En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

05.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

06.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

07.

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 13 heures 42 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 15 heures 9 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 15 heures 41 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 18 heures 18 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 19 heures 5 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 20 heures 38 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 21 heures 36 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 21 heures 56 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 13 heures 56 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 15 heures 25 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 16 heures 18 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 18 heures 36 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 19 heures 31 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 20 heures 55 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 21 heures 42 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 21 heures 55 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 21 heures 56 min
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

Publié le 07 juillet 2020
Maurizio Bettini a publié "Contre les barbares". Autrefois, raconte Virgile, un homme quitta son pays ravagé par la guerre, fit naufrage en Méditerranée et échoua sur la côte de Carthage.
Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maurizio Bettini a publié "Contre les barbares". Autrefois, raconte Virgile, un homme quitta son pays ravagé par la guerre, fit naufrage en Méditerranée et échoua sur la côte de Carthage.

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini

Traduction de l’italien : Madeleine Rousset Grenon, Editions Flammarion collection Champs, 192 pages, 8 €

 

RECOMMANDATION 
Bon


THEME 
Révolté par la manière dont certains gouvernements italiens ont traité les migrants tentant de traverser la Méditerranée, le professeur Bettini, latiniste et helléniste distingué, tente d’établir un parallèle entre la conception des droits de l’homme dans les civilisations grecque et latine et la façon dont ils sont pratiqués aujourd’hui, dans les démocraties occidentales.

 

POINTS FORTS
En démarrant sa démonstration par l’Enéide, notre auteur pense infliger une leçon d’humanité à ses contemporains : aux ports et aux rivages qui se ferment aux réfugiés d’Afrique et du Moyen Orient, il oppose la terre d’accueil que Carthage a constituée pour Enée et ses compagnons fuyant Troie ravagée par les flammes. Il montre combien le sens de l’hospitalité à l’égard de l‘étranger était une valeur essentielle du monde classique. S’y ajoutent l’obligation de lui offrir pain et eau, de lui indiquer son chemin, et surtout le devoir d’enterrer les morts.

En soulignant ainsi que ce qui est droit, à notre époque, était devoir pour les Anciens, il s’efforce de rechercher quelles sont les racines des droits de l’homme ; en d’autres termes, existerait-il un droit naturel dont seraient issus aussi bien les lois fondamentales des mondes grecs et latins et les droits de l’homme tels qu’ils sont admis au XXIème siècle ? C’est le thème d’Antigone et des lois non écrites (“agrapta onoma“) qui prévalent sur les lois de la Cité.

Monument d’érudition, le professeur nous promène avec délectation dans les méandres des littératures classiques, de Virgile à Sénèque, de Cicéron à Homère, en passant par Plaute, Sophocle ou Euripide. Au demeurant il opère une distinction intéressante entre les auteurs qui donnent une extension universelle et illimité aux “devoirs de l’homme envers l’homme“ et ceux qui, comme Cicéron, y apportent quelques tempéraments. Pour satisfaire à la “modernité“, il oppose même Rome, civilisation ouverte, multiculturelle assumée, aux cités grecques repliées sur leur pré carré.

Tous ceux qui ont la nostalgie des humanités, telles qu’on les pratiquait autrefois, se nourriront de cet ouvrage avec bonheur.

 

POINTS FAIBLES 
Comparaison n’est pas raison ; notre professeur indigné butte sur quelques menues différences de civilisation entre le monde antique et notre planète sur laquelle se pressent 8 milliards d’êtres humains.

Jugées à l’aune du politiquement correct, il est peu probable que les sociétés romaine et a fortiori grecque passeraient facilement l’examen : inégalités, aristocraties, cruautés, esclavage…

Sur la question de l’esclavage, on le sent gêné, il biaise, tente de démontrer que même les auteurs chrétiens, les pères de l’Eglise, Saint Augustin, s’en sont accommodés.

Quant au déferlement de population allogènes, peut-être aurait–il été mieux inspiré, pour trouver un champ de comparaison plus adéquat, de descendre dans le temps, vers le bas-empire, lorsque les “barbares“, hordes germaniques, Huns… ont franchi le limes, la frontière de l’empire, et s’y sont établis. Puisqu’il cite Saint Augustin, il est dommage qu’il n’ait pas étendu son propos jusqu’au sermon sur la chute de Rome qui aurait pu offrir matière à une réflexion plus complète.

Pourquoi, enfin, donner un titre aussi provocateur à la traduction française de l’ouvrage –les barbares seraient ceux qui ferment leur frontière-, alors que le titre original se lit tout simplement « je suis homme ».

 

EN DEUX MOTS 
Faut-il tordre le cou à la vérité historique pour entonner un hymne aux droits de l’homme ?

 

UN EXTRAIT
« Parler d’«étrangers» n’a pas de sens, aucun homme sur terre ne peut se qualifier ainsi. » (page 113)

 

L'AUTEUR
Maurizio Bettini est professeur à l’université de Sienne. Philologue, anthropologue, grand spécialiste des littératures latine et grecque, il est parfaitement francophone et enseigne à l’école pratique des hautes études et à l’école normale supérieure. Il a publié en 2017 un ouvrage intitulé : « Contre les Racines ».

De ce même auteur, on peut également lire sur le site de Culture Tops la chronique sur son ouvrage  : Superflu et indispensable

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires