En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Atlanti-Culture
"Grass Kings" : Un album BD sans équivalent
Publié le 23 février 2019
Outre le plaisir de découvrir une galerie de marginaux absolument grandioses, Grass Kings, BD américaine,offre une occasion ludique de réfléchir à des thèmes essentiels, tel celui de savoir quel prix on est prêt à payer pour préserver un certain idéal d'existence.
Nicolas Autier est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Autier pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Autier est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Outre le plaisir de découvrir une galerie de marginaux absolument grandioses, Grass Kings, BD américaine,offre une occasion ludique de réfléchir à des thèmes essentiels, tel celui de savoir quel prix on est prêt à payer pour préserver un certain idéal d'existence.

BD

Grass Kings T1/3
de Matt Kindt et Tyler Jenkins
traduit de l’américain par Sidonie Van Den Dries
Ed. Futuropolis
156 p.
22 €

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THEME

Lo vient de se faire surprendre sur le territoire du Grass Kingdom par Bruce, un des trois frères qui règnent sur ce bout d’Amérique coincé entre la ‘Old Range Road 40’ et un ‘lac sombre’. Ce qui signifie que Lo a un problème, voire plusieurs. D’abord, Lo est de Cargill, ville voisine, honnie. Ensuite, il travaille pour le shériff Humbert, ennemi juré des trois frères. Enfin, les habitants de Grass Kingdom, royaume de mobile homes et de bicoques branlantes « où les imbéciles […] viennent se faire botter le cul », sont extrêmement soucieux de préserver leur territoire, formidablement peu accueillants, très lourdement armés, et totalement portés sur la bière…

Robert, « roi » auto-proclamé de ce peuple de paumés et de désespérés, vit en reclus alcoolique depuis la disparition non élucidée de sa fille et le départ de sa femme. Il recueille Maria, énigmatique jeune femme sortie des eaux du lac. Son apparition soudaine n’est probablement pas étrangère au regain d’intérêt du shériff Humbert pour le Grass Kingdom pendant qu’enfle à nouveau la rumeur d’un mystérieux meurtrier qui se terrerait depuis des années au cœur du royaume…

POINTS FORTS

Je vois à minima trois excellentes raisons de lire GrassKings:

  • GrassKings est une œuvre américaine qui réalise une intéressante synthèse entre la tradition des comics US et le classicisme de la BD européenne.
  • GrassKings est peuplé d’une galerie de marginaux absolument grandioses. Rencontrez Robert, Arthur et Bruce, potentats plus ou moins éclairés de ce peuple de déclassés ; Shelly, mystérieuse femme à la morale fine et à la gâchette facile ; Archie, paranoïaque alcoolique rivé à son mirador et à sa lunette télescopique ; « Hemingway », pseudo-écrivain travaillant depuis des années à son premier roman…
  • GrassKings est un coup de projecteur donné sur une certaine Amérique, celle du centre, de la ruralité, des petites villes ; une Amérique attachée jusqu’à la caricature à l’idée de la liberté, au droit de porter une arme, à celui à l’autodéfense, mais où demeure également vivace la promesse de la terre promise.

POINTS FAIBLES                                                            

  • Le premier contact avec GrassKings est assez déroutant. Le dessin dégage une sensation de flou, de brouillon inachevé. Cette impression est renforcée par des couleurs qui hésitent entre lavis aquarelles jetés sur le papier et à-plats de feutre coloriés à la va vite.
  • La sociologie des habitants du royaume empêche d’établir rapidement un lien avec cette galerie de psychopathes obsédés de la gâchette, résolument hostiles à tout ce qui ne fait pas partie du monde qu’ils se sont choisis, et dont les règles sont les seules qu’ils reconnaissent. Il en exsude un parfum d’étroitesse qui peut amener le lecteur à se demander ce qu’il est venu faire dans ce trou paumé.

          Et pourtant… 

EN DEUX MOTS

Et pourtant… On ne peut tomber que sous le charme de GrassKings. On est aspiré par l’originalité d’un album sans équivalent, happé par l’ambiance créé par un dessin qui réussit le tour de force de restituer pleinement le côté « crasseux » du royaume tout en créant un climat poétique et onirique.

GrassKings est aussi une jolie réflexion sur des notions telles que l’identité, la communauté, l’indépendance, les raisons qui poussent des individus à choisir de vivre ensemble selon un mode de vie qui leur est propre, le refus de l’extérieur et d’une modernité imposée, la recherche d’une certaine liberté, le prix que l’on est prêt à payer pour préserver un certain idéal d’existence. On retrouve ces thèmes traités sous le mode humoristique dans la saga des Asterix Le Gaulois ou de façon plus fantastique dans le très beau et déroutant The Village, porté à l’écran par Night Shyamalan en 2004. GrassKings renvoie également à la superbe série TV True Detective (première saison) qui se déroulait au fin fond de la Louisiane profonde.

UN EXTRAIT

LES AUTEURS

  • Matt Kindt est un scénariste et dessinateur américain né en 1973. Dès les années 1990, il publie ses propres fanzines de BD tout en réalisant des études d'art. Son parcours dans la BD et les comics démarre véritablement en 2001 avec la parution de son premier graphic novel Pistolwhip, chez Top Shelf Productions. Premier album, premier succès et début d’une certaine notioriété soulignée par la réception d’un Harvey Award renforcée en 2015 par le classement de l’ouvrage dans le top 10 des meilleurs romans graphiques du magazine Time. Deux suites seront données cette première œuvre, puis de nombreux comics, un roman graphique, Two Sisters, une série sur le web, un scénario de film pour le super-héros Giant Man...
  • Difficile de trouver des informations sur Tyler Jenkins. On sait qu’il est nord-américain, jeune, talentueux, considéré par certains comme l’étoile montante de la BD américaine, qu’il a collaboré à des ouvrages telles que Peter Panzerfaust (comics), 2012 ; Snow Blind (comics), 2015 et GrassKings, 2019, éd. Futoropolis.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires