En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

La future mariée impose ses invités

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Prise de guerre ?
Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France
il y a 2 heures 46 min
pépite vidéo > Europe
Courage des Britanniques
Le prince Charles adresse un message de solidarité aux Britanniques face à l’épreuve du coronavirus
il y a 3 heures 55 min
light > High-tech
Bonheur en famille
Confinement : grâce à Google et à la réalité augmentée, il est possible de recréer un véritable zoo à la maison
il y a 5 heures 29 min
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 6 heures 51 min
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 10 heures 11 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 11 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 11 heures 46 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Sibeth Ndiaye décide de remanier les membres de son cabinet ministériel
il y a 3 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Espoir
Sophie Pétronin serait toujours en vie, selon le fils de l'otage française enlevée au Mali
il y a 4 heures 11 min
pépites > France
Printemps et confinement
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
il y a 6 heures 9 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 7 heures 23 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 8 heures 30 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 9 heures 51 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 10 heures 28 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 10 heures 53 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 12 heures 13 min
© DR
Selon l'OCDE, la Chine pourrait devenir la première puissance mondiale en 2016.
© DR
Selon l'OCDE, la Chine pourrait devenir la première puissance mondiale en 2016.
Continuité historique

Chine 1ère puissance mondiale dès 2016 : 5 000 ans de civilisation, quels sont les secrets de sa longévité ?

Publié le 18 décembre 2012
Depuis 5 000 ans, la Chine imprègne toute la culture de l'Asie de l'Est, aussi bien au niveau religieux que linguistique. Selon l'OCDE, le pays sera même la 1ère puissance mondiale en 2016. Premier volet de notre série consacrée à la Chine.
Cyrille J-D Javary est un sinologue, écrivain, conférencier et consultant en culture chinoise ancienne et moderne. Il est né en 1947, s’est rendu 68 fois en Chine (premier voyage en1984) après un séjour de deux ans à Taiwan (1980-1982). ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Javary
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille J-D Javary est un sinologue, écrivain, conférencier et consultant en culture chinoise ancienne et moderne. Il est né en 1947, s’est rendu 68 fois en Chine (premier voyage en1984) après un séjour de deux ans à Taiwan (1980-1982). ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis 5 000 ans, la Chine imprègne toute la culture de l'Asie de l'Est, aussi bien au niveau religieux que linguistique. Selon l'OCDE, le pays sera même la 1ère puissance mondiale en 2016. Premier volet de notre série consacrée à la Chine.

Atlantico : Quels sont les éléments de la culture chinoise qui lui ont permis de perdurer quand la plupart des autres grandes civilisations de l’Histoire ont fini par disparaître ?

Cyrille Javary : Le premier élément de cette particularité est que, de toutes les civilisations nées sur le continent eurasien, la civilisation chinoise est la seule qui a toujours habité le même territoire. C’est une civilisation de paysans sédentaires qui cultivent les céréales sur ces mêmes terres et cela depuis que les hommes pratiquent l'agriculture. Ainsi, à la différence de toutes les autres civilisations, la Chine ne s’est créée ni par les conquêtes ni par les migrations. C’est un élément fondamental de la façon de penser des Chinois car cela remet en cause la notion de début. Quand un peuple migre ou qu’un pays est annexé, cela constitue un marqueur temporel fort de commencement, ce qui n’existe pas le cas pour la Chine.

Ensuite, la culture chinoise a créé un système d’écriture unique au monde qui fonctionne autour de la représentation d’idées ou de situations et non pas de sonorités comme dans tous les autres systèmes graphiques du continent eurasien. Cela sert de base à une pérennité unique dont l’exemple le plus frappant est que les Chinois n’ont pas changé de système politique depuis 3000 ans. Jusqu’à aujourd’hui. Le pays est toujours gouverné par un parti unique, avant le Parti Communiste, il s'agissait du Parti des lettrés, ceux qui avaient réussi aux examens impériaux (et qui occupaient tous les postes gouvernementaux du gardien de nuit au Premier ministre) dirigeaient le pays. Ce système de méritocratie qui avait ébloui Voltaire permettait à n’importe quel Chinois de s’y présenter autant de fois qu’il le souhaitait. Cela a permis à la Chine d’avoir une énorme avance sur le reste du monde jusqu’à la Renaissance. Évidemment, cela était plus simple de réussir ces examens quand on était fils de lettré, mais il n’était pas rare que les habitants d’un village se cotisent pour payer des études à l’enfant le plus éveillé du village pour qu’il réussisse. Ce système permettait aux Lettrés de disposer en permanence des meilleurs cerveaux du pays à la différence du système féodal français dans lequel seuls les ordres permettait de s’extraire socialement. Ce n’est que plus tard avec la montée de la bourgeoisie que l’on a commencé à comprendre l’importance des études.

En Chine, le système est le même lorsque que quelqu’un présente sa candidature au Parti. Trois ans d'enquête sont d'abord menés sur le candidat. Sont interrogées toutes les personnes l’ayant fréquenté, la famille, les camarades de classe, les nounous, les professeurs. Le Parti Communiste Chinois compte actuellement 82 millions de membres soit 5% de la population soit exactement la même part que celle qu’occupaient les Lettrés à l’époque impériale. C’est pour cela que les idées de démocratie occidentale ont du mal à prendre en Chine. Pour les Chinois, la durée est signe d’efficacité. Ils ne voient donc pas pourquoi ils devraient changer de système alors que le leur fonctionne très bien et depuis si longtemps.

Le rapport entre le visible et l’invisible constitue également l’un des piliers de la longévité chinoise. Les autres cultures eurasiennes rejettent le rapport à l’invisible, soit du coté de l’irrationnel, soit du côté du religieux.

Enfin, s’il est un élément qu’il faut comprendre et qui peut sembler paradoxal, c’est le rapport "amical" avec le changement.  En Chine, il n’y a pas de religion du Salut, pas de Paradis ni d’éternité pour aider à supporter le présent. La seule éternité qui soit est celle des saisons qui se suivent. Ce n’est pas un hasard si le livre de base de la pensée chinoise s’appelle le Yi Jing, c’est-à-dire le classique du changement, le livre des mutations. Celui-ci contient une phrase qui résume cette vision des choses : la seule chose qui ne change pas est le changement. Nous Européens détestons le changement. Ce rapport amical des Chinois avec le changement leur a permis de supporter les immenses bouleversements du XXème siècle. La réponse chinoise à la notion de hasard est celle d’une culture paysanne : le rythme des saisons est immuable, après l’hiver viendra la printemps mais personne ne sait s’il sera pluvieux ou ensoleillé.

La Chine a donc toujours connu un régime politique centré sur un parti unique. Comment ce pouvoir central peut-il tenir un pays si grand et si culturellement varié ?

Il faut bien comprendre que dans un système royaliste ou approchant, le Roi lui-même n’est que rarement remis en cause. En général ce sont plutôt les ministres et les préfets qui le sont. On oublie toujours que le 14 juillet 1789 au soir, le peuple de France a dressé une statue à Louis XVI sur les ruines de la Bastille.

En Chine c’est le même problème mais multiplié par la taille du pays. En effet, la taille du pays et sa structure permettent aux potentats locaux d’édulcorer voire de réduire presque à néant les directives du pouvoir central. C’est une constante de l’Histoire chinoise dont souffre le pays et dont il a toujours souffert. Les Chinois n’ont pas l’impression de vivre dans un pays tyrannique mais l’injustice créée par la corruption des potentats locaux est parfois durement subie. Il faut se rappeler qu’une province chinoise est un pays européens. Imaginez donc que nous ayons quatre-vingts sept pays européens à faire fonctionner ensemble alors que nous n’y arrivons déjà pas à vingt-sept. Les habitants de ces provinces n’ont pas les mêmes traditions, la même cuisine, la même histoire ou encore la même langue mais ce qui les unit c’est qu’ils ont la même écriture. C’est ce qui cimente le pays dans l’espace et dans le temps. Par exemple, tous les films passant à la télévision sont sous-titrés et peuvent ainsi être compris par tout dans le pays.

De la même manière, un lettré chinois peut lire une stèle datant de l’époque de Confucius sans avoir la moindre idée de comment elle aurait été prononcée par ce dernier. On pourrait comparer cela à la structure du latin au Moyen-Age où un professeur pouvait aller enseigner à Rotterdam, à Milan ou n’importe où ailleurs, système qui a été détruit par les nationalismes.

Quel est le rôle des différentes philosophies taoïste, confucianiste et bouddhiste, qui régissent la vie spirituelle des Chinois dans la longévité de leur civilisation ?

Avant tout, il est important d’éviter le terme de religion car il s’agirait d’une projection qui n’a pas cours en Chine. Les Chinois les appellent plutôt des sagesses, ce sont des guides pour la vie quotidienne.

On fait appel à un Taoïste pour déminer l’invisible quand vous ouvre un magasin mais plutôt à un Bouddhiste pour guider l’âme d’un proche vers le bon chemin. Le Confucianisme quant à lui est une sorte de code de savoir-vivre en société adapté à un pays qui a toujours été surpeuplé.

Il y a cependant des signes extérieurs de religiosité qui se rapprochent de la perception occidentale, des temples, des moines, des cérémonies. C’est pourtant un rapport très différent au culte, il s’agit plutôt d’une sorte de demande, de négociation. Il y a un rapport très laïque aux forces de l’invisible. La seule vraie religion de Chine est celle de l’Empereur, le fils du Ciel, celui que le régulateur impersonnel du cycle des saisons à choisi pour commander sur terre. On en revient à nouveau à cette tradition paysanne. Cette laïcité des cultes permet à la Chine une formidable capacité d’absorption culturelle. Les derniers exemples en date ne sont pas spirituels mais restent frappants, Le communisme et le capitalisme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

La future mariée impose ses invités

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
golvan
- 18/12/2012 - 12:59
@phidias
Et j'ajoute qu'il n'y a aucune bonhommie dans mes propos.
Avez-vous commercé récemment avec des Chinois en Chine ? La cupidité, ou l'âpreté au gain si vous préférez, est partout. Il faut arroser puis comprendre que la parole engagée n'a aucune valeur. C'est ça le commerce avec les Chinois actuellement. Et ça n'est pas le cas partout dans le monde.
Il n'y a aucun racisme à le constater, c'est un trait culturel que tous les Occidentaux qui sont obligés de travailler là-bas constatent.
mais peut-être êtes vous chercheur sinologue distingué et n'avez-vous pas à vous salir les mains avec l'argent, auquel cas taoïsme, confucianisme ou bouddhisme forment un cadre protecteur et apaisant avec les autochtones.
golvan
- 18/12/2012 - 12:51
@phidias
J'assume parfaitement mes propos et les traiter de racistes dénote seulement l'imbécilité de ceux qui confondent race et comportements acquis au travers d'une culture. La cupidité est un tarit culturel, pas racial.
Pourquoi avoir supprimé mon post ? Les Chinois ont-ils inventé l'électricité, le moteur à explosion, l'informatique ? Et ne pillent-ils pas allègrement les brevets en les contournant ou en en copiant le contenu ?
Comment parler de civilisation plusieurs fois millénaire quand ladite civilisation ne vit actuellement que sur les emprunts des technologies occidentales ? Millénaire certes mais sans grand rapport avec le passé.
Avez-vous vécu en Afrique où les Chinois se comportent comme des prédateurs racistes et qui n'envisagent pas un instant le mariage avec des Africain(e)s ? Et, régulièrement leur comportement dans le commerce, car ils ne créent rien en Afrique mais ils pillent , leur vaut les foudres des populations locales.
Alors avant de traiter mes propos de racistes il faudrait peut-être savoir de quoi on parle et cesser d'encenser une dictature qui n'a en ce moment pour unique objectif que de se venger d'humiliations attribuées au monde occidental.

phidias
- 17/12/2012 - 21:54
Racisme admis
Je ne sais pas si vous l'avez constaté vous-même mes il y a beaucoup d'individus tels que golvan qui assument leur racisme envers les chinois avec une bonhommie qui laisse pantois.
 
J'espère que son post sera supprimé (ainsi que le mien qui s'il est une parodie dont je ne pense pas un mot n'est qu'un recherche/remplace de ses propres clichés)...