En direct
Best of
Best Of
En direct
© SEBASTIEN BOZON / AFP
(Dé)bouchez-vous les oreille
Une étude australienne montre que le death métal n’inspire pas de pensées haineuses ou dépressives mais… de la joie
Publié le 15 mars 2019
Les chercheurs dans leurs conclusions rapportent que "l'exposition à long terme à de la musique aux thèmes agressifs n'entraîne pas une désensibilisation générale à la violence". Vous pouvez donc continuer d'écouter le groupe français Gojira en toute quiétude.
Francis Métivier est Docteur en philosophie, enseignant en Lycée et dans le supérieur. Spécialiste de questions d'esthétique et d'éthique, il est l'auteur de plusieurs livres : "Rock'n philo" (Bréal) ; "Sexe & Philo" (Bréal) ou encore "L'esprit du vin...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Métivier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Métivier est Docteur en philosophie, enseignant en Lycée et dans le supérieur. Spécialiste de questions d'esthétique et d'éthique, il est l'auteur de plusieurs livres : "Rock'n philo" (Bréal) ; "Sexe & Philo" (Bréal) ou encore "L'esprit du vin...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chercheurs dans leurs conclusions rapportent que "l'exposition à long terme à de la musique aux thèmes agressifs n'entraîne pas une désensibilisation générale à la violence". Vous pouvez donc continuer d'écouter le groupe français Gojira en toute quiétude.

Atlantico : Une étude de l'université australienne de Macquarie démontre que la musique métal, notamment le Death Métal, inspire la joie et le bien être à ses auditeurs. Comment expliquer cette conclusion non-intuitive ?

Francis Métivier : C'est un principe qui date de l'antiquité, la tragédie antique de Sophocle ou d'Eschyle dont parle Aristote, émet l'idée que la violence représentée artistiquement est inoffensive. Et même qu'elle permet de soulager sans aucuns dangers la violence qui est en nous, c'est la catharsis. La violence est artistique, mais notons que dans le Death Métal les mots ne sont pas plus violents que dans d'autres genres musicaux. Plus la violence est esthétique, et plus elle défoule, mais elle défoule un public relativement averti, cultivé comme j'ai pu le voir au Hellfest. Comme le dit Aristote, la violence artistique permet de "remettre l'âme droite en son for intérieur". En bref, cela n'a rien d'étonnant, l'université Macquerie à redécouvert ce qu'affirmait Aristote il y a 2500 ans.  

Une musique "énergique" comme le métal aurait donc des effets bénéfiques sur le comportement ?  

Oui ! C'est la même chose que pour le sport, quand vous allez nager, vous vous sentez mieux après, vidé d'un trop plein d'énergie. Évidemment, le Death Métal est un milieu très codé, il faut que la violence sur scène et dans le public soit cadrée un minimum, cependant les blessures sont rares, et on peut comparer cela aux blessures sportives. Il y a eu plus de mort dans les stades de foot…

L'étude conclut aussi que, contrairement à l'argument phare des "anti" métal, les fans ne sont pas désensibilisés à la violence malgré la mise en scène parfois morbide, et l'univers sanglant de certains groupes. Il y aurait donc une différenciation entre la musicalité et les thèmes abordés, qui ne sont pris qu'au second degré ?

Il faut qu'il y ait une distance par rapport à la représentation de la violence, celle-ci n'est pas réelle. Les détracteurs du Death, et du métal en général, ne comprennent pas cette musique, n'y sont pas sensible. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'une musique énergique comme le Death métal représente le principe même du défoulement. Encore une fois, c'est une catharsis, ce n'est pas parce que vous écoutez ce genre de musique que vous serez poussé à la violence !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Death Metal, metal, culture, musique
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires