En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

06.

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

07.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 26 min 54 sec
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 23 heures 55 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 1 jour 27 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 1 jour 2 heures
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 3 heures 33 min
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 3 heures 51 min
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 4 heures 16 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 23 heures 7 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 1 jour 8 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 jour 43 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 1 jour 2 heures
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
François Hollande n'a pas cru bon d'établir un lien entre le "vivre ensemble" et la représentation de l'homme par l'homme dans les médias.
© Reuters
François Hollande n'a pas cru bon d'établir un lien entre le "vivre ensemble" et la représentation de l'homme par l'homme dans les médias.
Courage !

La morale à l’école peut-elle compenser à elle seule la dévastation mentale à laquelle sont soumis les enfants des classes modestes via les médias ?

Publié le 10 octobre 2012
Lors d'un discours prononcé à la Sorbonne, François Hollande a défendu le projet d'enseigner la morale laïque à l'école. Mais le président de la République n'a pas cru bon d'établir un lien entre le "vivre ensemble" et la représentation de l'homme par l'homme dans les médias.
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors d'un discours prononcé à la Sorbonne, François Hollande a défendu le projet d'enseigner la morale laïque à l'école. Mais le président de la République n'a pas cru bon d'établir un lien entre le "vivre ensemble" et la représentation de l'homme par l'homme dans les médias.

Il paraît que la France a de quoi se réjouir, le film Taken 2, produit chez nous et tourné par des techniciens français, est promis à un succès planétaire. C'est à peine si les programmes signalent que des scènes peuvent choquer la sensibilité des jeunes spectateurs car il semble que son sort commercial  dépende de sa classification tous publics.

Quel est le rapport entre ce détail et le discours du président de la République sur la morale à l'école ? Les Pouvoirs publics français jugent visiblement qu'il est inexistant. Sans quoi nous aurions entendu autre chose. François Hollande, qui dépassait à peine de son pupitre mardi matin à la Sorbonne, et qui moralement aurait dû prévoir un deuxième escabeau, n'a pas cru bon d'établir un lien entre le "vivre ensemble" et la représentation de l'homme par l'homme dans les oeuvres de fiction, notamment celles qui sont présentées à la télévision sur fonds publics : eh bien, nous allons le faire pour lui.

Il suffit de reprendre le fil de son raisonnement à l'envers, en commençant par ce qu'il juge le moins important puisque ses trois phrases sur le vivre ensemble sont venues couronner un catalogue de revendications corporatistes sur la scolarité avant trois ans, la préservation des vacances d'hiver, la question des horaires et la semaine de quatre jours, le tout sans jamais aborder la question essentielle : à quel degré de dévastation mentale et morale est soumise l'enfance aujourd'hui, notamment dans les milieux modestes ? En quoi le sentiment d'une insécurité permanente est-il de nature à empêcher les enfants d'écouter leurs maîtres ? Comment un enfant maltraité par ses condisciples pourra-il jamais parvenir à maîtriser ce que les enseignants appellent, avec une componction navrée, les fondamentaux ? Il est un peu tard pour prêcher le vivre ensemble quand le principal de l'imaginaire d'un enfant consiste désormais à éviter les atteintes physiques et morales jusque dans l'enceinte de l'établissement. Qu'il s'agisse de harcèlement, de racket, de dégradation de l'homme par l'homme dans les jeux et les émissions de télévision, l'enfant dont les parents n'ont pas le sou n'a plus la moindre chance d'échapper à son sort. Autrefois il lui restait la ressource d'écouter ses maîtres, mais la parole du maître est dévaluée sur tous les plateaux par une poignée d'amuseurs payés quarante mille euros qui répètent sans arrêt qu'ils ne fichaient rien en classe, que la fumette n'est pas grave, que la syntaxe est un truc réac, et que la banalisation de la violence est légitimée par celle que l'on voit au journal télévisé.

François Hollande prétend remettre le système à l'endroit ? Qu'il commence par retourner ses lunettes. Qu'il commence par obtenir que le CSA fasse son travail, que ses membres soient payés quatre mille euros et non huit avec chauffeur et gyrophare, qu'ils soient nommés sur des critères moraux et non politiques, qu'ils aient un pouvoir de coercition et non de recommandation, qu'ils s'élèvent contre les innombrables occasions où le message de l'école est laminé, dès 18 heures 30, par des gravures de mode hyper-tatouées en body fluo qui font des fautes d'orthographe à l'oral et qui nous racontent leurs aventures à Los Angeles en disant toi tu sais pas c'est quoi le respect.

Le président de la République prétend que la refondation de l'école est une question de temps et de moyens, mais c'est bizarre il ne parle jamais de courage. Où est le courage de dire non, publiquement, à ce qui pervertit les règles du vivre ensemble dans le dos des instituteurs ? Où est le courage de s'opposer à ces innombrables publicités où l'adulte passe pour un crétin rééduqué par sa progéniture ? Comment veut-on inspirer aux enfants le respect de la caissière quand on peut entendre dans un téléfilm des phrases du genre si c'est pour finir caissière alors là merci bien ?

Quant à prétendre revenir sur les réformes successives en prétendant qu'elles ont fragilisé l'école, c'est surestimer l'importance de la méthode et des revendications catégorielles, dans un contexte où la philosophie sociale, la perception de l'homme sont seules en cause, seules en danger, et donc seules susceptibles de mener au désastre. Un enfant qui a peur, un enfant submergé d'informations, un enfant écarté de la sérénité de l'apprentissage artistique ou manuel, un enfant sommé de prendre parti moralement sur tout dès l'âge de dix ans n'apprend rien, tous les instituteurs le savent, mais visiblement ils ne contrôlent plus grand chose.

La  vraie question est de savoir comment dissuader les enfants de se ronger la patte comme les lièvres pris au piège. Et la seule réponse est de traquer les poseurs de pièges.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
titine
- 11/10/2012 - 16:14
Appliquer la "morale"...
Ouah ! Enfilons leur à tous la même blouse, retirons les portables, apprenons à saluer... Ensuite chacun pourra parler.
duriot
- 11/10/2012 - 15:25
Bien vu
Bien vu et bien écrit M.Combaz.
ntzsch
- 11/10/2012 - 09:46
"la syntaxe est un truc réac"
Personne ne peut penser une chose pareille en lisant Atlantico.