En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 3 min 57 sec
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 3 heures 30 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 4 heures 24 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 5 heures 10 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 6 heures 8 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 8 heures 23 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 11 heures 1 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 11 heures 39 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 27 min 53 sec
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 3 heures 51 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 4 heures 46 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 5 heures 24 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 8 heures 45 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 9 heures 37 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 11 heures 30 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 12 heures 25 min
Atlanti-culture

Exposition Picasso et la guerre : il ne l'a jamais faite, mais elle tient une place importante dans son oeuvre

Publié le 13 juin 2019
Marie Wimez pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Wimez est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). Culture-Tops a été créé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

EXPOSITION

PICASSO et la GUERRE

 

INFORMATIONS

Musée de l’Armée

129, rue de Grenelle, 75007 Paris

01 44 42 38 77

Jusqu'au 28 juillet 

Du lundi au dimanche de 10h à 18h. Nocturne le mardi jusqu’à 21h

Musee-armee.fr


 

RECOMMANDATION

           BON

 

THEME

On ne le sait pas toujours mais le musée de l’Armée est le cinquième des musées français les plus visités. Il souhaite désormais élargir son audience, en dehors de son domaine, en attirant un public «beaux-arts». 

En coopération avec le musée Picasso-Paris, le musée de l’Armée met en œuvre cette évolution en proposant une exposition sur «Picasso et la guerre». 

Pablo Picasso (1881-1973) n’a jamais été soldat. Mais il s’est battu, à sa façon, avec ses pinceaux. Son œuvre, qualifiée par les Nazis «d’art dégénéré» fait place, entre autres choses, aux massacres de Guernica, à la guerre des Balkans, aux horreurs de celle de Corée, sans oublier les conflits de la décolonisation. 

                                                                                                                             

POINTS FORTS

* La scénographie épurée, le parcours très didactique, tant les nombreuses bornes multimédias que l’écriture pédagogique des panneaux généraux mais aussi des panneaux jeunes publics sans oublier les échelles chronologiques croisées. La photographie de la toile Guernica(1937) scinde l’exposition en deux parties : il y a un avant et un après Guernica. La première partie s’étire de 1880 à 1940 et la seconde partie de 1945 à 1972.

* La première salle parle de la formation académique de Picasso, de la peinture d’histoire, surtout militaire, très en vogue à  la fin du XIXe siècle, et des positions anarchistes du peintre. 

* Lors de la première guerre mondiale, Picasso soutient ses amis mais lui ne s’engage pas. «Guernica»  est le fruit d’une commande réalisée pour le pavillon espagnol lors de l’exposition universelle (la toile appartient donc à l’Espagne et ne quitte pas souvent le musée de la Reine Sofia).  

* Le casque percé, d’Apollinaire, exposé là, provoque une émotion. La statue en bronze de « l’homme au mouton » (1943) interpelle : représente-t-elle le bon pasteur ou le sacrifice de l’agneau ?

* L’exposition montre bien la complexité de la relation de Picasso à la guerre : d’une part, peu de représentations de conflits, des prises de position publiques rares et d’autre part, un artiste très sollicité après la guerre qui affiche  un pacifisme faisant écho aux sympathies anarchistes de sa jeunesse. Membre du Parti communiste depuis 1944, qui fait de la paix son thème de prédilection,  il devient une icône, surtout  entre 1949 et 1961.           

* En 1942, il peint un pigeon-la paloma, en espagnol-, qui deviendra la colombe de la paix et un symbole international ! En 1949, il réalise l’affiche du premier congrès mondial des partisans de la paix, avec justement  une colombe pour symboliser la paix.

* La dernière salle rassemble 3 chefs d’œuvre : le  «massacre de Corée» (1951), qui, un peu à la manière de RoboCop, dénonce le massacre de civils. Les «femmes d’Alger» (1955), en hommage à Delacroix; et, en 1972, un an avant son décès, il peint «Mousquetaire et  enfant», s’inspirant de Vélasquez et Rembrandt. 

Si la plupart des œuvres présentées dans l’exposition ne sont pas à proprement parler engagées, elles inscrivent l’art de Picasso dans une volonté de prendre une distance par rapport aux évènements tragiques liées aux guerres. Picasso est pacifiste

 

POINTS  FAIBLES

* Non, «Guernica», la toile iconique du pacifisme, n’est pas là. Seule une très grande photo, prise par Dora Maar, est présentée à l’entrée de l’exposition

* Le parcours, qui oblige à revenir sur ses pas, ne bénéficie pas d'une bonne signalétique.

 

EN DEUX MOTS

Le Musée de l’Armée ne va pas s'arrêter là: il  nous convie cet automne aux «Canons de l’élégance», exposition qui abordera le luxe du décorum militaire sous l’angle de la mode, du design et des arts décoratifs.


L'ARTISTE

Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de présenter Picasso...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires