En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

05.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 min 27 sec
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 1 heure 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 2 heures 43 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 6 heures 30 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 8 heures 35 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 2 heures 48 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 8 heures 29 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 22 heures 41 min
© Reuters
En 2000, la Suisse a adopté un mécanisme de "frein à l'endettement", entré en en vigueur en 2003.
© Reuters
En 2000, la Suisse a adopté un mécanisme de "frein à l'endettement", entré en en vigueur en 2003.
Pour en finir

Ces pays qui sont parvenus à se désendetter : comment ont-ils fait ? L'exemple de la Suisse

Publié le 29 novembre 2012
La Suisse a adopté un mécanisme de "frein à l'endettement" qui lui a permis d'abaisser sa dette de 56% à 36% du PIB en 10 ans. Quatrième épisode de notre série consacrée aux pays qui ont réussi à se désendetter.
Norbert Gaillard est économiste et consultant indépendant. Sa thèse, rédigée à Sciences Po Paris et à l’université de Princeton, portait sur les méthodologies de notation souveraine. Il a été consultant pour l’International Finance Corporation (IFC), l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Norbert Gaillard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Norbert Gaillard est économiste et consultant indépendant. Sa thèse, rédigée à Sciences Po Paris et à l’université de Princeton, portait sur les méthodologies de notation souveraine. Il a été consultant pour l’International Finance Corporation (IFC), l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Suisse a adopté un mécanisme de "frein à l'endettement" qui lui a permis d'abaisser sa dette de 56% à 36% du PIB en 10 ans. Quatrième épisode de notre série consacrée aux pays qui ont réussi à se désendetter.

A (re)lire : les précédents épisodes de notre série consacrée aux pays qui ont réussi à se désendetter : 

Ces pays qui sont parvenus à se désendetter : comment ont-ils fait ? L'exemple des Pays-Bas

Ces pays qui sont parvenus à se désendetter : comment ont-ils fait ? L'exemple de la Suède

Ces pays qui sont parvenus à se désendetter : comment ont-ils fait ? L'exemple du Canada

Atlantico : Comment a évolué la dette suisse au cours des dernières années ?

Norbert Gaillard : La dette publique suisse avait fortement augmenté au cours des années 1990, au point de passer de 30% du PIB en 1990 à près de 56% en 1998. Ensuite, de 1998 à 2003, la dette publique se stabilise à 54%-55%. Mais les autorités ont compris le risque de dérapage des finances publiques. En 2000, elles adoptent un mécanisme de "frein à l'endettement" qui entre en vigueur en 2003. Ce mécanisme vise à contenir l'augmentation de la dette publique.

Il fonctionnait de façon relativement simple : l'objectif est d'être à l'équilibre budgétaire, voire de dégager des excédents sur un cycle économique de 5 ans. Les résultats ne se sont pas fait attendre puisque depuis 2006, le pays est en situation d'excédents budgétaires. Les mesures ont été claires : un contrôle accru sur les dépenses publiques couplé à une conjoncture économique favorable qui a permis de générer assez facilement des recettes. La dette publique est passé de 56% en 2003 à 36% aujourd'hui, soit un réduction de 20 points de PIB en moins de 10 ans. Comme la Suède, la Suisse est parvenue à se désendetter en période de grave crise économique: c'est remarquable.

Ce succès a même permis au gouvernement helvétique d'adopter un plan de relance en 2009 lorsque toute l'Europe était en récession. Il faut cependant souligner que, comme aux Pays-Bas, la logique suisse est pragmatique : il y avait une volonté de gérer les finances publiques sur l'ensemble du cycle économique. Il s'agissait de dégager des excédents budgétaires afin d'avoir des marges de manœuvre pour une relance budgétaire si besoin était. Cette approche est à la fois libérale et keynésienne.

Notons tout de même que l'ensemble du pays n'est pas géré de façon égale : certains cantons et communes ont des niveaux d'endettement encore élevés. Ainsi, il faut opérer une distinction entre la partie francophone et celle germanophone : les cantons de Zurich et d'Argovie sont notés AAA, alors que la ville de Lausanne et le canton de Genève sont notés A+, soit quatre crans en-dessous. C'est un écart non négligeable pour la Suisse.

Y a t-il eu des dévaluations compétitives ?

Il n'y a pas eu de dévaluation compétitive, le franc suisse étant traditionnellement une monnaie forte. Dès qu'il y a des tensions économiques ou politiques en Europe ou dans le monde, la devise helvétique s'envole. Les investisseurs internationaux ont toujours eu deux ou trois "monnaies-refuge". Le franc suisse en a toujours fait partie.

A l'inverse, la Suisse a connu une appréciation de sa monnaie ces derniers temps, ce qui est un problème pour son économie et ses industries exportatrices. La banque centrale a même dû intervenir il y a quelques mois pour stabiliser la parité franc suisse/euro car 60% des exportations suisses sont à destination de l'Union européenne. Cette politique est d'ailleurs une réussite.

Quelles ont été les conséquences de ce désendettement sur l'économie du pays ?

Contrairement à ce que nous avons pu observer en Suède au début-milieu des années 1990, en Allemagne au début des années 2000, en Grande-Bretagne aujourd'hui, il n'y a pas eu de mesures brutales pour revenir à l'équilibre des finances publiques. L'impact sur la croissance fut donc très faible. Il faut reconnaître que le pic du ratio dette publique sur PIB, atteint en 1998, était modéré (56%).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

05.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
troiscentsalheure
- 29/11/2012 - 16:07
Lien
http://www.youtube.com/watch?v=ETY86BTksgc
nemrod30
- 29/11/2012 - 15:36
le désendettement ne passera que si:
la France adopte une politique volontariste d'éradication de la corruption à tous les étages de la vie politique.
boblecler
- 29/11/2012 - 12:28
N'importe quoi ce monsieur
N'importe quoi ce monsieur oublie de dire que les frontaliers (20 % de main d'oeuvre) ont payés pour certains d'entre eux en euros surtout dans les cantons de neuchatel vers bale. Les Fonctionnaires à l'agence de la recherche d'emploi ont été réaffectés à d'autres missions