En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 2 heures 40 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 3 heures 36 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 4 heures 57 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 6 heures 17 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 8 heures 3 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 9 heures 27 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 11 heures 16 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 11 heures 53 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 3 heures 12 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 4 heures 39 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 5 heures 30 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 7 heures 56 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 11 heures 40 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 11 heures 59 min
Renouveau

Le nouveau Président chinois va-t-il remettre en jeu l'équilibre de l'Asie ?

Publié le 08 novembre 2012
Les plus hauts dirigeants chinois étaient réunis jeudi pour préparer le 18è congrès du Parti communiste chinois (PCC), qui doit officialiser la semaine prochaine la passation de pouvoir entre le président Hu Jintao et son successeur Xi Jinping.
Pierre Picquart est docteur en Géopolitique de l’Université de Paris-VIII, spécialiste en Géographie humaine, expert international, et spécialiste de la Chine.Il a rédigé notamment La Chine dans vingt ans et le reste du monde. Demain, tous chinois ?...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Picquart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Picquart est docteur en Géopolitique de l’Université de Paris-VIII, spécialiste en Géographie humaine, expert international, et spécialiste de la Chine.Il a rédigé notamment La Chine dans vingt ans et le reste du monde. Demain, tous chinois ?...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les plus hauts dirigeants chinois étaient réunis jeudi pour préparer le 18è congrès du Parti communiste chinois (PCC), qui doit officialiser la semaine prochaine la passation de pouvoir entre le président Hu Jintao et son successeur Xi Jinping.

Atlantico : Les plus hauts dirigeants Chinois étaient réunis jeudi pour préparer le 18è congrès du Parti communiste chinois, qui officialisera la semaine prochaine la passation de pouvoir entre le président Hu Jintao et son successeur Xi Jinping, qui devrait prendre la tête du pays en mars. Doit-on s'attendre à un changement d'orientation politique ?

Pierre Picquart : La politique chinoise est un petit peu comme un immense paquebot qui suit sa route et sa trajectoire, à savoir une politique de réformes entamée depuis plusieurs dizaines d’années et qui se poursuit au rythme des différents dirigeants. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas une sorte de nouveau souffle au regard d’une équipe nouvellement constituée. Mais on ne devrait pas voir de brusque changement de la politique chinoise, tant au regard de sa politique intérieure que de sa diplomatie et de ses relations internationales.

Le futur Président n’a pas de divergence idéologique majeure avec le Président actuel Hu Jintao. Cependant, la personnalité des hommes joue et celle du vice-président est encore très mal connue en Chine. On peut donc s’attendre à quelques touches personnelles données par le nouveau Président, comme d’ailleurs au mois de mars par le futur nouveau Premier ministre chinois.

Depuis la nouvelle Constitution chinoise, on a toujours remarqué que les changements de Président et de Premier ministre en Chine, n’ont jamais donné lieu à des bouleversements. Cependant, ils marquent le début d’une nouvelle ère de transformations aux yeux des Chinois.

Le nouveau Président devra faire face à de nombreux défis. La colère monte au sein du peuple chinois, irrité par la crise, la corruption et les problèmes sociaux. Est-ce l'occasion pour le Parti communiste de desserrer son emprise pour assurer la stabilité du pays ?

Ce qui est essentiel en Chine, c’est la politique de réformes. Certes, il y a des résistances à l’intérieur au niveau de certaines provinces, car le pouvoir ne se partage pas toujours. Mais selon les déclarations de Hu Jintao, l’essentiel est la politique de réformes. Quid de cette politique ? Va-t-elle continuer ? Sera-t-elle audacieuse, au regard de l’environnement, au regard d’une nouvelle démocratie à la chinoise ? On peut l’imaginer et on peut l’espérer.

L’affaire Bo Xilai est une véritable affaire d’Etat qui n‘a pas fini de faire parler d’elle. Bo Xilai est un dirigeant du Parti Communiste Chinois accusé d’avoir tué un diplomate, sa femme a été condamnée et il a été exclu du parti.

Au sujet du mécontentement du peuple chinois, il faut être très clair. Le peuple chinois a tout à fait conscience d’avoir fait un bond prodigieux vers une meilleure qualité de vie, y compris dans les campagnes et bien que toutes les classes sociales n’en aient pas profité. Mais dans le même temps, l’écart entre les plus pauvres et les plus riches s’est accru, bien que les plus pauvres vivent beaucoup mieux qu’il y a 5 ou 10 ans. De plus, une forme de démocratie s’est installée : la parole s’est libérée depuis quelques années et aujourd’hui les Chinois s’expriment.

Il sera donc dans l’intérêt du futur Président, et surtout du futur Premier ministre, qui va diriger les affaires intérieures, d’être à l’écoute des revendications du peuple chinois. Ces revendications ne sont pas idéologiques, il ne s’agit pas de demandes abstraites de plus ou moins de liberté. Ce qui est important pour les Chinois, c’est de bien manger, d’avoir des crèches, des hôpitaux. Ils veulent des choses concrètes.

La Chine devra garder son unité de politique nationale, tout en conservant une économie libérale et en menant une politique sociale. Si les 10 dernières années, et même les 40 dernières, ont été relativement favorables à la Chine, le pays a aujourd’hui de nombreux challenges à relever.

Au-delà des futurs Président et Premier ministre, ce qui est important ce sont les équipes qui sont derrière, dans les administrations. La Chine se développe énormément au niveau de ses universités, de ses centres de recherche, de ses écoles, des cadres, des dirigeants, des techniciens qui font partie des plus performants au monde. Ne nous faisons pas de soucis pour la gestion de la Chine. Sauf accident de politique ou accident de l’Histoire, la Chine a suffisamment d’ingénieurs, de techniciens et de gens capables dans tous les domaines pour que le pays poursuive sa route.

Quels changements sont à prévoir au sein de l’équilibre asiatique ? S'exprimant à l'ouverture d'une réunion de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) en septembre, le vice-président Xi a exprimé sa volonté de résoudre pacifiquement les conflits diplomatiques qui opposent la Chine et ses voisins.

La Chine a trois priorités : la stabilité de sa politique intérieure, le progrès économique et social de sa nation, et sa diplomatie. Il s’agit, tout en menant une diplomatie multilatérale, d’éviter les coalitions antichinoises.

Il faut noter qu’au cours de l’Histoire, la Chine n’a jamais fait de guerre à l’étranger. Elle a toujours cherché à assurer une paix régionale. Ce sommet Asean fait partie des différents partenariats entre la Chine et l’Asie qui favorisent la paix et la prospérité des différentes régions. Car les conflits sont nombreux. Il n’y a pas que le conflit des îles Diaoyu entre la Chine et la Japon, il y a aussi des conflits territoriaux très anciens avec le Vietnam, la Russie, l’Inde. La Chine ayant de nombreux voisins, les différents sommets sont l’occasion de réunir les différents partenaires et d’essayer de régler les contentieux frontaliers et les problématiques économiques. De par son Histoire et sa culture, la Chine ne mènera pas une politique agressive à l’extérieur.

Mais la Chine ne se laissera pas marcher sur les pieds. Maintenant qu’elle est devenue une grande puissance mondiale, elle se permet de tenir des positions fermes sur certains dossiers.

La Chine a ses "susceptibilités" et le peuple chinois est très attaché à des îlots dont l’intérêt économique est assez faible. Dans le cas des iles Diaoyu je parlerais même de bouts de cailloux. Il s’agit davantage de symboles, en réaction à l’évasion pour laquelle le Japon ne s’est jamais excusé. Les tensions persistent entre les deux pays, dans un climat de tensions nationalistes exacerbées. L’Asean permet de calmer les choses et de trouver des terrains d’entente.

Xi Jinping parviendra-t-il à réformer le modèle économique chinois fondé sur l’exportation, et à l'orienter vers une moindre dépendance des ventes à l’étranger ?

C’est vrai, l’impact de la crise économique mondiale qui a démarré en 2007 a été très important pour la Chine. Mais qu’a-t-elle fait ? Elle a tout de suite anticipé. Elle a vu arriver cette crise financière en provenance des Etats-Unis et elle a tout de suite investi énormément dans les nouvelles technologies.

La Chine a pris conscience qu’elle ne pouvait plus se contenter d’être l’usine du monde, mais qu’elle devait également se tourner vers son propre territoire. Aujourd'hui, la Chine est un pays en plein développement capable de partir a la conquête de son immense territoire. La Chine n'a pas besoin de faire la guerre : elle a des régions entières à conquérir à l'Ouest de son propre territoire.

Ce sera le rôle du Premier ministre. Il devra poursuivre la réorientation de l’économie vers l’intérieur du pays, vers une croissance toujours soutenue de l'ordre de 7% et continuer les réformes sociales pour assurer au niveau national des ceintures de sécurité minimum au niveau de la retraite et de la santé.

Dans la perspective du sommet ASEM 9 qui commence lundi, les relations entre la Chine et l'Europe, et plus spécifiquement la France, vont-elles évoluer ?

Après quelques bourrasques à l’époque des Jeux olympiques de Pékin, nous entrons dans une nouvelle phase de relations entre la Chine et la France, qui seront plus favorables. Les orientations actuelles de la diplomatie chinoise comme de la diplomatie française sur certains dossiers sont identiques. Les deux nations sont des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU. Il y a bien évidement des divergences, mais sur le terrain de la crise économique, de l'environnement, de la sécurité alimentaire, de la mise en œuvre de la paix, les relations entre le Chine et la France devraient connaître des jours relativement propices.

Si ces dix dernières années ont marqué l'arrivée de la Chine en tant que deuxième puissance économique mondiale, tout laisse à penser que le mandat du futur Président chinois verra le pays s'affirmer comme la première puissance mondiale.

Propos recueillis par Julie Mangematin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires