En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 11 heures 1 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 11 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 15 heures 1 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 16 heures 2 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 17 heures 13 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 18 heures 30 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 19 heures 49 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 20 heures 44 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 21 heures 1 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 11 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 14 heures 42 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 15 heures 15 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 16 heures 40 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 18 heures 44 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 20 heures 14 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 21 heures 53 min
Atlanti Culture

"L'homme désincarné, du corps charnel au corps fabriqué" : ... réincarné par Syvliane Agacinski

Publié le 24 octobre 2019
Marine Baron est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marine Baron pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marine Baron est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

"L'homme désincarné, du corps charnel au corps fabriqué" de Sylviane Agacinski

Gallimard, 42 pages, 3.90 euros

 

RECOMMANDATION
Excellent


THÈME
L’homme s’est toujours rêvé désincarné, les traditions philosophiques et religieuses ont souvent séparé l’âme humaine de son corps. Cependant, alors que « même les Chrétiens sont devenus dubitatifs quant à la résurrection des corps, […] l’espoir de se délivrer de la chair n’a pourtant pas disparu ».  Et c’est aujourd’hui, en quelque sorte, la « puissance technoscientifique » qui fait naître l’espoir du salut.

Il ne s’agirait plus de soigner mais d’augmenter le corps, de maîtriser sa création même. Dans ce cadre, Sylviane Agacinski dénonce les dérives de ce qu’elle nomme la fièvre productiviste qui s’empare de nos sociétés : alors que « personne n’accepte de donner un rein à un inconnu » et que pratiquement « aucune femme n’accepte de porter gratuitement un enfant à la place d’une autre », se développent actuellement « des marchés du corps humain, licites ou illicites ». Sylviane Agacinski compare notamment la gestation pour autrui à une nouvelle forme de violence faite aux femmes, voire à une réduction en esclavage. 

 

POINTS FORTS
- Une argumentation rigoureuse et documentée. Les références littéraires et philosophiques, nombreuses et variées, servent des développements précis. D.H. Lawrence, Arendt, Canguilhem, Weil, Weber, Lévi-Strauss, ou encore le « Je n’ai pas un corps, je suis un corps » de Merleau-Ponty scandent une réflexion bien menée, dans un texte court mais riche, notamment, de ses sources. 

- Une pensée cohérente qui sert indéniablement la démonstration du texte. Que l’on partage ou non les positions de Sylviane Agacinski, on ne peut que remarquer, par exemple, que cette dernière critique, en somme pour la même raison, à savoir la considération du corps d’autrui comme un moyen, la procréation médicalement assistée, la gestation pour autrui, mais aussi le don d’organe rémunéré ou la prostitution. Alors même que certains polémistes défendent la légalisation de cette dernière tout en s’insurgeant, avec une crédibilité très relative, contre la gestation pour autrui au nom du respect de l’intégrité du corps des femmes, Sylviane Agacinski assume avec sincérité une réflexion honnête et logique. 

- Une écriture de très grande qualité, à la fois efficace, fine et précise, analysant les formulations citées pour en tirer des concepts et y analyser une forme de pensée. Par exemple, le fait de ne plus dire d’un homme qu’il est mort d’une maladie grave mais « par manque d’un greffon » est perçu par Sylviane Agacinski comme le signe d’un changement de concept de la maladie, de la médecine, à travers une exigence induite de productivité des moyens de guérison. 

 

POINTS FAIBLES
- On pourrait peut-être opposer à Sylviane Agacinski deux ou trois arguments contredisant l’évolution de « l’homme moderne » vers un marché du corps humain vue en tant que mal contemporain. En effet, si l’on met sur le même plan la GPA, l’esclavage et la prostitution, force est de constater que la traite légale des êtres humains ou le « plus vieux métier du monde » ne datent précisément pas d’hier, ce que l’auteur reconnaît d’ailleurs.

En outre, est-ce vraiment parce que « l’infertilité n’est plus acceptée aujourd’hui » que l’on a recours à la GPA ? N’est-ce pas plutôt parce que personne, auparavant, n’en avait tout simplement la possibilité ? La question serait donc, et sans doute, beaucoup moins une question d’évolution contemporaine de l’état d’esprit que d’évolution de moyens. Par ailleurs, l’évolution de la société contemporaine vers la négation de la différence entre les sexes peut être fort relativisée, à une époque où, par exemple, 97% des richesses mondiales sont détenues par des hommes et où les différences de traitement entre hommes et femmes sont encore criantes. Enfin, la possibilité de « sauver de grands prématurés » ou de guérir des maladies graves à l’aide de techniques d’externalisation peut se poser comme remettant en cause une vision de la désincarnation vouée à l’augmentation de l’humain et non aux soins. 

 

EN DEUX MOTS 
Un pamphlet sincère et rigoureux sur un sujet d’actualité brûlant, qui vaut incontestablement le détour. 

 

UN EXTRAIT
« Le rêve de surmonter les limites de l’existence charnelle, de s’évader de son corps ou d’en acquérir un autre, est peut-être aussi vieux que l’homme lui-même. Bien des fables et des mythes antiques en témoignent. « L’homme doit faire acte de s’incarner, écrivait Simone Weil, car il est désincarné par l’imagination. » La question du rapport de l’homme à son corps est plus que jamais la nôtre. C’est une question politique dont nos lois se saisissent périodiquement. Car l’homme des Temps modernes s’est convaincu qu’il n’était rien d’autre qu’un produit de sa culture et de ses techniques. Il se veut le fabricant de lui-même et de ses descendants, grâce aux biotechnologies — et grâce à l’usage de ressources biologiques d’origine humaine. Aux dépens de qui ? À la veille d’un débat au Parlement, et alors que la « bioéthique » semble perdre tout repère, il me semble important de considérer la dimension morale et sociale d’un productivisme inquiétant, étendu à la vie elle-même ». p 3.  

 

L'AUTEUR
Sylviane Agacinski, née en 1945, est agrégée de philosophie. Elle a notamment dirigé le Collège International de Philosophie et a enseigné à l’EHESS. Elle a écrit une quinzaine d’ouvrages, dont « Critique de l’égocentrisme » (1994), "Métaphysique des Sexes" (2005) ou encore « Le tiers-corps : réflexions sur le don d'organes » (2018). 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires