En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

05.

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

06.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

07.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 14 heures 22 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 15 heures 48 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 16 heures 21 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 18 heures 57 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 19 heures 45 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 21 heures 17 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 22 heures 15 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 22 heures 35 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 14 heures 35 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 16 heures 5 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 16 heures 58 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 19 heures 15 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 20 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 21 heures 34 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 22 heures 21 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 22 heures 35 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 22 heures 36 min
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

Publié le 06 juillet 2020
Elena Ferrante a publié "La vie mensongère des adultes". "Giovanna, fille unique d’un couple de professeurs, vit une enfance heureuse dans les hauteurs de Naples. L’année de ses douze ans, elle surprend une conversation dans laquelle son père la compare à Vittoria".
Marie De Benoist pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie De Benoist est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elena Ferrante a publié "La vie mensongère des adultes". "Giovanna, fille unique d’un couple de professeurs, vit une enfance heureuse dans les hauteurs de Naples. L’année de ses douze ans, elle surprend une conversation dans laquelle son père la compare à Vittoria".

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante

Gallimard, 404, 22 €

 

RECOMMANDATION
Bon

 

THEME
A presque treize ans, Giovanna, fille unique choyée par ses parents, professeurs tous les deux, ne leur attribue que des qualités. Sa vie idyllique sur les hauteurs de Naples va pourtant basculer au moment où les changements physiques dus à son âge font prononcer à son père une phrase sur sa ressemblance avec sa propre sœur, qui allie « laideur et propension au mal.» Cette tante Vittoria va attirer irrésistiblement  Giovanna, parce qu’elle l’intrigue et parce qu’elle ignore pourquoi ses parents la détestent autant. Il lui faudra descendre dans les bas quartiers de la ville pour rencontrer une sorte de furie, qui représente tout ce que sa famille rejette : impudique, agressive, vindicative, elle s’exprime de façon vulgaire, en utilisant le dialecte napolitain. Captivée par cette femme menaçante et fascinante, qui lui ouvre les portes d’un autre monde, l’adolescente  va suivre ses incitations à regarder les adultes au-delà de leurs apparences lisses. Elle découvre alors leurs mensonges, leurs trahisons, leurs secrets les plus obscurs. La perte de son innocence se traduit par une métamorphose spectaculaire. Elle veut devenir pire que sa tante. Consciente de son pouvoir sur les garçons, elle se montre provocante avec eux. Torturée par des sentiments contradictoires, elle alterne la tendresse et la cruauté avec les siens et ses amies. Bref, elle s’enfonce dans son mal-être. Seul, l’inaccessible Roberto, « un garçon en or », la rassurera sur son intelligence et sa beauté, corrigeant en quelque sorte la blessure paternelle.

 

POINTS FORTS
• On retrouve les thèmes favoris de l’auteur : l’emprise de la famille, les tourments de l’adolescence,  l’amitié féminine, l’amour douloureux, la violence des rapports sociaux ... 

• Les personnages sont à l’image des quartiers où ils vivent. La ville de Naples est comme coupée en deux : les hauteurs aux belles avenues résidentielles abritent les privilégiés, alors que tout en bas, les immeubles délabrés des rues sordides sont habités par les déshérités 

• La passion pour la lecture, l’importance de la culture, la nécessité de la réflexion et le goût pour les discussions  sont évoqués comme les seuls moyens de réussir.

 

POINTS FAIBLES
• Un titre plat, mal choisi. 

• Le récit est construit sur un jeu d’oppositions, trop systématique : beauté/ laideur, bonté/méchanceté, élégance/trivialité, riches mesquins/ pauvres généreux, intellectuels athées/ baptisés incultes, italien impeccable/ dialecte napolitain, Roberto/Rosario … Giovanna finira par constater, comme une évidence, que le mal et le bien cohabitent en nous ! 

• Le besoin de dégradation ressenti par Giovanna et son  désir frénétique de se sentir « héroïquement abjecte » paraissent excessifs. La sexualité n’est présentée que sous une forme brutale, elle n’est jamais sublimée par l’amour.

 

EN DEUX MOTS
Elena Ferrante confirme son talent indéniable pour camper des personnages très vivants, pour fouiller la psychologie des adolescentes et pour décrire le déterminisme social. Mais dans ce roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible, les codes simplistes et le manichéisme des contes pour enfants sont repris d’une manière presque caricaturale: une héroïne naïve, une sorcière, qui l’initie à tout ce qu’elle ignorait jusque-là et surtout à la transgression, des objets symboliques comme le miroir ou le bracelet maléfique, une quête obstinée de l’amour et enfin la rencontre du prince charmant qui lui échappera … Voilà sans doute les ingrédients qui expliquent le succès phénoménal de cet auteur qui se cache toujours derrière un pseudonyme !

 

UN EXTRAIT 
« Pendant cette période, j’appris toujours davantage à cacher à mes parents ce qui m’arrivait. Ou, plus exactement, je perfectionnai ma manière de mentir en disant la vérité. » p.98

« Des mensonges, encore des mensonges : les adultes les interdisent, et pourtant ils en disent tellement. » p.189

 

L'AUTEUR
C’est le huitième roman de la mystérieuse Elena Ferrante, après le succès vertigineux de L’amie prodigieuse (2011) (15 millions d’exemplaires vendus, dont 4 millions en France et adaptation en série pour la télévision en 2019), premier tome suivi des trois autres : Le Nouveau Nom (2012),  Celle qui fuit et celle qui reste (2013) et  L’enfant perdue (2014). 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires