En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 7 heures 46 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 8 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 9 heures 48 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 11 heures 19 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 12 heures 43 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 15 heures 17 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 16 heures 5 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 17 heures 50 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 9 heures 26 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 10 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 12 heures 8 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 14 heures 25 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 15 heures 6 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 16 heures 49 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 17 heures 54 min
Le Nez Pièce de théâtre
Le Nez Pièce de théâtre
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

Publié le 29 septembre 2020
"Le Nez" de Nikolaï Gogol est à découvrir jusqu'au 11 octobre au Théâtre 13.
Catherine Meneux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Meneux est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Le Nez" de Nikolaï Gogol est à découvrir jusqu'au 11 octobre au Théâtre 13.

"Le Nez" de Nikolaï Gogol

Mise en scène : Ronan Rivière
Avec Laura Chetrit, Michaël Giorno-Cohen, Ronan Rivière, Jérôme Rodriguez, Jean-Benoît Terral, Amélie Vignaux et au clavecin et orgue, Olivier Mazal.

 

INFOS & RÉSERVATION
Théâtre 13 / Jardin
103A Boulevard Auguste Blanqui
75013 Paris
Tél. : 01 45 88 62 22
http://www.theatre13.com
Du 8 septembre au 11 octobre 2020, du mardi au samedi à 20h, dimanche à 16h. Durée : 1h15.

 

RECOMMANDATION
Bon

 

THEME
Le Nez évoque l’aventure quelque peu loufoque d’un assesseur de collège Kovalev qui se réveille un matin sans son nez alors qu’il est sur le point de faire une demande en mariage. Auparavant, un barbier et sa femme ont trouvé un nez dans leur pain et ont reconnu l’appendice du major Kovalev. Ce dernier se lance dans une quête absurde à travers Saint-Pétersbourg pour retrouver ce nez qui parcourt la ville et y sème le désordre. Pour Gogol, c’est l’occasion de brocarder les fonctionnaires, la bureaucratie, les conventions, la futilité et les égocentrismes de son temps. Kovalev finit par croiser son nez, revêtu d’un uniforme de conseiller d’Etat. Et pour ne pas dévoiler la fin de ce polar loufoque, nous ne dirons pas si Kovalev retrouve son nez à la fin de son aventure.

 

POINTS FORTS
• Le jeu enthousiaste des acteurs, qui sont masqués, et parviennent à nous captiver pendant plus d’une heure.

• La musique composée par Léon Bailly qui donne une teinte particulière, à la fois grave et onirique, harmonieuse et constellée de ruptures, à cette aventure inédite.

• La mise en scène, avec un beau décor surréaliste et intimiste, qui met en valeur des jeux d’échelle et l’étrangeté de l’histoire, en résonance avec la musique.

 

POINTS FAIBLES
• Peut-être un manque de rythme parfois.

 

EN DEUX MOTS 
Le défi était de taille : comment traiter de notre rapport au visage et de la construction précaire des identités en jouant avec les masques anti-Covid ? Si Ronan Rivière a relégué au second plan les questions sociales et culturelles bien présentes dans la nouvelle de Gogol, il a réussi à écrire un texte léger, étrange et loufoque, qui fait du bien en ces temps troublés. Cette farce burlesque interroge le vivre ensemble, la futilité des apparences, les égoïsmes et l’absurdité de maintes situations, qui résonnent avec notre monde contemporain. Et les masques portés par les comédiens accentuent encore la force étrange de cette histoire qui évoque la corporalité des relations humaines, ainsi que le dédoublement, les normes et les faux-semblants.

 

UN EXTRAIT
-« Vous finirez vos jours dans l’hystérie des foires. »

 

L'AUTEUR
• Nikolaï Gogol publie sa nouvelle fantastique et grotesque Le Nez en 1836 et elle est rééditée dans le recueil intitulé Nouvelles de Saint-Pétersbourg en 1843.

• Adaptateur, metteur en scène et comédien, Ronan Rivière a créé la Compagnie La Voix des Plumes en 2008 et il est à l’initiative de tous ses projets. La troupe a développé un univers qui lui est propre autour des auteurs russes, en montant Le Revizor (Gogol), Le Roman de Monsieur Molière (Boulgakov) et Le Double (Dostoïevski). Dans Le Nez, Ronan Rivière met l’accent sur le fantastique et l’humour loufoque de la nouvelle de Gogol.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires