En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

05.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

06.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 23 min 55 sec
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 1 heure 14 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 2 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 4 heures 32 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 5 heures 25 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 7 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 7 heures 53 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 8 heures 26 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 9 heures 8 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 49 min 25 sec
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 4 heures 17 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 6 heures 16 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 6 heures 52 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 7 heures 49 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 9 heures 19 min
Atlanti Culture

"L’homme qui tua Chris Kyle" de Brüno et Fabien Nury : une relecture du film "American Sniper"

Publié le 20 juin 2020
"L’homme qui tua Chris Kyle" de Brüno et Fabien Nury. "Chris Kyle est un héros. Ancien sniper chez les Navy Seals durant la deuxième guerre d'Irak, il a tué plus de 160 "cibles". Au faîte de sa gloire, Chris Kyle dédie sa vie à aider ses anciens camarades de combats marqués aussi bien physiquement que mentalement par la guerre".
Dominique Clausse pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Clausse est chroniqueur pour Culture Tops
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"L’homme qui tua Chris Kyle" de Brüno et Fabien Nury. "Chris Kyle est un héros. Ancien sniper chez les Navy Seals durant la deuxième guerre d'Irak, il a tué plus de 160 "cibles". Au faîte de sa gloire, Chris Kyle dédie sa vie à aider ses anciens camarades de combats marqués aussi bien physiquement que mentalement par la guerre".

"L’homme qui tua Chris Kyle" de Brüno et Fabien Nury 

Editions Dargaud p. 158, 22,50 €

 

RECOMMANDATION
En priorité


THEME
« L’homme qui tua Chris Kyle » raconte l’histoire vraie du célèbre militaire américain et de son assassinat, en 2013, par un certain Eddie Ray Routh. Si Chris Kyle est aussi célèbre, en tous cas aux Etats-Unis, c’est parce qu’il est le militaire américain avec le plus grand nombre de tués homologués de toute l’histoire de ce pays, et, surtout, parce que son histoire a été portée à l’écran en 2014 par Clint Eastwood, sous le titre « American Sniper ». Mais, si le film se contentait d’adapter le livre autobiographique de Chris Kyle, n’évoquant quasiment pas le meurtre de celui-ci, Nury, pour sa part, se livre à une enquête complète et extrêmement fouillée des personnages liés à ce meurtre.

Cette BD se place totalement dans le genre « Docu-BD ». Il n’y a pas de trame romanesque, mais une succession de faits, qui construisent peu à peu le récit cohérent de cette étonnante histoire. Une phrase en exergue de la BD résume bien le projet des auteurs, elle est extraite du film de John Ford, « l’homme qui tua Liberty Valance » : « On est dans l’Ouest, ici. Quand la légende devient la réalité, on imprime la légende ». Clint Eastwood, dans son film, a raconté la légende, et avec Nury et Brüno, on découvre la réalité. Car, même si les auteurs précisent, dès les premières pages, qu’ils livrent leur point de vue sur cette histoire, ils s’appuient sur une documentation importante, faite d’interviews des protagonistes, de rapports de police, de déclarations sourcées, etc… qui laissent peu de place au doute sur la véracité des faits.

On découvre, à travers cette BD, le portrait des trois principaux acteurs de cette histoire.

En premier lieu, bien sûr, Chris Kyle, ex-membre des Navy Seals, véritable icône multi-décorée, et dont le comportement héroïque sur les champs de batailles ne fait aucun doute. Mais c’est la suite de l’histoire de cet homme qui est passionnante : comment survit-on à une gloire basée sur le fait d’avoir tué 160 personnes (score officiel homologué) ? Ici, l’histoire passe du blanc au gris, voir même au noir opaque.

Ensuite, l’assassin de Chris Kyle, Eddie Ray Routh. Son portrait est le deuxième que proposent les auteurs. Ex-Marine, Eddie apparaît très vite comme une personnalité troublée. Il est vraisemblablement schizophrène et son parcours chaotique trouvera une « issue » avec ce meurtre qu’il va commettre. Voulait-il être « l’homme qui tua Chris Kyle » ?

Enfin, la veuve de Chris, Taya Kyle, à qui les auteurs consacrent l’essentiel de la fin de leur récit. Et ce n’est pas la moins intéressante : comment cette femme, plutôt effacée pendant sa vie maritale, va devenir une personne célèbre et chantre d’une certaine vision de l’Amérique.

 

POINTS FORTS
Le procédé narratif mis en place par Fabien Nury est extrêmement habile. Pour ne pas ennuyer le lecteur (ce qui est un peu le risque de ces documentaires en Bandes Dessinées), il fait se succéder des séquences narratives assez courtes, de 2 ou 3 pages, puis nous entraîne vers un autre aspect de l’affaire. Même si l’image est un peu « cliché », on a vraiment l’impression de construire un puzzle en lisant cette BD. On assemble des pièces, et, à la fin, on a un portrait assez clair, non pas tellement de Chris Kyle, d’ailleurs, mais de l’Amérique qu’il représente.

Le trait de Brüno donne le rythme parfait au récit. Il pousse l’épure encore plus loin que dans Tyler Cross (Polar remarquable, déjà avec Nury au scénario, 3 tomes parus chez Dargaud), et ainsi, crée un cadre graphique simplement magnifique. J’adore, particulièrement, sa façon de représenter les nombreuses interviews qui émaillent le récit.

 

POINTS FAIBLES
J’ai trouvé certaines parties de ce long récit un peu superflues, même si elles nourrissent l’histoire. Le conflit entre Chris Kyle et Jesse Ventura, ou l’entraînement de l’acteur Brad Cooper pour se préparer un film de Clint Eastwood, par exemple, ont tendance à ralentir le rythme de l’investigation graphique. Je n’ai pas trouvé non plus Brüno très à l’aise avec la représentation schizophrénique d’Eddie Ray Rough, versant un peu dans la caricature maladroite.

 

EN DEUX MOTS
UNE LECTURE D’UNE CERTAINE AMERIQUE

Alors que l’Amérique se débat actuellement dans les problèmes raciaux que l’on sait, je trouve que cette BD fait réellement œuvre utile pour comprendre, sans la caricaturer, cette Amérique de Donald Trump. Tous les ingrédients du récit éclairent la Mythologie de ce pays : la passion des armes, la figure du Justicier, la vénération du fort et le rejet du faible, le rapport à la peine de mort, et, enfin, le showbizz politique (découvrez ce Jesse Ventura, une sorte de Proto-Trump délirant). Tout cela est présent dans ce récit, mais ne crée pas, à l’arrivée, un rejet manichéen de l’Amérique, comme parfois on a tendance à le ressentir de ce côté de l’Océan. Nury et Brüno nous disent « ce pays est comme ça, acceptez-le ou pas, nous, on a juste essayé de comprendre ». De ce point de vue, « l’homme qui tua Chris Kyle » devrait être une BD importante de l’année.

 

UNE ILLUSTRATION 

 

L'AUTEUR
(d’après le site des éditions Dargaud)

Brüno est né le 1er mars 1975 en Allemagne, d'un père militaire et d'une mère au foyer. Après son bac, il passe un an à l'école Estienne à Paris, puis déménage à Rennes, où il obtient une maîtrise d'arts plastiques. À partir de 2001, il publie, avec Fatima Ammari-B, "Inner city blues" (Vents d'ouest), une série policière qui se déroule dans le milieu noir américain des années 1970. De 2003 à 2006, il anime, avec Pascal Jousselin, "Les aventures de Michel Swing", un feuilleton improvisé réalisé à 4 quatre mains. Cette bande dessinée est d'abord diffusée sur Internet avant de paraître en album (Treize Étrange) en 2006. En 2007, il rencontre Appollo avec lequel il signe chez Dargaud. Ensemble, ils réalisent deux séries pour la collection "Poisson Pilote", "Biotope" (un diptyque de SF) et "Commando colonial". Il poursuit, chez cet éditeur, ses collaborations fructueuses, notamment avec Fabien Nury, avec lequel il réalise "Atar Gull ou le destin d'un esclave modèle". L'album est récompensé par le prix Bulles de cristal 2013 dans la catégorie des 15-18 ans. En 2013, les deux auteurs lancent une nouvelle série, "Tyler Cross", dont le troisième tome paraît en 2018.

Fabien Nury est né en 1976. Après une première carrière de concepteur-rédacteur dans la publicité, il s'oriente vers l'écriture de scénarios. Amateur de polars et de cinéma, il puise l'essentiel de son inspiration dans l'histoire du xxe siècle. D'"Atar Gull" à "W.E.S.T." (Dargaud), d'"Il était une fois en France" à "L'Or et le Sang" (Glénat) ou à "Katanga" (Dargaud), il s'est imposé comme l'un des raconteurs d'histoires les plus inventifs de la bande dessinée contemporaine. En 2018, il publie, toujours chez Dargaud, "Charlotte impératrice", dessiné par Matthieu Bonhomme, ainsi que "Vintage and Badass", avec Brüno, une anthologie des films noirs qui ont inspiré "Tyler Cross".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires