En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

03.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

07.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 22 min 32 sec
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 37 min 57 sec
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 52 min 28 sec
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 1 heure 44 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 1 heure 48 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 1 heure 53 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 15 heures 43 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 16 heures 39 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 29 min 52 sec
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 40 min 43 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 1 heure 47 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 14 heures 44 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 16 heures 18 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 18 heures 34 min
Légende de Bruno et Adèle
Légende de Bruno et Adèle
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

Publié le 19 septembre 2020
Amir Gutfreund a publié "La légende de Bruno et Adèle" aux éditions Gallimard.
Hélène Renard pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Renard est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Amir Gutfreund a publié "La légende de Bruno et Adèle" aux éditions Gallimard.

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund

Traduit de l'hébreu par Katherine Werchowski, Editions Gallimard coll. Du monde entier, 288 pages, 22.50€

 

RECOMMANDATION
Excellent

 

THEME
Quelle sorte d'assassin peut commettre les meurtres particulièrement monstrueux  sur lesquels enquête le commissaire divisionnaire Yona Merlin, à Tel Aviv et à Netanya ? Et que signifient ces graffiti sur les murs qui se révèlent des citations d'un écrivain juif polonais, Bruno Schulz, assassiné soixante-dix ans auparavant par les nazis  ? Avec, bizarrement, laissées sur les lieux, des armes anciennes datant de l'époque du mandat britannique. Il lui faudra l'aide de Zoé, jeune fille excentrique et paumée, et celle de Raï,  pseudo journaliste expert en graffiti, pour le découvrir peu à peu, comprendre quel lien unit les victimes et pourquoi l'infernal trio de meurtriers s'est acharné sur elles pour assouvir une incroyable vengeance.  

Tous les thèmes chers à Amir Gutfreund sont ainsi présents : la Shoah, la littérature, l'enquête policière, les quartiers minables de Tel Aviv, et des personnages hauts en couleurs dont le destin va tourner un moment à l'extraordinaire. 

 

POINTS FORTS
L'intrigue superbement menée.

Les personnages, les bons comme méchants :  totalement vraisemblables, pittoresques,  attachants ou répugnants, leur apparence physique comme leur psychologie parfaitement décrites.  

Le ton des dialogues à l'humour discret.

La traduction sait rendre en un français impeccable le style particulier de l'auteur.

 

POINTS FAIBLES
Si l'histoire de Bruno Schulz (qui a réellement existé et dont l'oeuvre fascine l'auteur qui s'en explique dans l'épilogue) est claire à comprendre, celle d'Adèle, ou plutôt des Adèle,  est plus compliquée et l'on s'égare parfois dans les méandres de leur existence.

 

EN DEUX MOTS
Il faut absolument se plonger dans ce roman pour s'imprégner du talent d'Amir Gutfreund (et, au passage, découvrir, si ce n'est déjà fait, l'écrivain Bruno Schulz). Si, en première lecture, on est un peu dérouté, on peut en entreprendre une seconde, et là, on ne le lâche plus!

 

UN EXTRAIT
Tu comprends bien, Ephraïm, que me venger simplement ne m'aurait rien apporté. Je voulais lui faire exactement ce qu'il avait fait à ta propre mère. Je m'étais dit qu'il devait payer. Que même si cela devait prendre toute la vie, il en serait ainsi. Mais il fallait d'abord que j'y réfléchisse bien.  p. 31


J'ai compris que la mort d'un homme n'avait pas d'importance. Il survit dans ses petits-enfants lorsque ceux-ci existent, tu suis ? Le passé se trouve ici, dans le présent, et il n'y a qu'un moyen, un seul, pour qu'un homme meure vraiment : que tous ses descendants disparaissent. Les petits-enfants, Ephraïm, les petits-enfants... C'est ce que j'ai expliqué au docteur Levin, que son nom soit maudit. ... Que ce n'est pas lui que j'allais assassiner, ni ses enfants. Mais ses petits-enfants, tous et jusqu'au dernier. Il n'y aurait alors plus aucune trace de lui sur terre. p. 76


L'AUTEUR
Amir Gutfreund est l'un des auteurs israéliens contemporains les plus fameux. Né en 1963 et mort en 2015 à Haïfa, il aura écrit 7 romans. Issu de parents juifs polonais ayant survécu à la Shoah, ce drame hante et imprègne toute son oeuvre. Après avoir étudié les mathématiques appliquées, il a intégré l'armée de l'air israélienne puis en a démissionné. Son premier roman Les gens indispensables ne meurent jamais a été unanimement salué et couronné en 2003 du Prix Sapir (disponible en Folio).  Les éditions Gallimard ont également  publié en français, toujours traduits par Katherine Werchowski, deux autres de ses romans : Pour elle, volent les héros et Sous le signe du corbeau (2019).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires