En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Le Tour de France est une véritable aubaine pour les villes qui espèrent bien accroître leur notoriété.
A qui le Tour ?
100ème édition du Tour de France : pourquoi les communes se battent pour être une ville-étape
Publié le 27 octobre 2012
La plus prestigieuse des épreuves cyclistes a dévoilé son tracé cette semaine pour l'édition 2013. Au-delà des enjeux sportifs, la petite reine suscite aussi l'intérêt des villes hôtes pour accroître leur notoriété.
Roger Didier est maire de Gap, une ville située dans le département des Hautes-Alpes et la région de Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Didier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Didier est maire de Gap, une ville située dans le département des Hautes-Alpes et la région de Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La plus prestigieuse des épreuves cyclistes a dévoilé son tracé cette semaine pour l'édition 2013. Au-delà des enjeux sportifs, la petite reine suscite aussi l'intérêt des villes hôtes pour accroître leur notoriété.

Atlantico : Amaury Sport Organisation a présenté mercredi le tracé de la Grande Boucle 2013, qui partira de Corse. Les cyclistes arriveront à Gap le 16 juillet en provenance de Vaison-la-Romaine. Le 18, ils repartiront de la capitale des Hautes-Alpes pour rallier l'Alpe d'Huez. Comment devient-on une ville-étape du Tour de France ?

Roger Didier : La ville fait vraiment campagne pour obtenir le passage du Tour de France. Il faut d'abord postuler officiellement par courrier presque un an à l'avance, voire plus. Pour l'édition 2012, nous avons postulé dès l'automne 2011. Nous avons mis en avant le fait que la ville de Gap avait déjà accueilli 21 étapes du Tour.

Ensuite, plusieurs indices mettent la puce à l'oreille. Le premier indice, c'est le nombre de réservations hôtelières que réalise la société ASO (NDLR : Amaury Sport Organisation est un des principaux organisateurs d'événements sportifs en France avec le Tour de France, le Dakar ou encore le Marathon de Paris) presque un an à l'avance.

Mais c'est seulement trois semaines avant la présentation du parcours au public (donc tout début octobre) qu'on nous confirme les dates, le lieu de la ligne de départ et d'arrivée etc. Et nous ne devons absolument pas communiquer là-dessus avant le jour de présentation au Palais des Congrès.

Communiquer avant le jour J peut-il remettre en cause votre participation au Tour de France ?

Peut-être pas pour la candidature qui est déjà bouclée, mais pour les candidatures à venir certainement... C'est vraiment un contrat de confiance qui s'établit entre l'ASO et les collectivités. C'est le cœur du métier de Christian Prudhomme, directeur du Tour, de travailler avec un réseau d'élus et de villes qui lui font confiance.

Comment se déroule l’organisation d'une étape du Tour de France ?

Une fois que les accords sont passés et que la présentation est faite, nous mettons en place tout un dispositif en concertation avec notre directeur technique et notre directeur de la communication. Nous associons bien sûr le conseil général qui finance 50% du ticket d'entrée à l'ASO.

Pendant les quelques jours que durent le Tour de France, plus de 150 agents de la ville sont mobilisés pour mettre les barrières, étirer les câbles électriques, assurer la sécurité etc.

Le fait que Gap soit une ville-départ et une ville-d'arrivée est-il un plus ?

C'est un plus et c'est une demande de notre part. En 2011, nous étions la seule ville du Tour de France à être à l'arrivée et au départ. Il était donc inconcevable que ce ne soit pas le cas en 2013.

Il y a des aspects techniques derrière cette décision : d'abord il est plus facile pour les équipes de rester dans le même hôtel lorsqu'elles restent trois jours au même endroit. De plus nous mettons à disposition un centre de presse très bien équipé qui permet aux journalistes de faire leur travail dans de bonnes conditions. C'est aussi par facilité logistique que nous avons obtenu le droit d'être ville-départ et ville-d'arrivée.

On nous demande aussi d'avoir un site adapté - nous devons par exemple être en mesure d'enlever un brise essieux ou un abribus. Il faut mettre l'espace urbain en conformité avec les exigences du vélo moderne : un casse vitesse est légitime pour ralentir la circulation des voitures, mais il peut être un obstacle meurtrier pour un peloton lancé à 80 km/h pour un sprint.

Quelles sont les retombées économiques pour une ville-étape ?

En 2011, nous avons fait un audit très précis sur les retombées économiques directes du passage du Tour : ces retombées se chiffrent à 2 millions d'euros le jour même du passage. Elles profitent aux hôteliers, aux restaurateurs et aux prestataires de services. Mais ce chiffre ne prend pas en compte les retombées indirectes sur les commerçants locaux, sur la réputation de la ville etc. Par ailleurs, nous avons comptabilisé 30.000 personnes extérieures à la ville de Gap (qui compte 40.000 habitants).

Et pour les habitants, c'est plus qu'une fierté de recevoir une étape du Tour : c'est une grande joie, une véritable liesse populaire. Les années où on ne reçoit pas le Tour, les habitants sont déçus et se demandent pourquoi ce n'est pas le cas. Par exemple, en 2010, nous avons réalisé un "logo-humain" au nom de Gap avec plus de 1.000 habitants. Nous avons grimpé à plus de 2.000 mètres d'altitude pour que cela soit bien visible. si ce n'est pas révélateur de la mobilisation des habitants ! Le Tour de France est un évènement sociétal qui dépasse le simple cadre sportif. Certes, ce sont les cyclistes qui font le Tour, mais l’évènement transcende le fait sportif.

D'aucuns diront qu'ils s'agit d'une démarche électoraliste. Si développer son économie et rendre fier son territoire est électoral, alors oui il s'agit d'une démarche électorale.

Existe-t-il une forme de concurrence avec les villes voisines ?

La ville de Gap est aussi surnommée la capitale des Alpes du Sud. Notre ville compte 40.000 habitants, et l'agglomération en compte 60.000. De plus, nous nous situons dans un département où, entre Turin, Grenoble et Aix-en-Provence, il n'y a aucune zone urbaine de cette densité, donc à plus de 150 km tout autour de nous. Donc on ne peut pas parler de concurrence.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Nana de la falaise
- 27/10/2012 - 13:08
Ouais
Bravo Gap, un des petits paradis français .