En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 3 min 46 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 2 heures 19 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 4 heures 33 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 42 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 52 min 16 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 2 heures 11 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 2 heures 33 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 3 heures 29 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 8 heures 32 sec
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 21 heures 52 min
© STR / AFP
© STR / AFP
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

Publié le 15 décembre 2019
Vincent Ducrey publie "Un succès nommé Huaweï" (ed. Eyrolles). Après la Silicon Valley américaine, c'est désormais la Chine qui est pourvoyeuse des innovations les plus disruptives. Ce livre retrace le parcours unique de Huaweï qui est en passe de conquérir le monde. Extrait 2/2.
Vincent Ducrey, président du Hub Institute. Auteur primé du Guide de l'influence et du Guide de la transformation digitale. Vincent Ducrey a été conseiller digital du gouvernement français et intervenant à HEC Business School. Il fédère au travers du...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Ducrey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Ducrey, président du Hub Institute. Auteur primé du Guide de l'influence et du Guide de la transformation digitale. Vincent Ducrey a été conseiller digital du gouvernement français et intervenant à HEC Business School. Il fédère au travers du...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Ducrey publie "Un succès nommé Huaweï" (ed. Eyrolles). Après la Silicon Valley américaine, c'est désormais la Chine qui est pourvoyeuse des innovations les plus disruptives. Ce livre retrace le parcours unique de Huaweï qui est en passe de conquérir le monde. Extrait 2/2.

Au lancement de Huawei en 1987, Ren Zhengfei, son fondateur, se lance tout d’abord dans l’importation de commutateurs téléphoniques. Le marché est prometteur : le pays est largement sous-équipé, seuls 0,5 % de la population a un téléphone. Le marché chinois est à l’époque complètement tenu par des acteurs occidentaux : Siemens, Ericsson et AT&T pour ne citer qu’eux.

Le mouvement de libéralisation économique de la Chine amorcé à la fin des années 1980 va voir l’apparition de nouveaux acteurs locaux. Ce tissu de plusieurs centaines de PME pratiquaient le dao-mai c’est-à-dire l’achatrevente de produits à prix contrôlé, avec un bénéfice facile et rapide. Parmi eux, Huawei bien sûr, mais aussi ZTE, Great Dragon et Datang. Ces jeunes sociétés vont bousculer le monopole des acteurs historiques. Sur un marché en plein essor, Huawei réussira à la fin des années 1990 à les détrôner pour s’imposer comme leader en Chine. Un leadership jamais perdu depuis, et même étendu à l’international sous l’effet notamment du succès fulgurant des nouveaux usages mobiles et digitaux. 

Si son fondateur a fait le bon choix en matière de secteur d’activité pour Huawei, il a aussi fait preuve de clairvoyance en élisant Shenzhen comme ville d’adoption. Située dans le delta de la rivière des Perles, à 30 kilomètres de la frontière avec Hong-Kong, la ville a été désignée « zone économique spéciale » par Deng Xiaoping. Et pour la petite histoire, c’est Xi Zhongxun, le propre père de Xi Jinping, l’actuel président chinois, qui est alors chargé de déployer le projet.

Le delta de la rivière des Perles :  plus de 70 millions d’habitants

  • Canton (Guangzhou) : 14,9 millions d’habitants 
  • Shenzhen : 12 millions d’habitants
  • Dongguan : 8,3 millions d’habitants 
  • Hong-Kong (région administrative spéciale) : 7,5 millions d’habitants 
  • Foshan : 7,2 millions d’habitants 
  • Jiangmen : 4,45 millions d’habitants 
  • Zhaoqing : 3,9 millions d’habitants
  • Huizhou : 4,6 millions d’habitants 
  • Zhongshan : 3,1 millions d’habitants 
  • Zhuhai : 1 million d’habitants 
  • Macao (région administrative spéciale) : 0,65 million d’habitants

Ren Zhengfei fait le pari que Shenzhen va profiter d’une forte dynamique, grâce à ce statut spécial et à sa proximité immédiate avec la prospère HongKong. Et en effet, la croissance de Shenzhen est fulgurante : 25 % de croissance annuelle depuis 1980, passant de près de 60 000 habitants à la fin des années 1980 à 12 millions aujourd’hui. 

Des firmes comme Huawei, ZTE, Tencent (WeChat), DJI (drones) ou Foxconn (partenaire d’Apple pour la fabrication de l’iPhone) en sont les emblèmes. Elle concentre une dynamique collective hors du commun pour développer rapidement un projet : la disponibilité de toute la gamme existante de composants électroniques, des sous-traitants et du capital (Shenzhen a sa propre place boursière depuis 1990).

Cette concentration permet un développement très rapide de POC (proofs of concept). Comme l’expliquent des responsables de la ville de Shenzhen (voir entretien, p. 220) :

« Pour la concrétisation d’une idée novatrice,  il faut habituellement 6 mois à 2 ans,  mais à Shenzhen il faut 3 semaines ».

Si des géants mondiaux sont présents tels que Pepsi, depuis les années 1980, ou le groupe automobile PSA (qui a codéveloppé un centre de production avec le constructeur chinois ChangAn), cet entrepreneuriat est avant tout chinois : plusieurs centaines d’entreprises sont créées chaque jour à Shenzhen, dont 30 à capitaux étrangers. 

Désormais considérée comme la « Silicon valley chinoise », la mégalopole est désormais la première ville chinoise en matière de compétitivité économique, selon le rapport China Urban Competitiveness Report de juin 20199. On peut même aller jusqu’à lier les succès de Huawei et de Shenzhen, ce que Ren Zhengfei n’hésite pas à faire : « Notre croissance a été soutenue par l’environnement économique de Shenzhen et les changements politiques survenus dans le pays. Sans les réformes et la politique d’ouverture, il n’y aurait pas de Huawei ».
Au-delà de Shenzhen, Huawei bénéficie de son appartenance chinoise. Pas seulement grâce à la libéralisation économique, même si celle-ci a été déterminante. Ou parce que le mètre carré et la main-d’œuvre y sont peu coûteux, ce qui est de moins en moins le cas : les Chinois commencent eux aussi à délocaliser, par exemple en Algérie, en Angleterre et au Brésil. 

L’un des avantages compétitifs de la Chine et de ses entreprises pendant bien longtemps – et encore aujourd’hui dans une certaine mesure –, est que le pays a souvent été mal considéré, cantonné à son rôle d’« usine du monde ». Face à l’ignorance, et peut-être parfois à une forme d’arrogance, les Chinois, et Huawei en particulier, ont pu pendant longtemps se développer sans attirer plus que cela l’attention de leurs concurrents américains et européens. Ainsi, lorsqu’en 2009, la marque devient la première entreprise chinoise à prendre la première place mondiale des dépôts de brevets, la presse locale en fait ses gros titres tandis que la presse internationale passe globalement à côté du sujet. 

La Chine apporte également une vision économique de long terme à ses entrepreneurs, en investissant sur les industries et les infrastructures à horizon de 10 ans, en favorisant une certaine préférence nationale et en fournissant un soutien ciblé à des entreprises clé : selon l’Institut Montaigne qui cite un article du Wall Street Journal11, Huawei, conjointement avec d’autres entreprises chinoises, aurait bénéficié avant 2011 d’une capacité de crédit-export à hauteur de 26,7 MM € auprès de la China Development Bank (CDB). Au-delà des débats géopolitiques actuels, Huawei s’est inscrite dans les grandes directions stratégiques de l’État chinois, et de ce fait a bénéficié naturellement de son soutien, notamment lorsque ce dernier a prôné la conquête des marchés internationaux au milieu des années 2000. 

Unité de temps, de lieu, d’initiative et de capacité de production : Shenzhen arrive à reconstituer ce quarté gagnant, à l’image des entreprises américaines de la Silicon Valley.

Extrait du livre de Vincent Ducrey, "Un succès nommé Huaweï", publié aux éditions Eyrolles. 

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires