En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 11 heures 13 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 13 heures 43 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 15 heures 46 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 17 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 18 heures 9 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 18 heures 11 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 18 heures 17 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 11 heures 40 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 15 heures 30 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 17 heures 5 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 17 heures 26 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 18 heures 10 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 18 heures 17 min
Atlanti-culture

"L’Ukraine, une histoire entre deux destins" de Pierre Lorrain : au-delà de l'élection présidentielle, une mise en perspective remarquable

Publié le 22 avril 2019
Charles Chatelin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Chatelin est chroniqueur pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE

L’Ukraine, une histoire entre deux destins

De Pierre Lorrain

Ed. Bartillat

672 pages.

 

RECOMMANDATION 

           EXCELLENT 

 

THÈME

Y-a-t-il une malédiction à vivre au centre de l’Europe ? À lire l’impressionnant essai de Pierre Lorrain sur l’histoire, où plutôt le destin ukrainien, on serait tenté de le croire. Sur cette terre fertile qui est aussi un couloir d’invasions, se sont croisés, battus, mêlés, toute sorte de peuples depuis les origines. Rome, puis la chrétienté y ont mis un peu d’unité ; la Russie y est née, à Kiev ; les empires se la sont partagée ; la grande émancipation des peuples européens au XIXe siècle y a fait naître un rêve nationaliste ; la révolution bolchévique et la Seconde Guerre mondiale l’ont ravagée encore et encore. Et depuis 1991, l’Ukraine est indépendante, pour le meilleur et pour le pire…

 

POINTS FORTS

N’hésitez pas devant ce pavé de presque 700 pages ! Vous en sortirez éclairés sur les raisons de la crise ukrainienne qui empoisonne depuis un moment les relations entre la Russie et l’Occident. Qu’est-ce que l’Ukraine ? Une double aspiration à l’indépendance. C’est d’abord une idée née dans l’empire austro-hongrois, en Galicie – Vienne autorise une large autonomie dans ses provinces qui favorise la montée des nationalismes locaux. Ensuite, il y a l’Ukraine tsariste ou bouillonne un mouvement national qui va être alimenté par des intellectuels galiciens, ce qui n’empêche pas les habitants de se considérer pour beaucoup comme des Russes, ou plus exactement des “Petits-Russiens”.

Cette Ukraine russe sera brièvement indépendante de 1917 à 1921, tandis que la Galicie se retrouve polonaise en 1919 avant d’être incorporée à l’Ukraine soviétique à la faveur du pacte Hitler-Staline en 1939. En 1944-1945, des territoires “ukrainiens” en Hongrie et Tchécoslovaquie – la Bucovine du Nord et la Transcarpatie – sont également annexés à la faveur de leur libération par l’Armée rouge. L’Ukraine trouve ainsi les frontières qui seront les siennes au moment l’éclatement de l’URSS.

L’auteur fait une analyse très fine de la mainmise bolchevique sur les provinces ukrainiennes, de la famine effroyable que Staline orchestra au début des années 1930, puis de l’invasion nazie que beaucoup de nationalistes ukrainiens, surtout dans l’ex-Galicie, ont vu comme une libération de l’enfer soviétique. Les conséquences se mesurent encore aujourd’hui, et c’est le mérite du livre de les mettre en perspective.

 

POINTS FAIBLES

Des lecteurs tiqueront peut-être : le livre n’est pas antirusse, contrairement à l’habitude sur ce sujet bridé par le politiquement correct. Pierre Lorrain est l’opposé d’un poutinolâtre, mais il souligne qu’au-delà du jeu des puissances – Berlin, Moscou, Washington – les objectifs des parties ukrainiennes ne sont pas de même nature. Les “Galiciens” appellent de leurs vœux une Ukraine entièrement occidentalisée, tandis que les “Petits-Russiens” se battent pour conserver leur spécificité culturelle sans pour autant vouloir russifier leurs adversaires.

 

EN DEUX MOTS

Pour nous Français, il y a quelque chose d’étonnant dans cette histoire : l’influence du modèle jacobin dans la réflexion politique du nationalisme ukrainien. Il s’agit de créer les conditions d’un État unitaire et centralisé, une nation, une langue, une administration. L’instrument de notre Révolution, ce fut “la Patrie en danger” : la construction nationale passait par la mobilisation contre les particularismes locaux, accusés d’être les agents des monarchies européennes. On peut se poser la question : le Donbass est-il la Vendée de l’Ukraine ?

 

UN EXTRAIT

« Ainsi, des deux destins qui se présentent à l’Ukraine, aujourd’hui, l’un conduit vers une union à l’amiable où les différences entre les populations seraient sanctuarisées par des statuts d’autonomie, comme dans de nombreux grands pays européens. L’autre mène à une désunion de longue durée où l’État central unitaire se verrait obligé de répondre régulièrement par la force aux flambées de contestation qui ne manqueraient pas de perdurer. » (Page 608.)

 

L’AUTEUR

Essayiste et journaliste, Pierre Lorrain est un des meilleurs spécialistes français de l’ancienne Union soviétique et des États issus de son éclatement. Traducteur des mémoires de Michail Gorbatchev, il est l’auteur, entre autres, d’une biographie de l’actuel maître du Kremlin (la Mystérieuse ascension de Vladimir Poutine, Le Rocher, 2000), d’une histoire de la Russie (Moscou et la naissance d'une nation, Bartillat, 2010) et d’une enquête fouillée sur l’assassinat de Nicolas II (la Fin tragique des Romanov, Bartillat, 2018 pour la dernière édition).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires