En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 1 heure 12 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 1 heure 59 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 3 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 4 heures 45 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 6 heures 27 sec
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 7 heures 22 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 8 heures 5 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 9 heures 32 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 10 heures 7 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 10 heures 28 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 1 heure 40 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 2 heures 15 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 3 heures 54 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 4 heures 53 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 6 heures 44 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 9 heures 18 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 9 heures 47 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 10 heures 15 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 41 min
© Reuters
Beaucoup d'entrepreneurs se servent d'un business plan. Une erreur selon certains experts.
© Reuters
Beaucoup d'entrepreneurs se servent d'un business plan. Une erreur selon certains experts.
A jeter

Le business plan pour les entrepreneurs : à la poubelle !

Publié le 18 novembre 2012
Et si le fameux plan de financement chéri des entrepreneurs ne servait en fait à rien ? Louis Jacques Filion, Claude Ananou et Christophe Schmitt estiment qu'il ne suffit pas pour guider l’entrepreneur dans la préparation de ses activités entrepreneuriales. Extrait de "Réussir sa création d'entreprise sans business plan" (2/2).
Louis Jacques Filion est professeur titulaire et directeur de la chaire d'entrepreneuriat Rogers - J.-A.-Bombardier à HEC Montréal. Il possède une expérience diversifiée de la création d'entreprise.Claude Ananou est maître d'enseignement au service...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis Jacques Filion Claude Ananou Christophe Schmitt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis Jacques Filion est professeur titulaire et directeur de la chaire d'entrepreneuriat Rogers - J.-A.-Bombardier à HEC Montréal. Il possède une expérience diversifiée de la création d'entreprise.Claude Ananou est maître d'enseignement au service...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et si le fameux plan de financement chéri des entrepreneurs ne servait en fait à rien ? Louis Jacques Filion, Claude Ananou et Christophe Schmitt estiment qu'il ne suffit pas pour guider l’entrepreneur dans la préparation de ses activités entrepreneuriales. Extrait de "Réussir sa création d'entreprise sans business plan" (2/2).

Depuis les années 1970, le business plan est devenu incontournable pour se lancer en affaires et obligatoire pour l’obtention de soutiens externes, via la rédaction de documents uniformes et planificateurs, propres aux grands groupes déjà établis. Les entrepreneurs sont ainsi amenés à planifier leurs actions de manière rigide et précise par l’utilisation du business plan, bien qu’ils doivent continuellement s’adapter aux incertitudes de l’environnement. Au final, on cherche trop souvent à structurer, formaliser et finaliser la réflexion préparatoire sur le projet entrepreneurial par le business plan. En quelque sorte, on peut considérer que le business plan a été greffé au milieu entrepreneurial.

[…]

L’activité entrepreneuriale relève de l’intuition, des émotions et de la création, c’est-à-dire de l’hémisphère droit du cerveau, tandis que le métier de gestionnaire est axé sur l’analyse, la rationalité, l’attribution de ressources, la planification, c’est-à-dire des fonctions rattachées à l’hémisphère gauche du cerveau. Le business plan ne constitue donc pas quelque chose de naturel pour un entrepreneur. Un bon créateur ne fera pas nécessairement un bon gestionnaire, tout comme un bon gestionnaire ne serait pas obligatoirement un bon créateur.

[…]

La conception, puis la mise en oeuvre d’une opportunité résultent d’une démarche constructive de l’entrepreneur, basée sur des éléments précis : son intuition, son profil et l’environnement dans lequel il évolue. Ainsi, chaque opportunité d’affaires représente une création unique. Or, recourir à un outil généraliste et uniforme, tel que le business plan, semble insuffisant, voire inadapté à des situations aussi particulières que la conception et le démarrage d’entreprise.

[...]

À bien des égards, rédiger un business plan équivaut à écrire une recette de cuisine : ni la recette ni le business plan ne pourront être suivis à la lettre, puisque quelques semaines ou mois plus tard, c’est-à-dire au moment où ils seront mis en œuvre, les conditions risquent d’avoir changé. Dans le cas de l’entrepreneur, il peut s’agir des conditions de l’environnement.

Les entrepreneurs, quelle que soit leur catégorie, développent des projets divers ; pourtant, ils doivent tous réaliser le même exercice : le business plan. Or, parce qu’il est standardisé, ce dernier limite la démarche entrepreneuriale du porteur de projet. S’il est important de guider les entrepreneurs et d’utiliser un support de communication entre les parties prenantes du projet, nous pou vons sérieusement nous interroger sur la pertinence du business plan à bien jouer ces deux rôles. En effet, il enferme trop souvent les entrepreneurs dans une structure rigide qui ne leur est pas naturelle. Cette logique de contrôle, plutôt que de créativité et d’innovation, ne motive pas les entrepreneurs et limite leur aisance à évoluer dans leur démarche et à communiquer sur leur projet.

De plus, le business plan représente un exercice long et contraignant qui peut amener les entrepreneurs à se déconnecter de la réalité pour concentrer leurs efforts et beaucoup de temps à la rédaction dudit document.

[…]

Le business plan ne permet pas de prendre en compte toutes les spécificités ni les imprévus d’un démarrage d’entreprise. Outil de gestion avant tout, le business plan ne suffit pas pour guider l’entrepreneur dans la préparation de ses activités entrepreneuriales. Il paraît alors nécessaire de favoriser la compréhension de l’évolution spécifique de chaque entrepreneur et des interactions de ce dernier avec son environnement. Il sera ainsi plus aisé de suivre, de guider et d’apprécier la création de l’opportunité d’entreprise. Pour cela, un soutien complémentaire ou remplaçant le business plan doit être envisagé dans le contexte qui est propre au démarrage d’entreprise.

__________________________________________________

Extrait de "Réussir sa création d'entreprise sans business plan", Ed. Eyrolles (novembre 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Decebal
- 19/11/2012 - 00:19
Un bel exemple du snobisme pour le Franglais
Je suis aussi d'accord avec Jean Paul encore du Franglais. Et aussi la parfaite illustration du snobisme et de la bêtise ambiante. Le commerce "moderne" utilise l'anglais . Parler Français est indécent, trop ringard. donc pas efficace. Mais les 3/4 de ces méthodes ne servent que ceux qui les enseignent devant de béats élèves et dans les faits seul de grosses entreprises y trouvent un intérêt. Pour les autres du bon sens, rien que du bon sens et savoir qu'il ne faudra pas compter ses heures.

jean-paul
- 18/11/2012 - 23:23
ha! vous avez lu l'article sur le franglais?
"business plan" est ciblé dedans...je vous invite de le lire
http://www.atlantico.fr/decryptage/abuse-t-on-franglais-francois-appert-527977.html