md€ sur les 70Md€ de déficit commercial. Le coût de la transition énergétique serait de 600Md€ d’ici 2030 pour ramener la part du nucléaire à 50% de l’énergie consommée. On voit bien toute l’imprudence de prendre des engagements sur le nucléaire qui était pourtant un des rares avantages comparatifs différentiant de l’économie française.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Equilibre
- 05/12/2012 - 14:24
@brennec
D'où l'utilisation des guillemets, pour libéral et autre...
Et ma question a du sens car, sans ces montagnes de dettes servant de collatéraux réputés sûrs, pas de nouveaux emprunts sauf à jouer avec des effets de leviers monstrueux.
Et ces montagnes de dettes qui continuent à s'accumuler pour payer maintenant notre chère social démocratie et dettes accumulées parce que nos dirigeants n'ont pas voulu simplement calmer le jeu des dépenses, omnibulés par leurs objectifs de "croissance", ignorant les cycles.
Ou alors je sur-pondère le premier critère dans mon raisonnement, n'ayant pas de chiffres tangibles.
Donc, poule, œuf, concomitance?...
Jean-Francois Morf
- 05/12/2012 - 12:03
Les banques ont créé 1 PétaEuro de dérivés à partir de rien...
Et cela aussi, c'est de la création de liquidités, à partir de rien...
Mais cela n'a PAS créé d'hyper-inflation, contrairement au dogme...
Car la seule manière de créer l'hyper-inflation, c'est d'inflater les frais financiers à 21% par an, comme le firent Adolph Volcker et Giscard d'Estaing en 1981...
brennec
- 05/12/2012 - 10:15
@equilibre
Quand un état dépense 56% du PIB on est très loin d'un système néo-ultra-hyper-libéral, on est en socialie, et cer depuis longtemps. Votre question n'a donc pas de sens pas plus que de se demander si le fait de croire au diable est responsable de la gravité.