En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

04.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

05.

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

06.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

07.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 35 min 19 sec
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 1 heure 53 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 3 heures 36 min
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 6 heures 1 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews
il y a 8 heures 11 min
décryptage > Société
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

il y a 9 heures 36 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Société
Réorganisation des entreprises

Open space : la Covid m’a tué

il y a 11 heures 14 min
décryptage > France
Risques à domicile

De Lubrizol à Beyrouth en passant par le pont de Gênes, les leçons des catastrophes sont-elles bien tirées en France ?

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le dernier des yakuzas" de Jake Adelstein, plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 23 heures 2 min
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 1 heure 11 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 2 heures 51 min
light > People
Contexte pesant
Michelle Obama confie souffrir d'une "légère dépression"
il y a 4 heures 10 min
pépite vidéo > International
"Le Liban n’est pas seul"
Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale
il y a 6 heures 40 min
décryptage > France
A la guerre comme à la guerre

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelle attaque

Afghanistan : Daech à l’offensive

il y a 9 heures 55 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Europe, relance, dettes... L'Allemagne change de politique, plus pour renforcer son rôle de locomotive que pour plaire aux Européens

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "L’offrande grecque, une aventure de Bernie Gunther" de Philip Kerr, du rififi chez les Grecs !

il y a 22 heures 40 min
pépites > Europe
Revers de la médaille ?
Brexit : les départs des Britanniques vers l’Union européenne auraient augmenté de 30% depuis le référendum
il y a 23 heures 25 min
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

Publié le 02 juillet 2020
Ian McEwan a publié "Le Cafard". "Laurence Barraqué est née en 1959 dans une famille de la petite bourgeoisie de Rouen. Très tôt elle comprend que la position des filles est inférieure à celles des garçons".
Anne Jouffroy pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne Jouffroy est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ian McEwan a publié "Le Cafard". "Laurence Barraqué est née en 1959 dans une famille de la petite bourgeoisie de Rouen. Très tôt elle comprend que la position des filles est inférieure à celles des garçons".

"Le Cafard" de Ian McEwan

Traduction : France Camus-Pichon, Gallimard, 153 pages, 16 €

 

RECOMMANDATION

Bon


THEME
« Un jour, Jim Sams, cafard au destin extraordinaire, se réveille dans le corps du Premier ministre britannique... », annonce la quatrième de couverture.

Dans ce pamphlet, Ian McEwan imagine qu'une escouade de cafards venue du sous-sol du Palais de Westminster remplace le locataire du 10 Downing Street, ses ministres (sauf un, resté purement humain) et quelques autres politiciens. Les cafards, qui se nourrissent de cadavres et prospèrent dans la saleté et la misère, décident de « donner le coup de pouce » décisif pour que le Réversalisme voté par le peuple soit, enfin, voté au Parlement. Mission accomplie en quelques jours, les cafards quittent leur enveloppe humaine et regagnent leur monde souterrain pour profiter de l'effondrement du pays.

Le Réversalisme est l'allégorie de la folie économique qu'est le Brexit : les Réversalistes postulent qu’il faut absolument inverser les flux financiers. En résumé, les salariés paieront leurs employeurs et les consommateurs seront payés pour leurs achats. Le Réversalisme s'oppose au Continualisme qui, on l’aura compris, ne souhaite pas l’inversion des flux financiers.

La politique n'est qu'un jeu tactique dont les gagnants sont les carriéristes, politiciens ambitieux, versatiles et auto-centrés.Très caustique, Ian McEwan décrit le cynisme absolu des milieux politiques et journalistiques prêts à tout pour défendre ce qu'ils possèdent : « La vie sociale contemporaine était un arsenal métaphorique d'armes remises au goût du jour, de chausse-trapes, de fléchettes empoisonnées, de mines explosives attendant un pas imprudent ». Il s'agit, entre autres, d’une fausse accusation de scandale #MeeToo montée par Jim pour se débarrasser en ¼ d'heure de son seul ministre continualiste ou, plus banal, d'une pseudo affaire entre pêcheurs anglais et méchants garde-côtes français. Ian McEwan épingle aussi les députés européens qui mettent de côté les grands problèmes pour débattre avec acharnement sur les crèmes glacées moldaves ; et, autre exemple, après la conférence d'un physicien du CERN invité à Bruxelles pour éclairer leur lanterne, les députés se demandent : « Les propos du chercheur seraient-ils encore vrais s'ils avaient été tenus dans l'ordre inverse ? ».

Donc cette Novella (les Anglo-Saxons appellent ainsi les petits romans) est un cri d'inquiétude pour l'avenir de la Grande Bretagne et peut-être aussi du monde.

 

POINTS FORTS
On s'amuse à retrouver les noms et les fonctions des politiciens évoqués par Ian McEwan sous des noms d'emprunts : Archie Tupper est Donald Trump (cafard aussi?) ; Jim Sams doit quelque chose à Theresa May mais beaucoup plus à Boris Johnson ; Simon, conseiller spécial de Jim, fait penser à Dominic Cummings ; Benedict Saint John, seul purement humain et continualiste, serait Philip Hammond ; Horace Crabbe est sans doute Jeremy Corbin ; Jane Fish ressemble à Jess Philipps ; etc. 

L'humour so british de Ian McEwan qui allège -un peu !- son ressentiment contre les Brexiteurs. 

Un exercice de style brillant. Félicitations à l'auteur et à la traductrice.

Le passage où la chancelière allemande, épaules basses, main sur le front et yeux las, questionne Jim : Warum...Warum...Warum…(le Réversalisme) ? La seule réponse est « parce que ».

 

POINTS FAIBLES
On a connu Ian McEwan plus subtil même dans la satire mais, après tout, il s'est défoulé ! Rage et désespoir !

 

EN DEUX MOTS
Cela dit, le gros coup de cafard de Ian McEwan est un peu communicatif ! Et si les politiciens arrivistes et les médias opportunistes ou inconscients, laissaient les cafards, insectes brunâtres, se glisser sous les tapis de la démocratie pour ouvrir la porte au populisme et au...fascisme ? Tentons ici d'en rire !

 

UN EXTRAIT
"Avec le Brexit est entré dans notre vie politique quelque chose de laid et de profondément contraire à notre esprit, et j'ai trouvé logique de lui donner la forme d'un cafard, cette créature parmi les plus méprisées. La Métamorphose de Kafka s'impose inévitablement face à toute tentative pour évoquer la mue d'un insecte en être humain, mais après le nécessaire clin d'oeil à titre d'hommage, c'est vers Swift que je me suis tourné. L'enjeu a toujours été d'élaborer un projet politique et économique qui puisse égaler l'absurdité autodestructrice du Brexit. Je n'ai aucune certitude d'y être parvenu avec mon invention ridicule : le Réversalisme. Étant donné l'ampleur de notre projet national et son impact probable sur nous, au moins pour la génération à venir, rien ne peut sans doute rivaliser avec cette folie à grande échelle. [... ] Si la raison ne se réveille pas et ne l'emporte pas, sans doute ne pourrons-nous plus compter que sur le rire".  (pages.17 et 18 de la préface).

 

L'AUTEUR
Ian McEwan, né en 1948, est considéré comme l'un des écrivains anglais les plus doués de sa génération. Il est l'auteur d'une dizaine de romans dont L'enfant volé (prix Femina étranger 1993), Expiration, Sur la plage de Chesil, L'intérêt de l'enfant, Dans une coque de noix et Une machine comme moi.

Sur le site de Culture Tops, vous pouvez lire également de ce même auteur la chronique d'Une machine comme moi

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires