En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

06.

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 7 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 11 heures 18 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 12 heures 13 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 12 heures 58 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 16 heures 12 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 16 heures 59 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 7 heures 39 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 8 heures 16 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 11 heures 40 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 12 heures 34 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 13 heures 13 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 14 heures 19 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 17 heures 25 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 18 heures 20 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 19 heures 18 min
© DR
Un chef djihadiste appelle à la destruction du Sphinx de Gizeh.
© DR
Un chef djihadiste appelle à la destruction du Sphinx de Gizeh.
A bas la Tour Eiffel !

Des djihadistes qui veulent détruire le sphinx au Révolutionnaire français : comment l'Histoire relativise la destruction du patrimoine

Publié le 26 novembre 2012
Le chef djihadiste égyptien Murgan Salem Al-Gohary a appelé samedi à la destruction du célèbre Sphinx des pyramides de Gizeh.
Dominique Audrerie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Audrerie est un expert indépendant des questions environnementales.Il est également docteur en droit de l'environnement et ancien directeur du Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (en 1993).Il est avocat à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef djihadiste égyptien Murgan Salem Al-Gohary a appelé samedi à la destruction du célèbre Sphinx des pyramides de Gizeh.

Atlantico : La semaine dernière, un prédicateur djihadiste égyptien, Murgan Salem al-Gohary, menaçait encore une fois les pyramides de Gizeh et le Sphynx. De telles violences ont déjà abouti à la destruction de nombreux mausolées dans le nord du Mali ou au célèbre Bouddha afghan. Cette menace est-elle prise au sérieux par les instances chargées de la protection du patrimoine mondial ? 

Dominique Audrerie : Il y a une convention de l'UNESCO qui prévoit la protection des biens culturels en temps de guerre. Elle a été ratifiée par la plupart des Etats qui reconnaissent ces difficultés et promettent de faire leur possible pour prévenir les destructions. Reste la question d'un Etat ou d'un groupe qui ne reconnait plus la légitimité d'un certain nombre de biens. Dans ce cas, les monuments en questions deviennent les témoins d'une société, d'une vision, qui ne sont plus bonnes à entendre. C'est tout simplement ce qui s'est passé en France pendant la Révolution. La convention de l'UNESCO a du mal à s'appliquer dans ces cas puisqu'elle peine à défendre l'idée du bien culturel lorsqu'il est n'est pas perçu comme tel par un belligérant.

Il existe une multitude d'exemples : les destructions penant la guerre en Irak ou celles perpétrées par les Khmer rouges. Se pose également la question d'une révolution. Une révolution est-elle un conflit armé ? La convention de l'UNESCO reste vague sur la définition et sur le champs de son application. On serait tentés de dire oui mais il peut y avoir débat.

On parle plus que jamais de ces questions ... mais les résultats observés restent loin d'être à la hauteur des enjeux.

Comment distinguer dans un tel cadre une vision sociétale ou politique onie et condamnée d'un bien culturel et historique ? Dans quelle catégorie inscrire le sphinx par exemple ?

C'est une approche qui reste subjective : la base de l'application de la convention de l'UNESCO reste l'intérêt général. Si cet intérêt général n'est pas reconnu, la protection est aléatoire. L'intérêt que vous ou moi pouvons avoir suppose que nous faisons une même lecture de ce qu'est le bien en question. Si cette lecture diverge, comment fonder la décision ? La mienne qui vient de l'extérieur ou celle de l'acteur qui est sur place ? J'en reviens à l'exemple de la Révolution : un certain nombre de biens étaient vécus comme des représentations d'un régime négatif et les faire disparaître allait dans le sens du mieux. La différence, c'est que l'affect lié aux monuments détruits pendant la Révolution a disparu. Pourtant, à l'époque déjà, des personnalités comme l'abbé Grégoire insistaient sur le fait que ces biens soient aussi un patrimoine historique qui témoignait d'un visage de notre passé.

Comment faire pour protéger ces monuments et comment convaincre ceux qui veulent les détruire de leur intérêt historique et patrimonial ?

Par l'action politique et diplomatique. Difficile donc en pleine période révolutionnaire ou l'efficacité de ces deux approches est particulièrement réduite. Le dialogue entre la volonté de détruire d'une part et de préserver d'autre part est difficile.

L'UNESCO intervient directement dans ces champs en cherchant à faire connaître les différentes causes liées à la protection de ce patrimoine. Reste que les destructeurs bénéficient généralement de la violence de l'instant lorsque ceux qui défendent la préservation de l'Histoire se reposent sur une sagesse réfléchit souvent cultivée dans de lointains bureaux.

Au cours de l'histoire, la volonté de détruire et la volonté de préserver ont-t-elles toujours été les mêmes ?

Il suffit de penser aux invasions des premiers siècles. Chaque fois on a détruit ce qui représentait une société que l'on ne voulait pas ou que l'on souhaitait faire disparaître afin de la faire oublier puis de la remplacer. Les symboles peuvent alors être variés : religieux, monuments politiques et autres. Ce sont des monuments emblématiques ... et culturellement intéressants.

La volonté de protéger ce patrimoine apparaît entre le XIXème et le XXème siècle. Des intellectuels commencent alors à développer l'idée que ces biens culturels appartiennent au patrimoine de l'humanité. Ils défendent l'idée qu'ils relèvent de l'intérêt général. En France, la démarche a été largement illustrée par les actions et les discours de l'abbé Grégoire au moment de la Révolution. Plus récemment, les grandes institutions que sont l'UNESCO ou le Conseil de l'Europe ont grandement pris le relais.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Enoch
- 27/11/2012 - 08:56
La destruction pour l'oubli!
C’est le propre de tout les fascismes de vouloir créer un être nouveau, qui doivent se libérer de tout les symboles du passés qui « l’enchainaient » !
George Orwell, le démontre très bien dans son livre, 1984, ou l’on détruit les mots et les objets du passé pour faire une société sans relief, sans réflexion.
Le rapport à l’histoire est un marqueur du fascisme !
On peut s’interroger sur les nouveaux programmes d’histoire concocter par nos idéologues trotskystes de l’éducation nationale, au programme destruction de tout sentiment national au profit d’un internationalisme, sauce les damnés de la planète !
C’est marrant cette ironique et improbable alliance entre extrême gauche internationalisme, libre échangisme néolibérale et islamiste prônant le califat ! Ils ont tous le même but, destruction des particularismes, au profit d’un monde unique et uniforme !
L’histoire sera toujours un frein à leurs ambitions ! Ils n’auront de cesse que de vouloir détruire les symboles qui enracinent !

Mais aussi pour être honnête dans mon propos, je dirais que le propre de l’homme est aussi d’oublier.
Teo1492
- 26/11/2012 - 23:54
les vrais Egyptiens sont les Coptes
les autres sont seulement des envahisseurs arrivés à partir du VIIe siècle
le_doux_reveur
- 26/11/2012 - 23:48
n'importe quoi pour faire parler de soi
Vu ce que représente le Sphinx et les pyramides pour l'industrie tourisme qui est déjà en berne, je doute fort que la population qui vit au pieds de ces deux monuments laisse faire.

Cela me semble être une déclaration bien provocatrice pour faire parler de son groupe d'illuminés.

Même si l'Arabie Saoudite n'est connue pour son tourisme, on peut visiter le site d'Hegra qui est un reste de la route des Nabatéens et ce pays est le berceau du Wahabisme.

@Glop Glop
Comparer avec les Nazis démontre votre niveau de bêtise pour rester très très poli.