En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Taux d'épargne

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

il y a 6 min 46 sec
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 16 heures 2 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 17 heures 11 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 18 heures 18 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 19 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 21 heures 25 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 21 heures 48 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 22 heures 31 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 22 heures 56 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 22 heures 58 min
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 15 heures 16 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 16 heures 36 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 17 heures 51 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 18 heures 28 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 20 heures 47 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 22 heures 16 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 22 heures 56 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 22 heures 58 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 22 heures 58 min
© Stéphane de SAKUTIN/AFP
© Stéphane de SAKUTIN/AFP
Bonnes feuilles

Dérives de l’art contemporain : le "Bouquet de tulipes" de Jeff Koons, une opération montée de toute pièce pour promouvoir les intérêts américains et de la ville de Paris

Publié le 01 mars 2020
Yves Michaud publie "Ceci n'est pas une tulipe : Art, luxe et enlaidissement des villes" aux éditions Fayard. L’inauguration, en octobre 2019, de la sculpture Bouquet of Tulips de Jeff Koons offerte à la France en hommage aux victimes des attentats terroristes de 2015 a attisé des polémiques. Extrait 2/2.
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud est philosophe. Reconnu pour ses travaux sur la philosophie politique (il est spécialiste de Hume et de Locke) et sur l’art (il a signé de nombreux ouvrages d’esthétique et a dirigé l’École des beaux-arts), il donne des conférences dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Michaud publie "Ceci n'est pas une tulipe : Art, luxe et enlaidissement des villes" aux éditions Fayard. L’inauguration, en octobre 2019, de la sculpture Bouquet of Tulips de Jeff Koons offerte à la France en hommage aux victimes des attentats terroristes de 2015 a attisé des polémiques. Extrait 2/2.

Cette étude des acteurs repose sur les renseignements livrés par eux‑mêmes, leurs agents, la presse de référence et les informations financières que les entreprises et les groupes sont tenus de publier. Ça ne la rend pas moins fastidieuse mais garantit son exactitude. 

Or du point de vue de ces acteurs, le Bouquet of Tulips de Koons n’est pas non plus vraiment un bouquet de tulipes. 

C’est une opération montée sous prétexte de commémoration et d’hommage à des victimes – thème on ne peut plus acceptable par temps de compassion – par un groupe réduit de lobbyistes et de professionnels promouvant leurs intérêts américains ou parisiens. Professionnels du tourisme et de l’hôtellerie, professionnels des grandes opérations immobilières, professionnels du luxe se réunissent autour de professionnels de la finance spéculative pour promouvoir une des icônes de l’art financiarisé. 

Koons fait partie de la poignée d’artistes qui battent les records d’enchères et font  l’essentiel des ventes dont deux maisons ont quasiment le monopole à l’Ouest : Sotheby’s devenue propriété personnelle de Patrick Drahi, et Christie’s propriété de la holding Artemis de la famille Pinault. Les chiffres sont là : entre juillet 2018 et juin 2019, cinq artistes seulement ont contribué à 25 % des montants des transactions aux enchères qui se sont élevées à 1,7 milliard d’euros. 64 % de ce chiffre d’affaires a été fait sur cinquante artistes. Koons est parmi les tout premiers sinon le premier. Sa cote doit être maintenue et développée et la visibilité de ses œuvres dans des contextes d’exception est un facteur de ce succès financier. 

Cette symbiose entre monde financier et industriel et monde de l’art n’est en rien surprenante. À partir des années 2000, l’art dit « d’élite » s’est financiarisé sur le mode de fonctionnement des marchés financiers, que ce soit LBO, ventes à découvert, bons spéculatifs. Cet art d’élite, toujours lui, ne relève plus des critères esthétiques du passé, quels qu’ils aient pu être (beau, innovant, nouveau, provocant, sublime, moche, convenu, déjà‑vu, ennuyeux, vide de sens, etc., etc.), mais obéit aux valeurs esthétiques nouvelles que j’ai dites : financières, de divertissement et de bons sentiments – ici la compassion pour les victimes et la leçon de joie de vivre. Bref la devise est « dollar, artentainment et correction morale », ce qui veut aussi dire « circulez, il n’y a rien à voir ! » – inutile de regarder les dents du cheval : il est cher, attire le public et en plus il est gentil. 

Ce « circulez, il n’y a rien à voir » a encore un autre sens : l’opacité qui a entouré l’opération. 

Ce n’est en effet pas le moindre paradoxe qu’elle ait pu se réaliser dans une opacité peu commune. 

Nous avons beau être dans un monde démocratique, où tout le monde, depuis les politiques jusqu’aux citoyens, depuis les médias jusqu’aux ONG, revendique la transparence, nous avons beau avoir affaire à des décideurs municipaux « de gauche » et même socialistes, rien n’y fait : on monte et on déroule une opération majeure d’implantation d’un monument gigantesque dans l’espace public dans le secret le plus complet. 

Comment et pour quels intérêts fonctionne Noirmontartproduction, surtout s’il opère bénévolement et pour le seul et pur amour de l’art ? Comment et pour quels intérêts fonctionne le Fonds pour Paris ? Est‑il vrai qu’il y a eu un dépassement de coût de plus d’un million d’euros pour renforcer le sous‑sol et que ce dépassement a été couvert par l’artiste – qui n’est pas trop réputé pour sa générosité ? Quel contrat Koons et ses agents ont‑ils signé et avec qui pour la réalisation de cette œuvre, sa donation et surtout pour sa maintenance, son avenir et les royalties qu’elle peut éventuellement rapporter ? Quel est le montant des droits sur l’image ? Dans un monde de transparence totale, rien n’est clair, sinon qu’un beau jour d’octobre 2019, on voit apparaître planté en plein Paris touristique, en plein Paris des quartiers du luxe, une sculpture polychrome de soixante tonnes et de douze mètres de haut que personne n’a vraiment regardée quand elle était à l’état de projet et de maquette. Dans un article de La Tribune de l’art Didier Ryckner avait posé clairement les termes du marché : « Koons donne, Hidalgo décide, le ministère doit s’exécuter. » Et derrière la maire de Paris Anne Hidalgo, il y a les mécènes du Fonds pour Paris : luxe, immobilier, art, finances – investissements en tout genre… 

Toujours la lettre volée. 

On vous fait un cadeau mais, telle une belle‑mère, on choisit soi‑même l’endroit où poser le bouquet de fleurs. 

On vous a promis des tulipes mais ce ne sont pas des tulipes. 

On vous accable de transparence communicationnelle, mais vous n’avez rien vu de ce qui se passait dans les coulisses.

Les Tulips triomphent dans la gloire de leur érection anale – mais on a assisté en réalité à la privatisation aussi désinvolte qu’arrogante des décisions en matière de décoration urbaine, de choix des monuments, de politique mémorielle, d’inscription de l’art et de la culture dans la ville. Un club de décideurs riches qui s’estiment maîtres du goût et arbitres des élégances font ce qu’ils veulent du cœur de la ville, installent souverainement l’œuvre qui convient à leurs affaires, à leurs collections et à leurs spéculations. 

Le public, lui, est invité. À quoi ? À montrer sa reconnaissance. On lui a embelli sa ville !

Extrait du livre d’Yves Michaud, "Ceci n'est pas une tulipe: Art, luxe et enlaidissement des villes", publié aux éditions Fayard

Lien vers la boutique : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Adrien Dufourquet
- 02/03/2020 - 09:51
Syntaxe
On doit dire et écrire "les intérêts américains et CEUX de la ville de Paris".
Le français est une langue cohérente; on ne peut pas affecter à la suite d'un substantif un adjectif qualificatif et un complément du nom reliés par la conjonction "et".
Où donc ont été recrutés les rédacteurs incultes et illettrés qui rédigent les articles?
salamander
- 01/03/2020 - 12:22
Jeff Koons
le Madoff de l'art !

quand cette bulle aussi va exploser....