En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© DR
En toute simplicité
Looking for Europe de Bernard Henri Lévy: Un engagement total. Une vie d’enfer. Un défi
Publié le 13 mars 2019
22 dates. 22 capitales. Et 22 réécritures en quelques semaines pour un seul homme.
Aline Le Bail-Kremer est journaliste. Après un long parcours associatif au sein de la société civile française et européenne, elle est collaboratrice auprès des revues l’Arche Magazine et La Règle du jeu (site de Bernard Henri Lévy).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aline Le Bail-Kremer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aline Le Bail-Kremer est journaliste. Après un long parcours associatif au sein de la société civile française et européenne, elle est collaboratrice auprès des revues l’Arche Magazine et La Règle du jeu (site de Bernard Henri Lévy).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
22 dates. 22 capitales. Et 22 réécritures en quelques semaines pour un seul homme.

Tel est le pari de “Looking for Europe”, la tournée-évènement de BHL, se présentant désormais au monde en tant qu’”écrivain européen d’origine française”. 

Tout a débuté par un appel, celui de 30 patriotes du continent, comptant non seulement parmi les plus belles plumes mondiales mais aussi parmi les parcours les plus dissidents du globe, sachant parfaitement ce que l’idée de liberté et de droits européens, devenus abstraits pour tant de citoyens, signifient vraiment.  

Et puis ce tour d’Europe, les représentations, ont démarré dans la foulée avec un texte de combat réadapté en chemin, en permanence, pour être au plus près des problématiques locales des personnes tout en dégageant lesocle commun des valeurs transfrontalières qui les unissent. 

Aucun souvenir d’un écrivain moderne qui se soit lancé dans une telle aventure littéraire. 

Aucun nom à l’appel relatif à une performance similaire. 

“Looking for Europe” est, en soi, non seulement une pièce, mais également un geste, inédits, de ce point de vue : celui des mots de la philosophie politique en action. De ce fait, ce coup de théâtre tire une force unique qu’il convient en outre de qualifier de poétique.

Dans l’œuvre d’ailleurs, il en est bien question, de poésie. Et, aussi, de l’amour. Tous deux, amour et poésie, étant, pour l’auteur, les moteurs des luttes passées et à venir, les piliers de cette bataille et, onle devine, la synthèse de toute une vie.

Il semblait difficile de parler d’un sujet, l’Union européenne, rejetée et ennuyeuse pour la plupart des peuples qui ne voient plus que de loin l’Europe, comme un bâtiment institutionnel imprenable, distant et froid. BHL veut nous figurer un nouveau chemin, incarner les normes et les directives, remettre de l’humanité au centre de la machine. Il veut des visages, de la grandeur, loin des buzz médiocres et des petites phrases. Il convoque les plus grandes âmes qui ont fait l’Europe, il nous rappelle à notre histoire. 

Partir de Vaclav Havel pour se retrouver avec Orban ? Hurler aux erreurs de communication de dirigeants démocrates plutôt que de se révolter contre l’assassinat de vieilles dames juives à coups de couteaux dans leur salon ? 

L’écrivain sonde le côté obscur de nos société malades mais en lesquelles il croit toujours. Billy Wilder se posait la question de la différence entre un juif pessimiste et un juif optimiste ? BHL est les deux à la fois. Il décortique nos travers, s’alarme de notre atonie collective, mais donne du souffle aux voix des progressistes, de ceux qui ne se résignent jamais, des porteurs d’espérances. Il redonne des couleurs au combat des internationalistes que les cyniques ont tort de mépriser.

Et cela fonctionne. Et nous rions même, entre deux alertes aux populismes sur les réseaux sociaux. Milan rit. Bruxelles rit. L’écrivain lyrique saisit, là l’ironie, ailleurs la farce politique où elle se joue. Il manie l’humour et l’autodérision discrète avant de laisser éclater sa colère sur les dossiers qui lui sont particulièrement chers, comme le siège de Sarajevo ou l’abandon des Kurdes. 

Il se raconte un peu mêmement, via des bribes de souvenirs que l’on devine d’autofiction. Mais surtout, il tient à l’interaction humaine :  in situ, avec le public, avecla salle, ou en intégrant les interrogations d’auditeurs libres et de passants italiens, espagnols, français, belges ou allemands. Il se nourrit des questions tchèques, hongroises, ou lituaniennes, des tragédies ukrainiennes, grecques ou polonaises. L’écrivain se jette à corps et cœurperdus dans ce spectacle des plus vivants pour que l’étincelle européenne renaisse des paperasses et rapports qui s’entassent dans les imprimantes bureaucratiques, pour créer du positif et porter ses idées universalistes d'égalité, de justice et de fraternité. 

“Looking for Europe” est un combat à la loyale contre ses adversaires revendiqués : populistes, nationalistes, racistes, homophobes, antisémites, autocrates, corrompus, fainéants, réactionnaires, islamistes, fascistes. Il mènera cette guerre sans relâche jusqu’au 21 mai, lors de son retour à Paris. Il aura alors, qui plus est, composé une armée d'Européennes et Européens qui l’auront rejoint en route. Et c’est un des atouts précieux de Bernard-Henri Lévy dans cette campagne : une légion de petites mains cosmopolites et polyglottes, une tour de Babel composite, une petite arche sur lefil, se démenant avec ardeur, partageant leur idéal commun, échangeant pour se comprendre, afin de construire, hommage légitime, cet édifice aussi symbolique soit-il, pour laisser entrer un peu de ces lumières qui nous manquent tant. Mais soyez sûrs que, dans l’ombre, ils sont des milliers à croire encore en ce que les “salauds”, en reprenant ici Romain Gary, pourraient faire passer pour de la “sensiblerie” naïve: l’Europe n’est ni vaine ni dérisoire, elle est notre seule avenir éclairé.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
05.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
07.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 14/03/2019 - 07:42
BHL s'est tellement trompé sur tout
qu'il n'y a faire le contraire de ce qu'il dit, et on est sûr d'avoir tout juste .
celajun
- 13/03/2019 - 13:50
Propagande
Un article de propagande en faveur d'un propagandiste à qui l'on doit les désastres bosniaques, ukrainiens, syriens, libyens, j'en passe sûrement. Un "philosophe" qui aime se regarder dans le miroir vain que lui et Macron se tendent. Cette tournée absurde pour bobos profiteurs n'attirera que les individus de son espèce. C'est du cirque pour bouffons, de la même veine que la tribune du sieur Macron saluée en Europe par l'indifférence, le sarcasme ou l'hostilité.
AZKA
- 13/03/2019 - 13:39
TINA TINA
Mais que si, il y a une alternative à l'empire bourgeois bohème !