En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 5 heures 21 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 6 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 7 heures 23 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 8 heures 28 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 9 heures 35 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 10 heures 20 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 10 heures 45 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 13 heures 12 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 14 heures 16 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 5 heures 46 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 6 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 8 heures 14 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 9 heures 2 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 9 heures 50 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 44 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 13 heures 36 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 14 heures 46 min
Atlanti-Culture

Théâtre. Electre/Oreste : La Comédie-Française à sa place: la première

Publié le 16 mai 2019
Dans une programmation parfois chaotique, les deux pièces d'Euripide viennent heureusement mettre en valeur le très bon travail effectué, le plus souvent, par la Comédie-Française
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une programmation parfois chaotique, les deux pièces d'Euripide viennent heureusement mettre en valeur le très bon travail effectué, le plus souvent, par la Comédie-Française

ELECTRE-ORESTE

d’Euripide

Mise en scène Ivo van Hove

avec la troupe de la Comédie-Française: Claude Mathieu, Cécile Brune, Sylvia Bergé, Eric Génovèse, Bruno Raffaelli, Denis Podalydès, Elsa Lepoivre, Julie Sicard, Loïc Corbery, Suliane Brahim, Benjamin Lavernhe, Didier Sandre, Christophe Montenez, Rebecca Marder, Gaël Kamilindi

Et les comédiens de l’académie de la Comédie-Française: Peio Berterretche, Pauline Chabrol, Olivier Lugo,

Noémie Pasteger, Léa Schweitzer

Percussions Trio Xenakis

 

INFORMATIONS

Comédie-Française

Salle Richelieu – Place Colette Paris 1er

jusqu' au 3 juillet 

Réservations: 01 44 58 15 15/ www.comedie-francaise.fr 

 

RECOMMANDATION

          EXCELLENT

 

THEME 

Deux tragédies, « Electre » et « Oreste », sont ici rassemblées pour conter l'une parmi les plus célèbres histoires de familles grecques frappées par la vengeance des  Dieux et souvent poussées à des crimes terribles.

Electre et Oreste sont les enfants d'Agamemnon, héritiers de la fatale lignée des Atrides. Leur père fut tué par Egisthe, l'amant de leur mère Clytemnestre, à son retour de la Guerre de Troie. Euripide, est, après Eschyle et Sophocle,  le 3ème à traiter le sujet ; il situe l'action quelques années plus tard, tandis qu' Electre a été mariée à un laboureur et ne rêve que de venger son père, en attendant le retour de son frère Oreste.  Ce dernier revient,  flanqué de son ami Pylade, et découvre avec horreur comment sa sœur est traitée. Poussé par l'oracle d'Apollon, il est bien décidé à venger son père et à tuer Egisthe. Le meurtre est donc organisé ; il sera sauvage. Electre incite ensuite son frère à tuer leur mère. Oreste va donc, en dépit de ses doutes, exécuter cette dernière. 

Dans « Oreste », les deux accusés attendent la décision du peuple d'Argos. L'arrivée de leur oncle Ménélas, leur fait reprendre espoir. Mais ce dernier est lâche et les abandonne. C'est Pylade, l'ami fidèle (Loïc Corbery), qui redonne à Oreste l'envie d'aller plus loin et de continuer à se battre.

 

POINTS FORTS

-  Après son triomphe des "Damnés", Ivo van Hove a choisi le plus novateur parmi le trio des grands auteurs tragiques grecs, voire le plus subversif déjà à l'époque : Euripide, né l'année de la Bataille de Salamine, fut un peu "boudé" par les athéniens, recueillant moins la faveur d'un public qui lui préférait Eschyle et Sophocle. Pourtant, il est résolument le plus moderne des trois, le plus passionné et celui qui apporte le plus de soin à la psychologie de ses personnages ; lesquels,  plus nombreux que chez ses grands aînés, ont une vraie gestuelle, sont vêtus de costumes normaux et non plus des tuniques matelassées et hiératiques des débuts de la Tragédie. Le choix des costumes bleus pour dissocier les castes est ici judicieux.

 

- Le metteur en scène a choisi un décor de terre boueuse et une sorte de casemate qui devient chaque lieu clos convenu. La violence, omniprésente dans ces tragédies, est encore plus intense chez Euripide, qui construit de vrais personnages, avec une psychologie, des réactions, une énergie dévastatrice, même s'ils sont aussi manipulés par les Dieux.

 

- Suliane Brahim, fragile et frêle Electre, a un physique de garçonnet et déploie une force qui entraîne son frère Oreste (Christophe Montenez), plus réticent face à l'horreur du matricide, à tuer aussi leur mère qu'elle attire vers sa maison sous un faux prétexte. Sa détestation pour sa mère, se fragilise lors d'un moment beau et émouvant où elle retrouve, dans les bras de Clytemnestre (Elsa Lepoivre, digne et touchante), un instant de son enfance, en se lovant contre le sein de celle dont elle organise l'assassinat. Le chœur certes horrifié par la manière sanguinaire dont elle avait traîné auparavant le cadavre d'Egisthe, allant jusqu'à l'émasculer sur la scène, était néanmoins demeuré compréhensif face à la volonté d'Apollon de voir des enfants venger leur père. Mais, le matricide les affole. Oreste poursuivi par les Erinyes vengeresses, va sombrer dans le désespoir.

 

- Le metteur en scène choisit de couper de longs passages du début de « l'Oreste » d'Euripide écrit en 408 avant Jésus-Christ, pour faire commencer l'action en l'instant où le frère et la sœur, attendent terrifiés leur jugement qui risque d'être la mort par lapidation. Cette deuxième partie, toujours violente va cependant développer plus avant la réflexion de l'auteur sur la Loi, si essentielle à Athènes. Il faut citer ici Didier Sandre, particulièrement convainquant dans la sage force impitoyable de Tyndare ( père de Clytemnestre et d'Hélène)

 

- Les acteurs et actrices, qui jouent dans des conditions physiques difficiles, pataugeant dans la boue tout au long du spectacle, sont remarquables d'intensité. Les ballets, à l'image de la sauvagerie du propos, sont magnifiquement rythmés par les percussions du trio Xenaquis, parvenant à des formes de transes qui existaient bien dans la célébration du Dieu Dionysos. Il ne faut pas oublier qu' à l'époque, le Théâtre était une cérémonie essentiellement cultuelle. Le metteur en scène laisse aller très loin la violence du texte, car c'était là le but de la tragédie : La Catharsis (au sens propre ; vomir). Il faut montrer au peuple toutes ces horreurs pour parvenir à l'en dissuader.

 

- En dépit de ce bruit, de cette fureur, on entend le texte à merveille. Pas seulement grâce aux micros, mais par sa densité et la qualité de son adaptation. On perçoit exactement ce qu'a voulu signifier Euripide en ces temps de construction démocratique d'un peuple, au Vème siècle avant Jésus-Christ.

Certains personnages secondaires laissent à entendre des idées particulièrement fortes sur les valeurs fondamentales, sur la politique, sur la Loi et sur la Justice. En ce sens le metteur en scène a véritablement laissé la parole à Euripide

 

- Les Dieux ne sont jamais loin. Chez Euripide, ils sont regardés avec moins de frayeur mais une sorte d'humour avant la lettre. Le Dieu Apollon, vêtu d'une robe dorée comme le soleil, viendra, à la fin, apaiser la danse barbare de la vengeance des protagonistes en leur expliquant qu'ils sont pardonnés et que l'harmonie devra revenir, après un exil d'une année qu'il prévoit pour Oreste.

 

POINTS FAIBLES 

- Peut-être, un peu trop de boue ;  mais il est vrai que dans les temps anciens, le chœur se déployait sur du sable.

 

EN DEUX MOTS 

Le spectacle est d'une intensité énorme. Le metteur en scène a voulu tout montrer, alors que les auteurs grecs - comme les tragiques français après eux - ne faisaient que raconter les horreurs qui s'étaient passées ou était en train de se dérouler. Là, il y a de la boue et beaucoup de sang ; mais ce spectacle est paradoxalement d'une étrange beauté.

Certes, notre époque est violente et l'image de la barbarie est partout. On peut comprendre l'envie d'un metteur en scène de 2019 de montrer combien cette radicalisation moderne de la violence et tous ces tumultes qui nous ébranlent dans nos certitudes, plongeraient loin leurs racines dans l'histoire de notre pauvre humanité, jusqu'à la sublime universalité du miracle grec !

Cela serait-il alors capable de sortir notre monde de son propre cauchemar ? Je l'espère.

 

UN EXTRAIT 

Oreste : « ...J'ai trouvé l'indulgence dans l'esprit des gens opulents, et de la grandeur d'âme dans le corps d'un pauvre. Mais alors, quel signe pour distinguer les bons et les mauvais ? La richesse serait un bien mauvais critère. Le dénuement ? Mais la pauvreté comporte une tare, car le besoin pour l'homme est l'école du mal. »

 

L’AUTEUR 

 Euripide (480-406  avant Jésus-Christ)

On disait qu'Euripide était le plus tragique des Tragiques. Certains ont vu en lui le précurseur de l'esprit moderne. 

« Mais un poète que Socrate appelait son ami, qu'Aristote mettait fort haut, qu'admirait Ménandre et pour lequel, en apprenant sa mort, Sophocle et la cité d'Athènes prirent le deuil, devait bien avoir quelque valeur... » (Goethe)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires