En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 8 heures 25 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 9 heures 24 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 15 heures 33 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 16 heures 55 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 18 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 19 heures 9 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 19 heures 39 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 20 heures 16 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 8 heures 37 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 12 heures 40 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 14 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 15 heures 54 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 17 heures 52 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 18 heures 16 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 18 heures 48 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 19 heures 19 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 20 heures 26 min
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

Publié le 19 septembre 2020
Dominique Clausse pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Clausse est chroniqueur pour Culture Tops
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

La Bombe
Dessins : Denis Rodier Scénario : Alcante, L.F. Bollée
Editions Glénat p. 460, 39 €

 

Recommandation

En prioritéEn priorité

Thème

Le slogan de la quatrième de couverture de cette BD la résume parfaitement : « l’incroyable histoire vraie de la Bombe Atomique ! »

Le récit commence en 1933, à Berlin, pendant un cours du Professeur Leo Szilard, physicien hongrois qui fut l’un des premiers à travailler sur l’énergie nucléaire, et se termine le 6 août 1945, avec la terrible destruction d’Hiroshima. Entre ces deux périodes, nous suivons l’évolution des personnages principaux de cette terrible histoire : les scientifiques qui mettent la bombe au point, dans leur enthousiasme, mais aussi dans leurs doutes ; les politiciens de tous les pays en guerre qui s’interrogent sur l’intérêt de ces recherches ; et, bien sûr, les militaires qui, progressivement, prennent le contrôle des opérations. Les auteurs nous racontent également les incroyables petites histoires qui ont fait la grande : la vie imaginée de simples citoyens d’Hiroshima, celle de malades américains sur lesquels vont être testés les effets des radiations, celle encore d’un petit commando militaire chargé de détruire des usines allemandes.

Car c’est aussi une formidable course poursuite qui est engagée entre les Etats-Unis et l’Allemagne pour être le premier à posséder l’arme nucléaire. Une lutte de génies scientifiques symbolisée par Robert Oppenheimer, côté américain et Werner Heisenberg côté allemand. Les apprentis sorciers prendront tous les risques pour gagner cette course infernale, comme cette première expérience de réaction en chaîne, en décembre 1942, en plein cœur de Chicago ! Beaucoup de ces éminents cerveaux payeront le prix fort de leurs recherches en décédant d’un cancer dans les années 50-60.

Points forts

A priori, on serait tenté de ranger cet ouvrage dans le genre Docu-BD, puisque les auteurs racontent une histoire véridique et très documentée. Mais leur tour de force est d’en faire une vraie BD, qui vous embarque dès les premières pages, et ne vous lâche plus jusqu’à la dernière, presque 500 pages plus loin tout de même. En entremêlant le destin de nombreux personnages, et en entrecoupant les différents récits, ils créent une dynamique formidable et rendent chaque histoire passionnante à suivre.

Le graphisme colle parfaitement avec ce récit. En choisissant un noir et blanc très « années 50 », Denis Rodier nous plonge tout de suite dans l’ambiance des comics américains de cette époque qui racontaient les exploits des militaires à la bannière étoilée. On retrouve aussi un peu l’esprit, plus européen, des Histoires de l’Oncle Paul. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Les histoires de l’Oncle Paul racontaient, en mode BD réaliste, des tranches d’histoires de diverses époques (des dizaines de sont parues aux éditions Dupuis entre les années 50 et 70).

A la différence des comics américains des années 50 graphiquement un peu bâclés pour répondre à des besoins de production abondante, le graphisme de Rodier est extrêmement soigné et d’une grande qualité. Les personnages sont parfaitement maîtrisés, les décors magnifiques. Le rythme, malgré la longueur du récit, est très soutenu par un trait vif et dynamique. Et, enfin, le noir et blanc est somptueux, délivrant des jeux d’ombre et de lumière d’une incroyable intensité.

Points faibles

Ma seule réserve sur cette BD concerne les parties allégoriques du récit. Les auteurs choisissent de faire de l’énergie nucléaire une entité cosmique et consciente, ce qui donne quelques pages très délirantes, très réussies graphiquement, mais qui, de mon point de vue, alourdissent le récit. La longueur peut aussi rebuter le lecteur, ou même l’exercice physique que représente la manipulation d’un objet de près de deux kilos.

En deux mots ...

Allez, disons-le tout net : pour moi, La Bombe est une des grandes BD de l’année 2020. Etrange coïncidence, d’ailleurs, en cette période de COVID et de population masquée, de découvrir la force de ce récit apocalyptique. La Bombe possède plusieurs niveaux de lecture : c’est le récit d’une prouesse scientifique, en même temps que celui d’une gigantesque entreprise de communication.

Dès que les militaires prennent les rênes des opérations, le contrôle de l’information devient un véritable enjeu, avec une obsession du secret. Les auteurs nous donnent d’édifiants exemples de cette obsession, comme la vie à Los Alamos, ville du Nouveau Mexique où fut fabriquée la première bombe, ou l’histoire de ces cobayes humains sur lesquels on a testé, à leur insu, les effets du Plutonium. Cette BD montre parfaitement jusqu’où un état puissant est prêt à aller pour arriver au bout de son projet. A ce titre, le personnage du Colonel Groves, plutôt inconnu du grand public, mais véritable maître d’œuvre de cette réussite militaire, est particulièrement saisissant.

Une illustration

L'auteur

Denis Rodier est un dessinateur québécois. Il collabore très tôt aux séries les plus populaires d’éditeurs américains comme Marvel et DC Comics. C’est son travail sur la série Superman qui est le plus remarqué, en particulier l’arc Death of Superman, lauréat de plusieurs prix. En Europe, on le connait surtout pour sa série L'Ordre de Dragons avec Jean-Luc Istin, et sa suite, L’Apogée des Dragons avec Corbeyran aux éditions Soleil.

De son vrai nom Didier Swysen, Alcante est né le 21 novembre 1970 à Uccle (Bruxelles). En 1995, il remporte un concours de scénario supervisé par Raoul Cauvin et voit ainsi sa première planche publiée dans l'hebdomadaire Spirou. Il adopte le pseudonyme d'Alcante, composé des premières syllabes des prénoms de ses enfants : Alexandre et Quentin. Pour Dupuis, il écrit Pandora Box, une série de huit albums transposant des mythes grecs dans l'actualité contemporaine. Puis, à la demande du scénariste Jean Van Hamme, il écrit un album dérivé de la série XIIIColonel Amos, illustré par François Boucq. La collaboration avec Jean Van Hamme se poursuit également sur Rani6, une série historique se déroulant en Inde au XVIIIe siècle.

Né en 1967 à Orléans, Laurent-Frédéric Bollée se passionne très vite pour le journalisme et la bande dessinée, au point d’en faire ses deux métiers. Il signe son premier contrat de scénariste de bande dessinée à 21 ans et a déjà publié plus de cinquante albums pour les plus grandes maisons d’éditions européennes. On lui doit ces dernières années plusieurs œuvres marquantes qui l'ont fait entrer dans la cour des grands scénaristes actuels, comme le roman graphique Terra Australis, paru en 2013 chez Glénat : un livre de 500 pages relatant la naissance de l'Australie moderne, complété en 2018 par un second volume, Terra Doloris. LF Bollée a aussi scénarisé un XIII Mystery (Billy Stockton, Dargaud). Il travaille actuellement sur la reprise du personnage de Bruno Brazil, aux éditions du Lombard et à divers projets de romans graphiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires