En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

ça vient d'être publié
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 14 min 9 sec
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 57 min 13 sec
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 31 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 18 heures 1 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 21 heures 55 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 22 heures 59 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 28 min 28 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 19 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 19 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 19 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 19 heures 7 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 27 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 23 heures 5 min
© D.R.
Un quartier d'entrepôts à New-York entièrement rasé par l'ouragan Sandy.
© D.R.
Un quartier d'entrepôts à New-York entièrement rasé par l'ouragan Sandy.
Vent de panique

Ouragan Sandy : toutes les photos de l'une des pires tempêtes ayant frappé les Etats-Unis

Publié le 31 octobre 2012
Le maire de New York Michael Bloomberg a annoncé 18 morts dans la seule ville de New York. Les dégâts pourraient coûter entre 10 et 20 milliards de dollars selon le cabinet de conseil en gestion des risques Eqecat. Les dernières infos.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le maire de New York Michael Bloomberg a annoncé 18 morts dans la seule ville de New York. Les dégâts pourraient coûter entre 10 et 20 milliards de dollars selon le cabinet de conseil en gestion des risques Eqecat. Les dernières infos.

[Mis à jour le 31 octobre 11h00]

Plus d'une trentaine de personnes ont perdu la vie aux Etats-Unis suite au passage de Sandy, et dix-huit dans la seule ville de New York. La tempête Sandy a dévasté tout le nord-est du pays. Le cabinet de conseil en gestion des risques Eqecat estime ainsi que le coût des dégâts matériels pourraient atteindre dix à vingt milliards de dollars, la moitié étant pris en charge par les assurances, quand l'ouragan Irène n'avait coûté "que" dix milliards de dollars de dégâts. De nombreuses familles sont par ailleurs toujours privées d'électricité, quand elles n'ont pas vu leurs maisons s'effondrer comme le montrent les dernières images publiées.

Crédits Reuters

Crédits Kevin Downs/Demotix

[Mis à jour le 30 octobre à 19h15]

L'ouragan Sandy a frappé de plein fouet la côte Est américaine lundi soir. Un nouveau bilan fait état d'au moins 31 morts aux Etats-Unis, et un au Canada. L'ouragan a déjà fait 67 morts dans les Caraïbes, à Cuba, en Haïti, en Jamaïque et à Puerto Rico quand il traversé ces pays la semaine dernière avec des pluies torrentielles et des vents violents. Selon l'agence de presse AP, le bilan aux Etats-Unis serait de 35 morts.

Sandy, qui a touché terre dans le New Jersey, a plongé dans le noir une grande partie de New York et inondé le sud de Manhattan. Plusieurs millions de foyers sont privés d'électricité : au moins 1,4 million de personnes dans l'Etat de New York, plus de 5 millions sur l'ensemble du territoire.

Ce mardi en milieu d'après-midi, un troisième réacteur nucléaire a été arrêté dans le nord-est des Etats-Unis, a indiqué le ministère de l'Energie dans un communiqué. Deux autres réacteurs ont par ailleurs dû réduire leur production en raison des intempéries et de la montée des eaux, notamment dans l'Etat du New Jersey, l'un des plus durement touchés par l'ouragan. "Tout semble sous contrôle", a affirmé Neil Sheehan, un porte-parole de l'autorité de régulation nucléaire américaine (NRC), qui a par ailleurs indiqué que l'alerte lancée lundi sur la centrale nucléaire d'Oyster Creek, l'une des plus vieilles du pays, restait en vigueur.

L

Barack Obama a décrété l'état de "catastrophe majeure" dans l'Etat de NewYork. Cette décision "rend les fonds fédéraux disponibles pour les personnes touchées dans les comtés du Bronx, de Kings, de Nassau, de New York, de Richmond, de Suffolk, et du Queens", explique la Maison Blanche dans un communiqué. Le New Jersey est lui aussi en état de catastrophe majeure.

Les vents ont faibli depuis que Sandy a touché la coté et l'ouragan est redevenu un cyclone. La vitesse des vents est descendue à 105 km/h ce mardi matin à mesure que Sandy progresse dans les terres, selon le Centre de prédiction hydrométéorologique américain (HPC). A 5h00 aux Etats-Unis (10h00 à Paris), le cœur de la tempête se trouvait à 145 km à l'ouest de Philadelphie (Pennsylvanie) et se dirigeait vers l'ouest.

 

 


Cette photo prise ce mardi montre des transformateurs en train d'exploser après qu'une partie de Manhattan ait été coupée d’électricité.


Ici, des habitants portent des sacs de sable pour tenter de limiter l'inondation de leurs immeubles alors que l'East River se répand dans Brooklyn.

 

Victime collatérale : le Bounty, le célèbre trois mâts, rendu célèbre par le film "les Révoltés du Bounty" avec Marlon Brando, a coulé au large de la Caroline du Nord, faisant au moins un mort.


La cote Est des Etats-Unis est coupée du monde : une centrale électrique inondée a explosé, coupant l’électricité dans de très nombreux foyers.

60 personnes travaillent en ce moment au "hurricane center" à Miami pour tenter de déterminer la trajectoire de Sandy. L'ouragan devrait arriver dans quelques heures sur la côte du Delaware. Les deux premières victimes sont décédées à Atlantic City suite à la chute d'un arbre sur leur voiture.

Google.org, le bras philanthropique de Google, a échafaudé une carte particulièrement utile, riche et interactive de l'arrivée de Sandy. On peut y voir le trajet de la tempête, les niveaux de pluie, et les conditions de la circulation, mais aussi les endroits ou les victimes peuvent trouver refuge et les hôpitaux. En bonus, des liens redirigent vers des webcams en live et des alertes publiques.

Bonne nouvelle : le niveau de l'eau commence à baisser, selon le maire de New York. Mais cependant, prudence, il n'est pas encore temps de sortir de chez soi. Les vents ont faibli : ils ne sont plus à 150 mais à 130 km/h. L'eau est montée jusqu'à 4 mètres par endroits.

(Cliquez pour voir en grand)

Il existe également une carte Google spécifique de New York City.

 

La plupart des New-yorkais ont suivi les consignes des autorités en restant chez eux ou en évacuant les zones inondables, mais quelques heures avant l'arrivée de la tempête, on pouvait encore voir des personnes faire leur jogging dehors...

Barack Obama a endossé à nouveau son costume de président pour faire face aux dégâts et aux victimes de l'ouragan. De son côté, son rival Mitt Romney a annulé plusieurs meetings et appelé au rassemblement. Il devrait se rendre dans l'état clé de l'Ohio pour rendre visite aux victimes.

Pour Barack Obama, il s'agit de bien gérer la situation afin de ne pas reproduire les erreurs de ses prédécesseurs, et la réaction jugée lente de l’administration Bush face à l'ouragan Katrina.

 

Les États-Unis sont sur le pied de guerre. En tout, ce sont près de 50 millions d'Américains qui se trouvent sur la trajectoire estimée de l'ouragan Sandy. Surnommé "Frankenstorm", contraction de Frankenstein et "storm" ("tempête" en anglais), l'ouragan devrait toucher les terres ce lundi, probablement sur la côte du Delaware ou du New Jersey, au sud de New York.

L'état d'urgence a été déclaré dans neuf Etats. Le maire de New York, Michael Bloomberg, a ordonné l'arrêt des transports publics dès dimanche soir et fait évacuer près de 375.000 personnes dans les zones inondables. De son côté, le gouverneur de l'Etat a annoncé la fermeture de deux des tunnels routiers de Manhattan. Dans les airs, 7400 vols ont été annulés pour dimanche et lundi, principalement dans les aéroports de New York, Washington et Philadelphie. Toutes les écoles new-yorkaises sont fermées.

Au large de la Caroline du Nord (sud-est des Etats-Unis), quatorze marins d'un trois-mâts en perdition ont été secourus lundi par les garde-côtes mais deux membres d'équipage sont toujours recherchés. Les vents ressentis à près de 800 kilomètres, ont tué déjà 66 personnes dans les Caraïbes. Depuis dimanche soir, au moins six plaisanciers français sont portés disparus au large de la Martinique.

Selon des experts, le passage de l'ouragan Sandy au-dessus des Etats-Unis pourrait causer entre 10 et 20 milliards de dollars (7 à 15 milliards d'euros) de dégâts, et occasionner entre 5 et 10 milliards de pertes pour les assureurs. Par comparaison, les dégâts causés par l'ouragan Irène en 2011 ont été évalués à 10 milliards de dollars. Sandy pourrait provoquer la chute d'arbres, d'importantes inondations, des coupures d'électricité et endommager des bâtiments. Sur les côtes, les vagues représentent un danger "mortel", rappellent les autorités américaines.

De son côté, le président américain, Barack Obama, a préféré annuler un déplacement en Floride prévu dans sa campagne, pour surveiller l'évolution de l'ouragan. Son rival, Mitt Romney, a décidé de poursuivre ses réunions dans les États clés de l'Ohio, de l'Iowa et du Wisconsin. Seule administration encore ouverte à Washington, la Cour suprême américaine a siégé lundi.

La Nasa a publié une vidéo enregistrée depuis la station spatiale internationale. On y voit l'ouragan approcher de la côte est des Etats-Unis. Attention au vertige !

Dans le sud de Manhattan, les eaux avaient déjà monté dans la matinée de près d'un mètre, sans susciter aucun mouvement de panique. La Bourse de New York est restée fermée toute la journée et le sera encore mardi, du jamais vu depuis les attentats du 11-Septembre. Des millions d'habitants n'ont pas pu aller travailler, les tribunaux et les écoles étaient fermés, et New York, d'habitude si frénétique, était lundi d'une tranquillité étonnante, livrée aux seuls taxis jaunes et à quelques voitures et vélos intrépides zigzaguant sous la pluie.

Quelques heures avant l'arrivée de l'ouragan, une grue au sommet d'un immeuble de 90 étages s'est partiellement effondrée lors d'une bourrasque de vent dans le centre de New York lundi après-midi. L'accident a eu lieu sur le chantier d'un immeuble de luxe en construction à l'angle de 7e avenue et de la 57e rue. Un témoin a raconté sur la chaîne locale NYI que des pièces étaient tombées au sol, le reste de la grue se balançant toujours au vent. Aucun blessé n'est à déplorer.

 

 

 

Dans l'Etat du New Jersey, le passage de l'ouragan Sandy a déjà fait de nombreux dégâts :



Le site The Atlantic a listé les caméras et webcams qui vous permettront de suivre en direct la progression de l'ouragan :

New York :
Statue of Liberty

Brooklyn Bridge
Ground Zero
Wall Street Bull
Times Square
Upper East Side
SoHo
NYC traffic cameras

Retrouvez l'intégralité des liens vers les webcams en cliquant ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Etats-Unis, ouragan Sandy
Thématiques :
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
benj117
- 31/10/2012 - 20:35
Absolument d'accord avec Babeux,
et ne me faites pas la leçon, je suis un Pur gaulliste, un vrai, n'est-ce pas Carredas! Ça fait peut-être bon genre quand on est a droite de nier les changements climatiques, mais ce n'est que de l'idéologie. vous reprocher a Babeux d'être passionne de météorologie, et vous, avez vous une compétence particulière dans ce domaine? Sachez que la plupart des scientifiques constatent les changements climatiques. pecqror vous nous donnez des chiffres sur un siècle, il serait intéressant de donner les chiffres sur 10 ans!
General3Gaulle
- 31/10/2012 - 15:34
Sociologie des médias français
Qu'est ce qu'on a foutre de cet ouragan...
C'est pas le premier ni le dernier la il frappe new york
Pourquoi en parle t'on autant dans les medias français ?
La ville de New York abrite la deuxième communauté juive du monde après celle d'Israël et quand on connait la sociologie des médias en France. On comprend la surmédiatisation de ce truc.

Quand on regarde les médias en France on se demande si on est devenu un etat féderal des etats unis ou un land allemand... sa depend des forces en action...mais elle tourne toujours autour de cuex qui defendent l'ideologie neoliberale.

En tout cas j'ai l'impression que on m'a voler ma narration. La presse Française ne me raconte pas l'information que j'atttend. ce qui explique quelle est en crise. Je pense que je ne suis pas le seul français a éprouver ce sentiment. Conclusion je fait chercher sur internet mes infos et je boycott la presse écrite et les journaux tv qui sont des pure softpower du neo libéralisme.
Le gorille
- 31/10/2012 - 00:09
Plusieurs milliards !
Ouh là ! Restons sobres ! Plusieurs milliards alors que la Terre n'a qu'un peu plus de 4 milliards d'années d'existence ? Donc "plusieurs" est inférieur à 4 ! Ouf ! C'était donc hier. C'est bien ça : nous n'avons pas assez de recul !