En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 5 heures 34 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 7 heures 58 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 9 heures 12 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 10 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 11 heures 49 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 12 heures 48 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 13 heures 32 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 14 heures 3 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 14 heures 27 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 15 heures 2 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 7 heures 36 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 8 heures 23 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 10 heures 24 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 11 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 13 heures 27 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 13 heures 48 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 14 heures 21 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 15 heures 3 min
© Capture d'écran /// Challenges
© Capture d'écran /// Challenges
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE" : Les Vieux Fourneaux, tome 5, Bons pour l'Asile : l'une des meilleures séries de BD sur le marché

Publié le 07 août 2019
AUJOURD'HUI : "Les Vieux Fourneaux, Tome 5, Bons pour l'Asile" " de Lupano et Cauuet aux Ed. Dargaud.
BD GUEST pour Culture Tops BD GUEST pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
AUJOURD'HUI : "Les Vieux Fourneaux, Tome 5, Bons pour l'Asile" " de Lupano et Cauuet aux Ed. Dargaud.

LIVRES

Les Vieux Fourneaux, Tome 5, Bons pour l'Asile

de Lupano et Cauuet

Ed. Dargaud

56 pages

12 euros

RECOMMANDATION

EN PRIORITE

THEME

Voici donc la nouvelle fournée des Vieux Fourneaux. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cette série, elle raconte l’histoire de trois papys atypiques ; Pierrot, l’anarchiste militant ; Antoine, le veuf acariâtre à la vie de famille agitée ; et Emile, l’ancien rugbyman à la santé fragile.

Le titre de l’album donne le ton, et même le double ton, en jouant sur le sens du mot « asile ». L’asile, nos trois papys n’en sont jamais très loin, mais ils sont aussi bons pour le droit d’asile, car il est beaucoup question dans cette histoire de l’accueil des migrants.

Dans ce tome, la nouveauté est le choix des auteurs d’entrelacer cinq histoires séparées : celle d’Antoine et de son fils, qui se retrouvent après de longues années ; celle de Sophie, la petite-fille d’Antoine, qui va rencontrer les grand-parents de sa fille ; celle de Pierrot et d’une de ses anciennes élèves devenue policière (la honte pour l’anar !) ; celle d’Emile face à ses paradis perdus ; et celle, excellente, d’un fond d’investissement caritatif porté par la savoureuse Fanfan, mamie qui déménage. Ce procédé narratif aurait pu nuire à la clarté de l’album, mais la maîtrise du scénario de Lupano, non seulement évite cet écueil, mais en plus en fait une source de dynamisme.

POINTS FORTS

 

Dès le premier album, nos Vieux Fourneaux ont rencontré un véritable succès populaire, qui ne s’est pas démenti tout au long des 4 premiers tomes. Il s’est même amplifié avec à la sortie du film adapté de la BD, avec Pierre Richard, Eddy Mitchell et Roland Giraud. Ce succès, à rebours des tendances actuelles plutôt portées sur les héros bodybuildés à la Marvel, a pris tout le monde au dépourvu. Certes, Lupano n’en était pas à son coup d’essai, et sa présence au scénario était une garantie de qualité, mais de là à déclencher un tel phénomène …

Avec ce cinquième tome, les auteurs évitent pour l’instant le piège de ces succès improbables, à savoir diluer pour durer. Au contraire, maîtrisant de mieux en mieux les caractères de leurs personnages, ils les poussent dans des situations de plus en plus abouties qui balancent toujours entre comique et émotion.

Le comique est présent, certes, dans cette nouvelle histoire, mais il cède peut-être plus de terrain que dans les albums précédents à l’émotion. Emotion nostalgique de Pierrot, confronté à son passé ; émotion de Sophie (la petite-fille d’Antoine, qui est vraiment le quatrième mousquetaire du trio) face aux grand-parents de sa fille Juliette ; et, enfin, la très belle émotion d’Emile, face à ses paradis perdus.

POINTS FAIBLES

On peut regretter que ces successions d’histoires nous privent de l’effet « bande de vieux » des premiers tomes. Chacun de nos quatre protagonistes (si on ajoute Sophie) vit son aventure, et les délires communs sont quasiment inexistants, ce qui manque un peu. Peut-être les auteurs s’en sont-ils rendus compte, car ils nous offrent une belle et émouvante fin, en forme de communion collective, qui vient atténuer ce sentiment.

Il faut aussi accepter la posture des bons sentiments. Ces trois papys sont des héros des temps modernes, combattant l’injustice, avec la fleur au fusil. Tout y passe, les combat pour l’accueil des migrants, contre les paradis fiscaux, contre l’Etat répressif… ça fait parfois un peu trop, mais les auteurs contrebalancent cet effet en confrontant aussi nos héros à leurs propres lâchetés.

EN DEUX MOTS...

Il n’y a que des bonnes raisons de vous précipiter chez votre libraire pour acheter cet album, et tous les précédents, si vous ne connaissez pas encore cette série. L’histoire est vivante et dynamique, les dessins de Cauuet sont parfaits, les héros sont originaux et attachants, et, cerise sur le gâteau, il y a Fanfan !

Fanfan, c’est la mamie de l’histoire, déjà présente dans les albums précédents, mais qui tient ici une place centrale et qui donne un supplément d’âme à cet opus. Fanfan, c’est la crème des gentilles, son explication de la création du fond d’investissements Dave Hiock et Demi Grants (vous y êtes ?) est, à mon avis, la meilleure partie de l’album, avec la fin, que je vous laisse découvrir.

Et s’il n’y avait qu’une raison d’acheter cet album, alors cette raison s’appellerait Fanfan.

UNE ILLSUTRATION

LES AUTEURS

  1. Wilfrid Lupano est né le 26 septembre 1971 à Nantes mais a passé une grande partie de sa vie à Pau, et réside maintenant à Toulouse. La BD a toujours fait partie de sa vie, et ce depuis son enfance où ses parents en consommaient beaucoup. Dans un des bars où il travaillait pour payer ses études, il a rencontré ses deux associés actuels : Roland Pignault et Fred Campoy. C'est ce dernier, devenu son ami, qui lui a proposé de se lancer dans l'écriture de nouvelles et de scénarios, en développant avec lui un personnage dans l'Amérique de XIX° siècle : ainsi est né Little Big Joe. Il est devenu un auteur très prolifique, enchainant les succès. Je garde en tête son magnifique Azimut avec Andreae au dessin, chez Vent d’Ouest, son Océan d’Amour, avec Panaccione chez Delcourt, ou encore sa parodie de Valérian, avec Mathieu Lauffray, chez Dargaud.
  2. Paul Cauuet est né à Toulouse le 11 juin 1980. Chez les Cauuet, le dessin est une histoire de famille, papa est dessinateur de pub et sa collection de BD alimente l'imaginaire de Paul. À l'adolescence, il officie sur les tables du Lycée puis devient illustrateur pour le journal du bahut. Avec son ami et scénariste Guillaume Clavery, ils concrétisent ce qui n'était à l'origine qu'un rêve de grands espaces, d'Orient et de terres de légendes, Aster. Côté influences, Paul Cauuet s'inspire de l'épopée Star Wars, le prince d'Égypte, Alladin et Stargate, des ambiances à l'image d'Aster : futuristes, oniriques et orientales.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires