En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 7 heures 29 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 8 heures 2 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 9 heures 5 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 9 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 10 heures 47 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 13 heures 56 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 14 heures 45 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 7 heures 44 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 8 heures 28 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 9 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 10 heures 43 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 53 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 13 heures 49 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 14 heures 8 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 14 heures 26 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 14 heures 45 min
Atlanti-culture

"Van Gogh : La nuit étoilée". Une symphonie d'images, originale et captivante

Publié le 18 avril 2019
Tristan Vyskoc est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tristan Vyskoc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tristan Vyskoc est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
EXPOSITION
 

INFORMATIONS

Atelier des Lumières    

38 rue Saint-Maur        
75011 Paris      
Tel: 01 80 98 46 00  

www.atelier-lumieres.com

#AtelierdesLumieres

Jusqu’au 31 décembre

 ouvert 7j/7 entre 10h et 18h     
Nocturnes : vendredis et samedis jusqu’à 22h et dimanches jusqu’à 19h            

 

RECOMMANDATION

          EXCELLENT         
 

THEME

Installé depuis avril 2018 dans l’ancienne fonderie de fer Plichon créée en 1835, l’Atelier des Lumières accueille sa deuxième exposition après celle consacrée à Gustave Klimt.

Après le succès des Carrières de Lumières aux Baux-de-Provence depuis 2012, Culturespaces invite les spectateurs à une déambulation contemplative dans un univers à la fois visuel et sonore grâce à la technologie Amiex (Art & Musique Immersive Expérience) dans deux espaces, La Halle et Le Studio.

Un programme long intitulé « La nuit étoilée » retrace les années de création de Van Gogh, suivi d’un programme court sur le « Japon rêvé, images du monde flottant »; et en dernier lieu une création originale d’un artiste contemporain, « Verse » de Thomas Vanz, qui nous projette dans un univers stellaire.

 

POINTS FORTS

Van Gogh, le mal aimé, le forcené, le « suicidé de la société » comme l’écrit si bien Antonin Artaud. Le peintre à l’unique tableau vendu de son vivant. Son abondante correspondance avec son frère Théo. L’homme à l’oreille coupée… Tous ces ingrédients qui font de cet artiste un mythe.

La remarquable création artistique de Iannuzzi, Gatto et Siccardi nous plonge dans l’univers et le génie de Van Gogh. Une façon différente de redécouvrir son œuvre colossale, peinte en à peine dix ans, dans une fulgurance créatrice hors du commun.

Doit-on parler d’exposition ? Non, car on fait appel à d’autres sens, une symphonie d’images; c’est une expérience à part, mais dont on comprend le succès, du plus jeune spectateur au plus grand connaisseur. Une façon différente d’entrer dans son monde intérieur, d’y découvrir des détails et de se laisser emporter par la magie de la peinture comme le définissait Van Gogh : « La plupart des peintres, parce qu’ils ne sont pas coloristes proprement dits, n’y voient pas ces couleurs et prétendent fou le peintre qui voit avec d’autres yeux que les leurs ».

Le programme court sur le Japon, créé par le studio Danny Rose, est une ballade à travers les « images du monde flottant », ukiyo-e, ce mouvement artistique de l’ère Edo qui a profondément inspiré l’art occidental et notamment Van Gogh, qui avait fait l’acquisition de ses premières estampes en 1885 à Anvers.

Laisser la place en fin de parcours à une création contemporaine permet de mettre en avant de jeunes artistes et de jeter des ponts entre les générations.

L’ensemble industriel dans lequel sont projetés les œuvres a été remarquablement restauré et mérite d’être visité.


POINTS FAIBLES

Une très forte affluence qui peut parfois gêner la visibilité.


EN DEUX MOTS

Expérience immersive intéressante qui permet de découvrir autrement la vie et l’oeuvre de Van Gogh.

Quelques suggestions, pour aller plus loin:

          Se rendre aux Baux-de-Provence pour découvrir Van Gogh, La nuit étoilée dans les Carrières de Lumières. Jusqu'au 5 janvier 2020. 

           Lire "L’Oreille de Van Gogh" de Bernadette Murphy paru en 2017 chez Actes Sud. 

           Et, si vous le pouvez, découvrir Amsterdam, Arles, Saint-Rémy-de-Provence, Auvers-sur-Oise pour se plonger dans l’univers de Van Gogh.

 

L’ARTISTE

Vincent Van Gogh est né le 30 mars 1853 à Groot-Zundert aux Pays-Bas. Son frère Théo naît le 1er mai 1857. En 1869, Vincent est engagé comme employé à la galerie d’art Goupil à La Haye. A l’été 1872, il commence une correspondance avec son frère qui durera toute sa vie. L’année suivante, Théo entre chez Goupil au siège à Bruxelles et Vincent est envoyé dans la succursale de Londres. En 1876, il quitte la maison Goupil après une déception amoureuse et devient aide-instituteur à Ramsgate puis aide-prédicateur. Il suit des cours de théologie. 

En 1878, il part pour le Borinage, en Belgique, et à partir de 1880 découvre sa vocation d’artiste à travers le dessin. Vincent rencontre des peintres et reçoit des leçons de son cousin Antoine Mauve à La Haye. Son frère commence ses envois de subsides à Vincent pour qu’il puisse continuer à créer. A partir d’août 1882, il découvre le charme de l’huile et peint des paysages et des scènes de paysans au travail. En novembre 1885 Van Gogh s’installe à Anvers et s’inscrit à l’Académie.

 Il arrive à Paris chez son frère en mars 1886 et y travaille jusqu’en 1888, année où il part pour Arles, cherchant le repos et la lumière. Il loue la Maison Jaune, en espérant créer une communauté d’artistes ; Gauguin le rejoint. Fin décembre, une querelle entre les deux hommes pousse Vincent à se trancher le lobe de l’oreille gauche. 

En 1889, il est admis à l’asile de Saint-Rémy-de-Provence et peint de nombreuses toiles. En 1890, Vincent retourne à Paris, puis à Auvers-sur-Oise, et se noue d’amitié avec le Dr Gachet. Le 27 juillet, il se loge une balle dans la poitrine et meurt le 29 juillet. Son frère meurt le 25 juillet 1891. Vincent et Théo sont enterrés à Auvers-sur-Oise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Van Gogh, exposition, critique
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires