En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

04.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

05.

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

06.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

07.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 16 min 14 sec
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 59 min 48 sec
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 2 heures 26 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 4 heures 7 min
light > People
Contexte pesant
Michelle Obama confie souffrir d'une "légère dépression"
il y a 5 heures 25 min
pépite vidéo > International
"Le Liban n’est pas seul"
Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale
il y a 7 heures 55 min
décryptage > France
A la guerre comme à la guerre

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelle attaque

Afghanistan : Daech à l’offensive

il y a 11 heures 10 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Europe, relance, dettes... L'Allemagne change de politique, plus pour renforcer son rôle de locomotive que pour plaire aux Européens

il y a 12 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 41 min 29 sec
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 1 heure 50 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 3 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 4 heures 51 min
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 7 heures 17 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews
il y a 9 heures 27 min
décryptage > Société
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Société
Réorganisation des entreprises

Open space : la Covid m’a tué

il y a 12 heures 30 min
décryptage > France
Risques à domicile

De Lubrizol à Beyrouth en passant par le pont de Gênes, les leçons des catastrophes sont-elles bien tirées en France ?

il y a 13 heures 10 min
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

Publié le 02 juillet 2020
"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers.
Michel Kerjean
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Kerjean est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers.

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers

Paulin, Paris, 1845

 

RECOMMANDATION
Excellent


THEME
Il est contenu dans le titre et développé en 20 volumes plus un Atlas .Nous nous limiterons aux 5 premiers, qui retracent l’Histoire du Consulat.

Volume1: Le Directoire  a vécu, abattu par le coup d’état du 18 Brumaire (9 novembre 1799) .Le destin de la nation est confié à trois consuls dont le premier, le jeune général Bonaparte est le chef incontesté d’une dictature consentie. Il nomme un gouvernement à sa main, savant mélange de politiciens avisés, d’officiers supérieurs, et de technocrates de la Finance et du Droit. L’idéal patriotique du redressement du pays les anime.

Le travail qui attend Bonaparte est immense. Il doit intégrer les acquis positifs de la Révolution à une nation, assaillie depuis 1798 par la deuxième  coalition, mal défendue par une armée défraichie, financièrement ruinée, mal administrée et où persistent des foyers séditieux. L’épopée du jeune chef, d’essence  militaire, commence alors sur plusieurs fronts, menés simultanément.

D’abord l’intérieur. Il supprime certaines épines irritatives qui titillent en permanence la société : la loi sur les otages, le sort des prêtres assermentés,  le devenir des acquéreurs de biens nationaux, le sort des émigrés naufragés de Calais  et celui de l’ancêtre de notre ISf : l’emprunt forcé progressif.  Mais ceci est pour lui, si j’ose dire, une broutille. Le gros travail est ailleurs. Il faut une Constitution. Sa rédaction est confiée à Sieyès,  elle sera adoptée en l’an VIII .Il faut de l’argent : il stimule le recouvrement des contributions directes en créant une agence spécifique et en assignant des obligations aux receveurs généraux. Il faut une administration locale solide : il crée le corps des  préfets. Cette dynamique redonne le moral aux Français et les banquiers parisiens s’offrent à fournir un sérieux coup de pouce aux finances.

Ensuite le front extérieur. Pour mettre fin à la deuxième coalition il faut une armée moins misérable, qui ne rechigne plus au combat et touche sa solde : il met à leur tête, sur le Rhin et en Italie, des maréchaux respectés, Moreau et Masséna. Ils vont rapidement exercer leur art. L’obstination  de l’Autriche et de l’Angleterre, sourdes aux pourparlers de paix, rend inévitable la reprise des hostilités, un moment suspendues. Ce sont les victoires d’Ulm et de Marengo, expressions du génie tactique du Premier Consul, illustré par l’épique passage hivernal du col du Grand Saint Bernard.

Bonaparte est bien l’homme providentiel, la France est sur la voie d’une concorde sociale ; nul doute qu’il va réussir à amadouer les dernières résistances internes des extrêmes : le parti des  royalistes et celui des révolutionnaires exaltés….

Volume 2 : il traite de l’évolution péjorative en Egypte après le départ inopiné de Bonaparte, de la tentative d’armistice toujours contrariée par les exigences maritimes de l’Angleterre, de la reprise des hostilités contre l’Autriche avec la victoire de Hohenlinden, de l’attentat de la rue Saint Nicaise et, de la position des pays dits neutres, sujets à de nombreux soubresauts, comme l’implication de l’Angleterre dans l’assassinat du Tsar Paul Ier.

Volume 3 : il traite de la perte désastreuse de l’Egypte, des événements maritimes entre France, Espagne, Pays Bas et Angleterre qui contribuent à la Paix Générale d’Amiens, des démarches diplomatiques qui ont conduit à la signature du Concordat, des positions du Tribunat, organe législatif, sur l’établissement du Code Civil confié à Cambacérès, et du cheminement vers le Consulat à vie.

Volume 4 : le climat idyllique qui suit la paix se dégrade  à propos d’événements  diplomatiques concernant le Saint Siège, la Suisse, les cours Allemandes, la Prusse. Le Premier Consul calme le jeu mais la discorde reprend, cette fois-ci plus sérieuse, avec l’Angleterre à propos de Malte et l’on s’achemine vers la rupture de la paix d’Amiens qui n’aura duré que 13 mois ! Ce volume traite aussi du fantastique projet d’invasion de l’Angleterre à partir de l’énorme regroupement militaire au camp de Boulogne et de la Conspiration du chouan Georges Cadoudal qui échouera mais coûtera la vie à un Condé, le jeune duc d’Enghien, en mars 1804

Volume 5 : l’assassinat de ce jeune aristocrate de grande lignée sera une des causes de l’agitation générale dans les cours européennes et de leur marche vers une troisième coalition contre la France. Celle-ci se tourne vers les idées monarchiques, et se réjouit de la proclamation de Napoléon Premier,  Empereur des Français, le 18 mai 1804.

 

POINTS FORTS
Le style fluide, dynamique ; l’ambiance souvent romanesque mais jamais romantique, l’abondance des informations grâce aux archives ultra secrètes des ministères, l’analyse des situations diplomatiques ponctuées de réflexions dictées par l’expérience et de remarques philosophiques, mais jamais moralisatrices, la puissance de l’analyse économique et bien entendu la description minutieuse, appuyée par les cartes de l’Atlas, des grands mouvements militaires.

 

POINTS FAIBLES
L’empathie envers Bonaparte est telle qu’elle pourrait brouiller l’objectivité de l’auteur. De même la proximité des événements pourrait nuire à l'analyse par manque de recul. Et pourtant quand on assiste à un tel spectacle mieux vaut être aux premières loges !

 

EN DEUX MOTS
 La dernière édition de cet ouvrage date de 2017 et est anglaise ; les deux derniers articles sur « Thiers historien » sont anglais et datent de 1994. Nul n’est prophète en son pays et un tel ostracisme national témoigne de l’amalgame dont est victime actuellement le mal aimé Thiers « historien du siècle » et « libérateur du territoire » .A son époque il fut quand même reçu à l’Académie Française et eut des funérailles grandioses.

 

UN EXTRAIT
Volume 1, page 140 : « M .Sieyès ,après avoir mis à la main du général Bonaparte l’épée qui avait servi à renverser le Directoire, après avoir fait une Constitution, allait livrer la France à l’activité dévorante du jeune Consul, et se retirer, quant à lui ,dans une oisiveté méditative qu’il préférait au mouvement agité des affaires .Le nouveau Premier Consul voulut donner au législateur de la France un témoignage de reconnaissance nationale ….. »

 

L'AUTEUR
Homme politique et historien français, Adolphe Thiers est né le 15 avril 1797 et  mort le 3 septembre 1877. Avocat et journaliste, sa carrière politique l’amena à  être  deux fois président du Conseil sous la Monarchie de Juillet  et le premier président de la  troisième République de 1871 à 1873. Perçu comme un bourgeois ambitieux et conservateur il est jugé sur ses répressions sanglantes de la révolte des Canuts et de la Commune de Paris, plus que sur ses réformes administratives et sur sa rare intelligence politique qui a permis de sauver la république. Son premier ouvrage « Histoire de la Révolution Française » écrit entre 1822 et 1824 lui ouvrira les portes de l’Académie et sera salué par Chateaubriand, Stendhal et Sainte-Beuve. Le second « Histoire du Consulat et de L’Empire » sera publié en 1845.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires