En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

06.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 11 min 10 sec
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 19 min 42 sec
décryptage > Politique
Le roi est nu

Non, l’unité nationale ne peut plus être invoquée par les élites françaises pour masquer leurs faillites

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Politique
Freiner l'épidémie

Reconfinement : ces pulsions mauvaises qui paraissent plus guider le gouvernement que la rationalité sanitaire

il y a 2 heures 1 min
pépites > Economie
Coronavirus
La barre des 36.000 morts franchie en France, premier jour de confinement, quel effet sur l'économie ?
il y a 2 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 13 heures 42 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 14 heures 19 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 17 heures 43 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 18 heures 37 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 19 heures 15 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 17 min 8 sec
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 54 min 47 sec
décryptage > Politique
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Terrorisme
Méthode

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 13 heures 55 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 17 heures 21 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 18 heures 16 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 19 heures 1 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 19 heures 59 min
Un mari idéal Oscar Wilde
Un mari idéal Oscar Wilde
Atlanti Culture

"Un mari idéal" de Oscar Wilde, mise en scène d'Hélène Kösem : un festival de mots d’esprit et d’aphorismes

Publié le 15 septembre 2020
La pièce de théâtre "Un mari idéal" de Oscar Wilde, avec la mise en scène d'Hélène Kösem, est à découvrir au Théâtre du Guichet Montparnasse jusqu'au 11 octobre.
Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La pièce de théâtre "Un mari idéal" de Oscar Wilde, avec la mise en scène d'Hélène Kösem, est à découvrir au Théâtre du Guichet Montparnasse jusqu'au 11 octobre.

"Un mari idéal" de Oscar Wilde, mise en scène d'Hélène Kösem

Valérie Delva, Compagnie « Ici et là », Durée : 1h05
Mise en scène : Hélène Kösem
Avec Damien Guillon (Sir Robert Chiltern), Aurélie Treilhou (Lady Chiltern), Sébastien Bourbon (Lord Goring) et Valérie Delva (Miss Cheveley)

 

INFOS & RÉSERVATION
Théâtre du Guichet Montparnasse
15 rue du Maine
75014 Paris
Tél. : 01 43 27 88 61
http://www.guichetmontparnasse.com
Jusqu’au 11 octobre, les jeudis à 20h45 et les dimanches à 18h

 

RECOMMANDATION 

Bon

 


THEME
• Sir Robert Chiltern est un homme riche, important et respectable, mais l’origine de sa fortune provient d’une malversation boursière commise dans sa jeunesse. Sa femme, Lady Chiltern voit en lui un homme intègre.

• Lorsque Mrs Cheveley débarque un soir dans sa vie pour le menacer de tout révéler s’il ne commet pas une nouvelle escroquerie, dont elle pourra tirer profit, Sir Robert Chiltern doit choisir : se compromettre à nouveau en achetant le silence de Mrs Cheveley, ou assumer sa faute, ruiner sa réputation, sa carrière et son mariage ?

 

POINTS FORTS
• Tout d’abord, quel plaisir de retrouver les arts vivants, et bien vivants ! Tous les spectateurs de ce petit théâtre ont apprécié ce moment avec une jubilation … contagieuse.

• Le texte d’Oscar Wilde est une pépite : brillant, vif, acéré. L’adaptation de Valérie Delva fait le choix de resserrer l’intrigue sur les quatre personnages principaux. C’est un festival de mots d’esprit, d’aphorismes et de paradoxes qui agrémentent l’intrigue.

• La pièce parle de corruption et du prix de l’honneur... comme quoi l’affairisme et les scandales à répétition ne sont pas l’apanage de notre temps. À chaque homme ses secrets, ses mensonges et l’obsession de les cacher aux yeux du monde.
• En confrontant sans cesse les personnages, leurs aspirations et leurs faiblesses, Oscar Wilde met en scène ses propres doutes et démons.

• La malversation de Sir Robert Chiltern, sorte de pacte « faustien » ou de choix « cornélien », lui impose de dévoiler sa vraie personnalité, en prenant parti pour le bien (personnifié par sa femme, éprise d’idéal et toute de blanc vêtue) ou le mal (incarnée par Mrs Cheveley, éternelle tentatrice habillée en noir). A ses côtés, son meilleur ami, lord Goring, désintéressé et bienveillant, cherche désespérément à l’aider.

 

POINTS FAIBLES
• L’interprétation obéit aux codes du jeu de l’époque. Datée pour certains, fidèle et respectueuse pour les autres, elle assume parfaitement ses choix en se révélant sans faille.

 

EN DEUX MOTS 
• Oscar Wilde disait au sujet de sa pièce : « la différence qu'il y a entre la façon dont un homme aime une femme, et celle dont une femme aime un homme ; la passion qu'éprouvent les femmes à se fabriquer des idéaux (ce qui est leur faiblesse) et la faiblesse d'un homme qui n'ose pas montrer ses imperfections à l'être qu'il aime ».

 

UN EXTRAIT 
Quelques formules, parmi les plus percutantes :

• « Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières »

• « Rien n'est plus dangereux que d'être trop moderne. On court le risque de se démoder d'un seul coup. J'ai connu beaucoup de cas de ce genre ».

• « Les questions ne sont jamais indiscrètes. Les réponses le sont parfois ».

 

L'AUTEUR
• Oscar Wilde est né à Dublin en 1854 et mort à Paris en 1900. Dandy élégant à l’esprit vif et cynique, il se fait vite une réputation par ses écrits et fréquente la haute société londonienne. Après la parution du Portrait de Dorian Gray, il est au sommet de sa réputation.

• Marié et père de deux enfants, il affiche son homosexualité. Il est jugé et condamné à deux années de prison, perd sa réputation et l’amour du public. Il meurt à Paris, dans la solitude quelques années plus tard.

• Un mari idéal, écrite en 1895 fut en quelque sorte son chant du cygne. La pièce, tout comme l’important d’être constant, triomphèrent simultanément à Londres.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires