En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

07.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

01.

Les hommes n'existent plus

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 26 min 20 sec
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 18 heures 55 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 19 heures 32 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 20 heures 46 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 21 heures 32 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 23 heures 33 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 46 min 36 sec
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 2 heures 51 sec
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 2 heures 42 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 3 heures 17 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 13 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 19 heures 10 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 19 heures 58 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 21 heures 14 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 22 heures 54 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 23 heures 47 min
© DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Crash

Energie : la plus grande chute de la demande depuis la crise des années 30 redéfinit les marchés

Publié le 25 mai 2020
Alors que les économies luttent pour renouer avec l’activité, l'Agence internationale de l'énergie a annoncé que la consommation mondiale d'électricité diminuerait de 5 % en 2020.
Jean-Pierre Favennec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Favennec est un spécialiste de l’énergie et en particulier du pétrole et professeur à l’Ecole du Pétrole et des Moteurs, où il a dirigé le Centre Economie et Gestion. Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur des sujets...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les économies luttent pour renouer avec l’activité, l'Agence internationale de l'énergie a annoncé que la consommation mondiale d'électricité diminuerait de 5 % en 2020.

Atlantico : Aux États-Unis, la semaine dernière, les analystes du gouvernement ont prévu la plus forte baisse jamais enregistrée dans le pays. Et en Europe, les analystes affirment qu'une reprise complète pourrait prendre des années. Comment expliquer le ralentissement de la demande d’électricité en Europe et aux Etats-Unis ? Pourquoi risque-t-elle de se prolonger encore longtemps ?

Jean-Pierre Favennec : La crise économique provoquée par la pandémie du Coronavirus a entraîné une chute considérable de la demande d’énergie. Avec plus de la moitié de la population confinée à certains moments, les consommations ont fortement baissé. La consommation d’électricité devrait baisser sur l’année de 5 %, mais les consommations d’énergies fossiles diminueront encore davantage : la consommation de charbon devrait diminuer de 8 % ; la consommation de pétrole devrait diminuer de près de 10 % après une chute de 30 % en Avril !

Au total la consommation d’électricité est donc relativement moins touchée que celle des autres énergies. Le pétrole par exemple reste l’énergie de base, au moins pour les prochaines années, pour le transport et le quasi arrêt du transport aérien, la réduction du trafic automobile expliquent cette baisse. Pour l’électricité, la baisse très forte de la consommation dans le secteur industriel et commercial n’a été que très partiellement compensée par la hausse des consommations domestiques, les familles restant à leur domicile et utilisant davantage appareils domestiques et internet.

Cette baisse de la consommation d’électricité – comme la baisse des autres consommations d’énergie est évidemment la plus forte jamais enregistrée en temps de paix.

Quelles prévisions peut-on faire ? Le principal facteur sera la durée de la pandémie. Assisterons nous à une disparition du virus ou au contraire assisterons nous à des retours du Covid 19, par exemple lorsque le froid revient comme ce fut le cas de la grippe espagnole qui tua plusieurs dizaines de millions de personnes en plusieurs vagues de 1918 à 1921..

Dans le premier cas, on devrait assister à une reprise des consommations en fin d’année à un niveau proche de celui de 2019. Il est possible cependant que l’impact de la pandémie sur l’activité économique soit long à résorber et certains experts ne prévoient un retour à la normale qu’en 2021

Dans le second cas, toute prévision est délicate et dépendra de la capacité des gouvernements à soutenir l’économie et de la plus ou moins grande crainte du virus dans la population. Un retour à la confiance sera nécessaire pour retrouver une activité économique normale et donc une consommation d’électricité proche du niveau d’avant la crise.

En quoi la consommation d’énergie, et notamment de l’électricité, reflette-t-elle l'activité économique ? À l’inverse, la relance de l’activité devra-t-elle passer par une relance de la consommation d’électricité ?

Il y a un lien fort entre consommation d’énergie et croissance économique. Dans les années 60 un accroissement de la richesse, mesurée par le PNB, se traduisait par un accroissement du même ordre de la consommation d’énergie. Toujours à cette époque le doublement de la consommation d’électricité tous les 10 ans (soit une progression annuelle de 7%) était considéré comme la norme. Actuellement la consommation d’énergie progresse moins vite que le PNB du fait du développement des services, moins consommateurs que l’industrie. Le prix de l’énergie jour évidemment un rôle important et lors des chocs pétroliers à la fin des années 70 et au début des années 80, la richesse a continué de croître avec une consommation d’énergie en baisse. Les économies d’énergie réalisées pour baisser les factures expliquent évidemment cette situation

Il existe un potentiel important d’économies d’énergie et de nombreux experts considèrent que la réduction des émissions de CO2 pour ralentir le changement climatique passe d’abord et surtout par ces économies d’énergie : véhicules pluds performants, bâtiments mieux conçus et mieux isolés ..

À terme, de quelle façon le marché de l’énergie sera-t-il remodelé ? Cette situation joue-t-elle en faveur des énergies renouvelables ?

Il est probable que dans les prochaines années, les efforts d’économie d’énergie seront accrus et que la consommation d’énergie n’augmentera que faiblement même lorsque la croissance économique sera revenue.

L’électricité sera appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans la mesure où les consommations de charbon surtout, voire d’hydrocarbures devront être réduites pour limiter les effets du changement climatique

On constate actuellement une légère croissance de la production et de la consommation d’énergies renouvelables et cette croissance se poursuivra quelque soit la situation sanitaire. Soulignons que les énergies renouvelables (hydraulique, éolien, solaire …) sont consommées sous forme d’électricité. Le développement de la consommation d’électricité est donc inéluctable même si son stockage reste encore un problème à l’heure actuelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires