En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
ça vient d'être publié
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 5 heures 20 min
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 6 heures 42 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 7 heures 20 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 8 heures 22 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 11 heures 43 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 12 heures 17 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 13 heures 50 sec
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 13 heures 41 min
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 5 heures 53 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 7 heures 50 sec
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 7 heures 39 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 11 heures 48 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 12 heures 6 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 13 heures 18 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 14 heures 1 min
© Facebook
© Facebook
Big Brother

Facebook se lance dans la vente en ligne pour vraiment TOUT savoir de vous

Publié le 24 mai 2020
Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a annoncé le lancement de Shops, une interface qui permet aux entreprises de présenter et de vendre leurs produits directement sur le réseau social et Instagram.
Bertrand Duperrin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Duperrin est directeur au sein du cabinet Nextmodernity et blogeur. Il est un des spécialistes français de l’évolution conjointe des modes de travail et des technologies.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a annoncé le lancement de Shops, une interface qui permet aux entreprises de présenter et de vendre leurs produits directement sur le réseau social et Instagram.

Atlantico : Mark Zuckerberg a déclarer vouloir "donner aux petits détaillants un moyen de vendre en ligne qui n'implique pas Amazon". Quelle stratégie de développement commercial se cache derrière cette affirmation ? 

Bertrand Duperrin : Aujourd'hui le métier de Facebook est de vendre des pubs, ou plus précisément des données client qui permettent de les cibler. L'un des idées derrière cette annonce est de garder encore plus longtemps les utilisateurs de Facebook dans l'écosystème Facebook (aujourd'hui quand ils cliquent sur une annonce pour acheter un produit ils quittent Facebook pour aller sur la boutique en ligne du vendeur) et donc d'en savoir encore plus sur leurs habitudes de consommation, leurs intentions d'achat, ce qui sera biens sur valorisé par la suite. Mais le business premier est et restera la pub.  En proposant à des commerçants de donner vie à leur boutique dans Facebook il génère un marché nouveau pour la vente d'annonces publicitaires. Si un commerçant a une boutique en ligne il peut en faire la promotion sur de nombreux canaux, Facebook n'étant qu'un d'entre eux. Là le commerçant va naturellement considérer Facebook comme une option prioritaire lorsqu'il fera son allocation budgétaire car il s'attendra à un meilleur taux de conversion pour un client qui ira sur sa boutique sans changer d'univers par rapport à un client qui cliquerait sur une annonce et se verrait transporté dans un environnement nouveau. 

On peut également se demander si par la mise en place d'une solution visant à payer par Facebook il ne veut pas faire ce qu'à réussi Apple avec iTunes ou bien sur Amazon. Avec un achat "one click" c'est un moyen de plus de proposer une expérience simple au client, donc de devenir une de ses plateformes de choix pour faire un achat, donc d'alimenter la mécanique vertueuse de ses boutiques qui elles vont alimenter la machine à publicité.

Mais il ne s'agit pas d'un revirement de business model même si Facebook touchera une commission sur les ventes. C'est simplement un levier de plus pour alimenter son coeur de métier en surfant sur la vague de la COVID.

Pourquoi Facebook (et ses filiales) ont-ils cette volonté de faire de leurs membres des consommateurs ? Ne faut-il y voir que l'interêt financier ? 

Comme on l'a dit l'idée de première c'est de trouver de nouveaux produits aidant à vendre de la publicité. Faire des clients des consommateurs n'est pas l'objectif mais le moyen de faire venir des boutiques qui achèteront de la pub. Il y a un intérêt financier direct (la vente de publicité) et un intérêt indirect (la collecte de données) mais il ne faut pas s'attendre à autre chose de Facebook qu'une motivation financière. Si pendant longtemps Google s'est accroché à son "Don't do evil" originel avant de le mettre au rancart, Facebook ne s'est jamais caché derrière de fausses bonnes intentions. 

Cette évolution était-elle prévisible ? N'était-ce pas finalement naturel que des places "publiques" intègrent des espaces marchands en leur sein ? 

Oui c'est totalement naturel et d'ailleurs Facebook le fait déjà pour les produits d'occasion entre particuliers. Maintenant rien ne dit que cela va fonctionner. Détrôner Amazon n'a rien d'évident d'autant plus qu'on fait difficilement rimer confiance avec Facebook et d'ailleurs Google s'y casse également les dents avec Google Shopping. Alors oui c'est totalement naturel et même totalement prévisible car ça n'est qu'une étape vers l'arrivée du commerce directement dans Messenger ou WhatsApp ! Il n'y a rien de nouveau ni de visionnaire là dedans et on peut même dire que Facebook est très en retard car il ne fait que copier WeChat ! En Chine le commerce en ligne a lieu dans WeChat et pas sur des boutiques en ligne, on paie avec WeChat Pay en ligne et même chez les commerçants en boutique ! Si Facebook est en retard et si cela ne se voit pas c'est parce que les pays occidentaux sont très en retard sur ces usages par rapport à la Chine mais qu'il fait le pari que nous suivront la même voie auquel cas il est le plus légitime pour capter le plus gros du commerce en ligne de demain. Ce faisant il se prépare également à une potentielle accélération de Wechat hors de son marché alors que lui ne peut aller en Chine.  Et si cela n'arrive pas car les consommateurs n'adoptent, finalement, pas les mêmes comportements, cela ne lui aura pas coûté cher d'essayer.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires