En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© DR
 Selon une récente étude, le sport permettrait d'améliorer les performances de notre matière grise...
Un esprit sain dans un corps sain
Faire du sport améliore les performances de votre cerveau
Publié le 31 octobre 2012
Mieux oxygéné, le cerveau fonctionnerait plus efficacement après une séance de sport.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mieux oxygéné, le cerveau fonctionnerait plus efficacement après une séance de sport.

Pendant longtemps, la croyance populaire partait du principe que les gros muscles étaient forcément contrebalancés par un petit cerveau. Or, il semblerait que l'expression "tout dans les jambes, rien dans la tête !" ait du plomb dans l'aile. Selon une récente étude, le sport permettrait en effet d'améliorer les performances de notre matière grise. C'est ce que vient de démontrer l'équipe du Dr. Anil Nigam, de l'Université de Montréal (Canada). Mieux oxygéné, notre cerveau serait plus performant après une séance de sport.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont fait suivre un programme d'entraînement à des adultes en surpoids ou obèses. Pendant quatre mois, six volontaires ont suivi quatre séances d'entraînement par semaine. Ce programme alternait des exercices peu intenses (marche rapide, yoga...) avec des exercices beaucoup plus intenses (sprint, aérobique...).

Résultat : "L’analyse de l’oxygénation du cerveau durant les phases d’exercice a révélé que les fonctions cognitives des participants s’étaient nettement améliorées grâce à l’entraînement", explique le Dr Nigam. Par ailleurs, des tests portant sur la mémorisation de chiffres et de symboles se sont révélés bien meilleurs à la fin du programme d'entraînement.

Ce n'est pas la première étude montre l'impact positif du sport sur notre cerveau. En septembre 2011, une étude réalisée sur des souris et relayée par le New York Times démontrait que le sport renforce la mémoire et permet d'avoir une meilleure concentration. Lorsqu'on fait du sport, nos muscles libèrent de la mitochondrie, un organite présent dans chaque cellule qui agit comme un "stimulant biologique" sur l’activité cellulaire. Ainsi plus on a de mitochondries et plus la vitalité de nos cellules et de nos muscles est grande.

Les cellules du cerveau sont aussi remplies de cet organite, mais jusqu’à ce que cette étude soit réalisée, personne n’avait pu prouver que l’activité sportive a une quelconque influence sur la création de mitochondrie dans cette partie du corps. Or, l'étude réalisée sur les souris révèle que c'est l’ensemble des tissus cérébraux des souris qui ont couru une heure tous les jours pendant deux mois qui ont beaucoup plus de mitochondries que ceux des autres souris, restées inactives pendant cette période.

Bien sûr, cette expérience a été réalisée sur des souris tient à rappeler l'un des auteurs de l'étude, et "le cerveau des souris n’est pas le cerveau humain", mais "puisque la création de mitochondries a été mise en évidence dans les muscles humains, comme dans les muscles des animaux, il est raisonnable de supposer que ça se passe aussi dans notre cerveau".

Dès lors, comment expliquer cette image du sportif professionnel en peu bêta ? La cause est sans doute en partie culturelle, dans une société qui prône la supériorité du travail intellectuel sur toutes les autres formes de réalisation de soi. Beaucoup de spécialistes considèrent aussi qu'une activité monomaniaque - comme jouer au football ou soulever de la fonte 5 heures par jour - est peu épanouissante sur le plan culturel et peu stimulante sur le plan neuronal.

Laissons le dernier mot à l'humoriste Dany Boon, qui ne nous contredira sans doute pas sur ce point :


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
06.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 01/11/2012 - 01:19
et pour ceux qui aurait un doute
Il suffit de voir Franck Ribéry

ISABLEUE
- 31/10/2012 - 15:35
HDt
et vous avez oublié les VOILA à tout bout de champ que je trouve insuportables...
Comme disait mon grand-père,il ne faut abuser de RIEN;;;;
Erwann160
- 31/10/2012 - 12:36
Petite explication
A mon sens, ce que veut démontrer l'étude c'est qu'entre deux personnes soumises au même milieu culturel, éducation, études,... celle qui fera du sport aura une meilleure "performance cérébrale". Il ne s'agit pas de comparer un gars qui fait du sport toute la journée et un rat de bibliothèque qui passe sa journée le nez dans les livres, et c'est bien ce qui est dit dans l'article