En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

07.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 1 heure 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 3 heures 27 sec
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 3 heures 37 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 5 heures 33 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 6 heures 51 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 8 heures 57 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 9 heures 28 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 10 heures 58 min
décryptage > Consommation
Crash

Energie : la plus grande chute de la demande depuis la crise des années 30 redéfinit les marchés

il y a 11 heures 24 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 2 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 3 heures 15 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 4 heures 42 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 6 heures 12 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 7 heures 30 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 9 heures 14 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 9 heures 43 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 11 heures 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Guerre commerciale : Donald Trump argue du coronavirus pour relancer les hostilités avec Pékin

il y a 11 heures 35 min
© Capture d'écran // Youtube Lauren Snyder
© Capture d'écran // Youtube Lauren Snyder
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

Publié le 09 décembre 2019
Les "morning routine" ou routine du matin sont à la mode ces derniers temps. Elles fleurissent sur internet sous la forme de vidéos encourageant les individus à se lever très tôt le matin, et à faire bien des choses avant même d'avoir véritablement commencé sa journée.
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les "morning routine" ou routine du matin sont à la mode ces derniers temps. Elles fleurissent sur internet sous la forme de vidéos encourageant les individus à se lever très tôt le matin, et à faire bien des choses avant même d'avoir véritablement commencé sa journée.

Atlantico : Les "morning routine" ou routine du matin sont depuis, quelques années, très à la mode. On voit par exemple, le nombre de vidéos dédiées aux morning routine exploser sur les réseaux sociaux. Tout d'abord qu'est-ce que ce phénomène et pourquoi cet engouement soudain pour le fait de se lever aux aurores ? 

Nahalie Nadaud-Albertini : Les « morning routine » sont des vidéos dans lesquelles des personnes connues invitent le spectateur à suivre ce qu’elles font le matin. Cela consiste en un réveil très tôt, puis viennent le verre d’eau qu’elles boivent ou non avant de se lever, les produits qu’elles emploient pour leur toilette, l’ordre dans lequel elles les appliquent, ce qu’elles prennent au petit-déjeuner, leur séance de sport, le chien qu’elles vont promener etc. Tout cela est effectué aux aurores, avant la journée de travail.

Lorsque l’on visionne ce genre de vidéos, on entend parfois les intéressés dire qu’ils apprécient d’évoluer dans un environnement où les autres sont encore endormis. Certaines expliquent explicitement qu’il s’agit pour eux d’une façon de se sentir productifs. En somme, à première vue, cela ressemble à une variante contemporaine du « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » de nos grands-parents.

Qu'est-ce que cette tendance et la discipline qu'elle demande traduit-elle de notre société ? Pourquoi ce besoin grandissant de règles et de cadre ? 

Les routines du matin traduisent un idéal du soin de soi qui se situe dans la continuité des normes de la fin du XXème siècle. En effet, dans les années 80, le mode d’expression collectivement défini pour permettre à l’individu de s’épanouir était « le culte de la performance » pour reprendre le titre d’un livre publié en 1991 par le sociologue Alain Ehrenberg. Il s’agissait du premier volet d’une trilogie dépeignant la condition de l’individu post-moderne sommé d’ « être lui-même », c’est-à-dire de se réaliser pleinement en inventant sa vie et en la dotant de sens par ses compétences personnelles (décision personnelle, engagement dans l’action, estime de soi, disponibilité à autrui…). Ce premier ouvrage montrait comment l’individu était contraint de conquérir à la fois son identité personnelle et la réussite sociale en se conformant aux valeurs de la concurrence économique et de la compétition sportive. Dans la suite de cette trilogie (L’individu Incertain et La Fatigue d’être soi), Alain Ehrenberg expliquait que l’injonction de la performance s’avérait trop lourde, de sorte qu’échouant à se réaliser à la fois sur les terrains de la réussite économique et de la vie personnelle, l’individu de la fin du XXème siècle était souffrant et recourait à des béquilles identitaires et relationnelles telles que les psychotropes et les reality-shows.

Les routines matinales sont un avatar contemporain de cette normativité encadrant la subjectivité. En effet, avec la crise, on a scindé l’injonction à la réalisation personnelle en deux en séparant le domaine économique et le domaine privé. On a considéré que si l’individu ne pouvait pas toujours se réaliser dans le domaine de la concurrence économique, dans le domaine personnel, il était pleinement responsable du soin de soi et du son développement personnel. Ces « morning routine » se situent dans ce cadre et sont des sortes d’abécédaires expliquant comment prendre soin de soi pour développer pleinement son potentiel personnel, tout en enjoignant l’individu à être performant et productif dans ce domaine. Autrement dit, ces « morning routine » sont une façon de continuer à sommer l’individu de se réaliser lui-même en étant performant selon les valeurs de la concurrence économique et de la compétition sportive que l’on a rabattues sur le domaine personnel. En effet, on considère dorénavant que c’est en maximisant son potentiel personnel que l’on va parvenir à conquérir la réussite économique et sociale, car ces modèles sont véhiculés par des personnes qui incarnent des modèles de réussite du début de notre XXIème siècle.

Si la tendance a  le vent en poupe, elle ne peut pas convenir à tout le monde. Pourquoi imposer ce type d'injonctions qui loin d'être réalistes pour tous, se traduisent par de la culpabilité chez une partie de la population ? 

Effectivement, ces routines relèvent plus du domaine de l’idéal plus que du domaine du réaliste. Cependant, le modèle s’impose, car il se situe dans le prolongement des normes relatives à notre façon collective de penser ce mélange de sommation normative et d’aspiration qu’est le gouvernement de soi et qui se traduit par la nécessité accrue de se prendre en charge et de se réaliser dans un monde où la vie ne se déroule plus dans un cadre fourni a priori.

En effet, pour se réaliser, il ne suffit plus de suivre le sentier d’un « destin collectif » pris en charge par le politique et balisé par des règles, des comportements fixes et automatiques, et des rapports d’autorité, il faut s’inventer une histoire personnelle sur un fond d’attentes toujours imprégné d’un imaginaire de la mobilité sociale, et indépendamment d’une inégale dotation en bagage scolaire, sociale et professionnel. Autrement dit, la culpabilité ressentie face à ces routines est l’expression du revers de la médaille de ce modèle de la réalisation de soi. Pour l’individu, elle sonne comme un rappel à l’injonction de s’inventer lui-même en lui disant que s’il échoue, il en est pleinement responsable.

Finalement, les morning routine ne sont-elles pas l'anti-recette pour une vie épanouie ? 

D’une certaine façon oui parce que le bonheur et l’épanouissement personnel deviennent des obligations qui finalement pèsent lourd pour l’individu. Et ce n’est pas le moindre des paradoxes, car, à première vue, ces routines matinales se présentent comme un temps opérant à la marge de la marche du monde, comme une sorte d’échappée de la vie quotidienne et de la société où l’on peut se consacrer au soin de soi, avant le temps des obligations et des contraintes collectives.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 09/12/2019 - 11:21
Matin
Selon les gens il faut plus ou moins de sommeil, tous ne sont pas égaux de ce point de vue. Donc ce qu'on fait le matin on ne le fait pas le soir et réciproquement.