En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 3 heures 16 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 4 heures 27 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 5 heures 15 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 5 heures 45 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 21 heures 47 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 23 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 4 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 5 heures 14 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 5 heures 58 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 22 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 1 jour 3 heures
© Reuters
Les personnes qui se servent avec pertinence de ces outils sont celles qui savent reprendre et corriger leurs écrits.
© Reuters
Les personnes qui se servent avec pertinence de ces outils sont celles qui savent reprendre et corriger leurs écrits.
Professeur numérique

Smartphones : ces applications qui vous aident à améliorer votre français

Publié le 25 novembre 2012
Les applications visant à perfectionner notre usage de la langue prolifèrent. Derrière des aspects pratiques non négligeables, ces outils techniques mettent en question notre rapport au langage.
Thierry Bulot est sociolinguiste, et travaille essentiellement sur la diversité des langues urbaines, sur les faits de discriminations sociolinguistiques et à la professionnalisation de la recherche dans ce domaine  ; il a mené plusieurs recherches...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Bulot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Bulot est sociolinguiste, et travaille essentiellement sur la diversité des langues urbaines, sur les faits de discriminations sociolinguistiques et à la professionnalisation de la recherche dans ce domaine  ; il a mené plusieurs recherches...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les applications visant à perfectionner notre usage de la langue prolifèrent. Derrière des aspects pratiques non négligeables, ces outils techniques mettent en question notre rapport au langage.

Toute question relative aux langues est complexe et celles relatives à l’usage de la langue française le sont tout autant. Pourquoi ? Il y a d’abord une confusion première entre langue et écrit : presque constamment, l’on confond l’une avec l’autre quand l’écrit (et on est davantage sur l’orthographe[1]) n’est toujours qu’une technique au service de la langue, elle-même en constants et nécessaires changements ; investis de valeurs symboliques, identitaires, sociétales, les discours survalorisant l’écrit rendent, au moins dans les pratiques et les représentations, toute intervention sur la langue difficile, conflictuelle et surtout empreinte de déloyauté linguistique : vouloir simplifier l’écriture de sa langue (et notamment le français) relèverait d’une totale inconséquence et viserait la destruction de la nation.

Évidemment tous ces discours alarmistes n’ont de fonction que de rendre possibles des postures de replis identitaires posés comme garants de la pérennité et du salut  de la langue. Ensuite, car en même temps que les langues continuent de changer en lien étroit avec les pratiques sociales, l’émergence des technologies de communication accroît de manière exponentielle la pratique de l’écrit, rend davantage visibles dans le champ social non seulement les changements (ortho)graphiques, mais plus encore identifiable l’émergence des formes linguistiques nouvelles ; il suffit de penser aux SMS rédigés dans des situations de contacts de langues (ailleurs qu’en France mais aussi en France), combinant – de manière tout à fait efficace et sans remettre en cause les identités et pratiques culturelles– les différentes normes des langues. Autrement dit, plus on écrit visiblement, plus semblent manifeste les écarts à une norme fantasmée de l’écrit.

L’illusion de la norme est là : chaque francophone sait que ses compétences de langue seront d’abord jugées sur les compétences orthographiques qu’il est censées maîtriser, ce qui – n’en déplaise à ceux qui énoncent le contraire – n’a jamais été le cas et ne peut donc pas être le sien. Jamais ses compétences ne sont évaluées à l’aune de ses capacités à écrire dans la multitude des variétés de sa propre langue mais toujours, au final, à son aptitude illusoire à connaître un ensemble de règles arbitraires, datées historiquement et sans peu de cohérence avec la diversité de la langue qu’il parle en tant que telle[2].

Ainsi, l’ensemble des outils proposés aux usagers pour "améliorer votre français" ne se trompent pas de cible marketing puisqu’ils s’adressent à des individus persuadés d’être en permanence en défaut par rapport à la norme de l’écrit et conscients par ailleurs que cet écart peut dans certains cas les discriminer.  En ce sens ils ont leur efficacité. Là où le bât blesse c’est que celles et ceux qui vont se servir avec pertinence et profit  de ces outils sont déjà ceux et celles qui savent reprendre et corriger leurs écrits, adopter des stratégies de contournement de leurs difficultés (ne pas savoir écrire un mot et avoir suffisamment de vocabulaire pour en choisir un autre équivalent et dont la graphie est connue, par exemple) ; les autres seront laissé-es à l’écart, voire les utiliseront en produisant plus d’erreurs encore. La véritable limite de ces outils (qui ne font que reproduire des pratiques correctives antérieures) est de reprendre l’idée qu’une langue est homogène, a une seule norme et pré-existante à son usage, alors que c’est bien évidemment l’inverse.

Vraiment efficaces et pertinents, de tels outils devraient être des coachs sociolinguistiques et permettre (puisqu’on reste à présent à l’écrit) d’assurer à ses utilisateurs non pas la connaissance de formes sans autre objet que de rendre imbécile celui ou celle qui l’ignore alors que l’usage – y compris normé – est là[3], mais bien la reconnaissance de la pluralité des pratiques langagières et des différentes formes d’écriture en usage dans nos sociétés.

L’enjeu tant technique que sociétal est là : mettre les outils langagiers au service de la pluralité des pratiques et non pas à celui de la reproduction d’une norme discriminante.



[1] Voir l’excellente synthèse sur cette question dans Legros Georges et Marie-Louise Moreau, 2012), Orthographe : qui a peur de la réforme ?, ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L'intégralité du texte est disponible sur  http://www.languefrancaise.be

[2] Si l’anglais est dit plus facile ça n’est certes pas le cas de son orthographe (voir note 1).

[3] Qui peut se prévaloir – comme tout outil reprenant une conception homogène de la langue – d’être meilleur parce qu’il écrit "au temps pour moi" en lieu et place de "autant pour moi" ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 25/11/2012 - 16:25
ORDIPHONES???
Smart != Ordi

jean-paul
- 25/11/2012 - 12:06
déjà il faut dire ORDIPHONES si vous voulez...
déjà il faut dire ORDIPHONES si vous voulez vraiment améliorer votre "français"