En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 heure 58 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 3 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 6 heures 11 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 10 heures 26 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 19 heures 59 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 2 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 9 heures 49 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 9 heures 57 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 10 heures 22 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 10 heures 31 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 20 heures 13 min
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

Publié le 06 décembre 2019
La comédie Funny Girl est visible au Théâtre Marigny jusqu'au 5 janvier.
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La comédie Funny Girl est visible au Théâtre Marigny jusqu'au 5 janvier.

"Funny girl" 

Comédie musicale 

De LIVRET : ISOBEL LENNART, LYYRICS : BOB MERRILL MUSIQUE : JULES STYNE, CHRISTINA BIANCO, ASHLEY DAY, RACHEL STANLEY
Mise en scène : STEHEN MEAR
Avec CHRISTINA BIANCO, ASHLEY DAY, RACHEL STANLEY…

 

INFOS & RÉSERVATION
THEATRE MARIGNY
Carré Marigny
75008 Paris
Tél. : 0176494712
http://www.theatremarigny.fr
Jusqu’au 5 janvier 2020, du mardi au samedi à 20 h et en matinée à 15 h le samedi et 16 h le dimanche

 

RECOMMANDATION
En priorité


THÈME
C’est une histoire vraie qui a inspiré Funny Girl, celle de Fanny Brice, une gamine au physique ingrat qui, grâce à sa volonté d’acier, et sa force comique dévastatrice, réussit à devenir au début des années 1900, « la » star des Ziegfeld Follies et à le rester pendant vingt ans. 

Née dans le quartier juif de Brooklyn, celle qui s’appelle encore Fanny Borach se présente avec un culot phénoménal à un concours de chant organisé par un des théâtres de la ville. Elle n’a que treize ans, sa voix est haut perchée, elle danse comme un pied, son physique n‘est pas des plus gracieux et pourtant, charme, présence et surtout talent exceptionnel pour faire rire, elle remporte le premier prix, ce qui la décide à plaquer l’école pour se consacrer à la scène. En même temps qu’elle se fait embaucher dans un cinéma muet, elle apprend tout ce qu’il faut pour devenir meneuse de revue : la danse, les claquettes, le piano et… l’art du chant. 

A 16 ans, la voilà engagée pour partir en tournée. A 21 ans, nez refait et nom de scène trouvé ( Fanny Brice), elle est sacrée « reine de Broadway ». A 22, contre l’avis de tous, elle épouse Nick Arnstein. C’est un escroc, mais il est beau gosse et elle l’a dans la peau. Il la ruine, mais lui fait deux enfants.  Follement amoureuse, elle ira le voir quand il fera de la prison. Si sa carrière n’en pâtit pas, elle finira pourtant par le quitter.

Pitre invétéré, phénomène vocal hors norme et bête de scène incandescente, côté pile, amoureuse passionnée et anticonformiste déterminée, côté face, Fanny Brice était une héroïne idéale pour des scénaristes en mal d’inspiration. Funny Girl retrace son ascension et sa vie en flash-back. Et ça déménage !

 

POINTS FORTS
- Monter à Paris l’une des plus célèbres comédies musicales de Broadway, qui, après trois ans de triomphe absolu dans sa version scénique, devint film culte en 1969, avec une  époustouflante Barbra Streisand ? Bon sang, mais c’est bien sûr ! Pourquoi n’y avait-on pas pensé avant ? Grâce soit donc rendue à Jean-Luc Choplin, d’avoir sorti ce joyau de son chapeau. Après Guys and dolls l’année derrière, l’actuel patron du théâtre Marigny est bien en passe de faire de son lieu le nouveau temple parisien des comédies musicales.

- Pourtant, le pari était risqué : il fallait trouver une interprète capable de faire oublier l’iconique créatrice du rôle titre, Barbra Streisand. Jean-Luc Choplin l’a dénichée aux Etats-Unis. Elle s’appelle Christina Bianco et elle est prodigieuse. Haute comme trois pommes et minceur d’adolescente… quand elle entre en scène, on dirait une gamine. Mais quand elle va bouger, jouer et chanter, elle va laisser bouche bée. Gouaille, drôlerie, énergie, aplomb, et surtout voix d’une puissance et d’un registre époustouflants…Christina Bianco casse la baraque. On comprend pourquoi aux Etats-Unis, cette artiste, dont les vidéos « Diva impression » ont reçu plus de 25 millions de clics, est surnommée « la fille aux mille voix ».

- Toute la distribution est au diapason. Dans le rôle de Nick Arnstein, Asley Day, voix de rêve et physique de jeune premier, se révèle aussi bon acteur que danseur. Dans celui de la mère de Fanny, l’impeccable Rachel Stanley fait aussi l’unanimité. 

- Egalement au diapason : les décors, les costumes et, bien sûr la mise en scène et les chorégraphies. Ces dernières sont signées par un Stephen Mear (Guys and dolls, Singin in the rain) à son meilleur.

- Placé sous la baguette dynamique et précise du  chef britannique James McKeon, un orchestre accompagne le spectacle et lui donne son tempo.

 

POINTS FAIBLES
Aucun.

 

EN DEUX MOTS 
Un rythme d’enfer, des titres légendaires (dont l’inusable People) sur des musiques délicieuses, des décors et des costumes luxueux,  des interprètes hors pair, en tête desquels une Christina Bianco éblouissante qui fait se lever chaque soir le public.il ne faut pas rater ce Funny Girl survitaminé, coloré, éclatant, gai et mélancolique en même temps, tous publics.

 

UN EXTRAIT
« C’est une comédie avec comme personnage central une jeune fille dont la beauté n’est pas du tout conventionnelle… Mais avec persévérance elle va poursuivre son rêve. Son histoire d’amour vient s’imbriquer dans ce parcours. Au final cela donne un spectacle qui parle à tout le monde, car Fanny est une fille qui mène sa vie comme elle peut, y compris en faisant des erreurs. Funny Girl c’est à la fois une bonne histoire et une si belle partition ». (Stephen Mear, metteur en scène et chorégraphe).

 

L'AUTEUR
Entre l’idée de Funny Girl et sa première, le 24 mars 1964 au Winter Garden qui se solda par un triomphe,  il se sera écoulé plus de dix ans ! 

Rarement un montage de comédie musicale à Broadway aura provoqué autant d’exaspérations, de tergiversations, de mésententes, d’abandons, et de claquements de portes…

Tout commence en 1952. Au lendemain de la mort de Fanny Brice, son gendre, Ray Stark, a l’idée d‘un spectacle sur sa vie trépidante. Il ne sait pas qu’il s’engage pour treize années de rififi ! Avant de trouver la bonne scénariste en la personne d’Isobel Lennart (qui pour satisfaire tout le monde, devra revoir sa copie plusieurs dizaines de fois !), trois autres de ses confrères, et non des moindres, vont casser leur plume sur l’écriture du livret : trop critique, trop édulcoré, trop romantique, pas assez « punchy », etc. Ils en entendront de toutes les couleurs ! Même manège infernal pour les chorégraphes et les paroliers.

On engage Jule Styne pour la musique, Bob Merill pour les Lyrics, et Jerôme Robbins pour la chorégraphie. Mais ce dernier se fâche avec Isobel Lenart et se retire. Bob Fosse prend la main : il tient un mois. On passe le relais à Garson Kanin, qui jettera lui aussi l’éponge, faute de plaire à Barbra Streisand finalement choisie pour le rôle-titre ( Shirley Maclaine, Judy Garland, Mary Martin et Anne Bancroft ayant été éliminées) ! Jérôme Robbins revient alors en superviseur… Au bout du compte, qui, exactement, aura fait quoi ? C’est difficile à dire, et d’ailleurs, qu’importe. Dans sa version définitive, Funny Girl restera 1348 représentations à l’affiche, jusqu’en juillet 1967. En 1968, on en tirera un film du même titre, signé William Wyler, qui connaîtra un succès international.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires