En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 8 min 16 sec
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 43 min 57 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 34 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 35 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 34 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 19 heures 22 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 42 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 29 min 38 sec
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 2 heures 36 sec
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 16 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 46 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 18 heures 17 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 22 heures 11 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 23 heures 15 min
© Reuters
Le gouvernement envisage l'instauration d’un bonus-malus sur les consommations domestiques d’énergie.
© Reuters
Le gouvernement envisage l'instauration d’un bonus-malus sur les consommations domestiques d’énergie.
Tarifs pas si progressifs

Bonus-malus énergie : la nouvelle usine à gaz du gouvernement

Publié le 31 octobre 2012
Après une pluie de critiques, le proposition de loi sur la tarification progressive de l'énergie a été rejetée, ce matin, par les sénateurs communistes, centristes et UMP. Éclairage sur un texte kafkaïen...
Xavier Decotenie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Decotenie est Senior Manager dans le secteur Energie & Environnement au sein du cabinet Sia Partners. Il dispose de 11 ans d'expérience auprès des grandes entreprises du secteur de l’énergie.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après une pluie de critiques, le proposition de loi sur la tarification progressive de l'énergie a été rejetée, ce matin, par les sénateurs communistes, centristes et UMP. Éclairage sur un texte kafkaïen...

Atlantico : La proposition de loi visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre propose l’instauration d’un bonus-malus sur les consommations domestiques d’énergie. Concrètement, comment se présentera notre future facture d’énergie ?

Xavier Decotenie :  Globalement, la structure de la facture ne bougera pas. Il apparaîtra seulement une ligne supplémentaire pour le bonus, ou le malus, selon que le consommateur dépasse ou non le volume de base défini. Ce volume est déterminé par un certain nombre de critères comme le nombre de personnes qui composent le foyer ou la localisation géographique. Par exemple, quelqu'un qui se chauffe à l'électricité ou au gaz consomme plus d'énergie s'il habite à Metz que s'il habite à Nice. Il se verra donc déterminer un volume de base de consommation plus important.

L’application simultanée de bonus, de malus et de super malus ne risque-t-elle pas d’être source de futures incompréhensions ?

Le dispositif définit trois tranches différentes de consommation : bonus (volume de base), malus (entre 100% et 150%), super malus (au-delà de 150%). 
L’énergie consommée dans la tranche "bonus" est bonifiée indépendamment du niveau de consommation globale. Quelqu'un qui va se retrouver bien au-delà du volume de base bénéficiera tout de même d'un bonus sur ses premiers kilowatt-heure consommés. Néanmoins, sur sa tranche " malus", voire "super malus", sa pénalité demeurera beaucoup plus faible que le bonus dont il a déjà bénéficié. Le malus ne devient véritablement un malus qu'à partir d'une consommation bien supérieure au volume de base. Environ 40% de la population située dans la zone super malus paierait moins cher qu’aujourd’hui.

La consommation superflue ne compense pas le bonus qui est attribué d'office. On pourra dépasser largement le volume de base et in fine avoir un bonus. Le message risque d'être totalement contradictoire. Dans la construction technique actuelle, le consommateur constaterait des changements incohérents sur sa facture avec sa tranche de consommation bonus, malus ou super malus. Il y a une véritable contradiction entre le niveau de consommation affiché et la bonification ou la pénalisation globale de la facture.

Le système de tarification progressive de l’énergie va-t-il également pénaliser les plus pauvres qui ne disposent pas d’un habitat bien isolé ? 

Pour éviter cette dérive, on a modifié les montants des pénalités sur chacune des tranches. La proposition de loi prévoit d'augmenter le bonus pour les foyers dit "précaires" et on va diminuer les montants des malus et des super malus a tel point que ces derniers risquent de devenir des bonus ! Le super malus est tellement faible qu'il préserve les populations pauvres susceptibles de consommer beaucoup d'énergie. Le problème c'est que le signal envoyé aux consommateurs devient illisible. La construction technique actuellement prévue rétribue les comportements non vertueux. Il n' y plus d'intérêt à investir pour isoler davantage et pour réduire les consommations sans réduire le confort.

Que préconisez-vous pour améliorer ce mécanisme ?

Il faut offrir un signal simple aux consommateurs pour leur permettre de "piloter" leur consommation énergétique. Surtout, il faut rétribuer les consommateurs réalisant des économies d’énergie, et uniquement ceux-là. Si on veut inciter tout le monde à réduire sa consommation, il faut que la gratification ou la pénalisation soit bien proportionnelle aux efforts ou aux gaspillages. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ali ce
- 01/11/2012 - 09:38
panneaux solaires et BBC
nous avons 12 mètres de panneaux solaires, seront nous punis ???
nous ne consommons pratiquement rien en été et très peu en hiver, notre maison BBC est, ou était selon où on va se placer, un bon investissement. Nous avons mis le chauffage il y a seulement 5 jours, les températures étant négatives la nuit, alors que tous nos amis et voisins se chauffent depuis presque 1 mois.
la planète nous remercie, le gouvernement nous taxe.
papillom
- 01/11/2012 - 08:57
quid de la géothermie qui a pris la place du fuel
j'ai remplacé 4300 litres de fuel par 8000 kw !
avec un emprunt sur 10 ans !
le fuel est importé et en plus il pollue, donc je suis un bon citoyen !mais comme j'ai choisi l'électricité de mon pays qui ne pollue pas,
je serai puni ....?
castres81
- 01/11/2012 - 00:23
Tout cela est ennuyeux et ne marche pas
Au contraire !
De plus dire qu'il y aura des bonus / malus géographique , des bases différentes en fonction de critères personnels et que sais encore est ridicule comme analyse . Pourquoi ne pas faire une variable altitude et une exposition de l'appartement?

La régulation par le prix unitaire fonctionne et si c'est pour dire que les plus pauvres mal isolés n'arrivent pas à payer la facture l'état n'a qu'à leur donner une aide de plus au lieu de rompre l'égalité des citoyens et la péréquation tarifaire. Seulement voilà : la batque est déjà trop chargée.

On se demande de plus en plus à quoi servent tous nos impôts si chargés comme nous le sommes il y a encore des gens qui ne sont pas à même de payer les dépenses indispensables. On n'en finira jamais !!