En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

06.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 18 min 23 sec
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 59 min 37 sec
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 2 heures 42 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 3 heures 47 min
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 4 heures 39 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 15 heures 6 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 19 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 22 heures 8 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 35 min 13 sec
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 1 heure 10 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 1 heure 59 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Education
Education nationale

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

il y a 3 heures 54 min
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 14 heures 22 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 15 heures 49 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 20 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 22 heures 31 min
© Christophe Raynaud de Lage / collection Comédie-Française
© Christophe Raynaud de Lage / collection Comédie-Française
Atlanti-Culture

"Les Oubliés (Alger-Paris)" : marqué politiquement, mais intéressant

Publié le 05 février 2019
Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

THEATRE

Les Oubliés (Alger-Paris)

Texte et Mise en scène : Julie Bertin et Jade Herbulot

Le Birgit Ensemble

Avec la troupe de la Comédie-Française :

Sylvia Bergé, Eric Génovèse, Bruno Raffaeli, Jérôme Pouly, Serge Bagdassarian,

Nazim Boudjenah, Danièle Lebrun, Elliot Jenicot, Pauline Clément

 

INFORMATIONS

Comédie-Française

Théâtre du Vieux-Colombier

21, rue du Vieux-Colombier Paris 6ème

jusqu'au Dimanche 10 mars

20h30 du mercredi au samedi

19h les mardis, 15h les dimanches 

Durée : 2h environ

Réservations : 01 44 58 15 15  www.comedie-francaise.fr  

 

RECOMMANDATION

          BON

 

THEME 

Ce spectacle fait partie d’une sorte de quête sur notre histoire contemporaine. Les deux jeunes femmes, qui signent le texte et la mise en scène, nous restituent leur vision de la guerre d’Algérie, par le prisme de l’histoire particulière de deux familles, réunies à l’occasion d’un mariage organisé à la Mairie du XVIIIème arrondissement en 2019. Des flashes back inspirés par des archives d’époque, révèlent au spectateurs leur regard de ce que purent être les entretiens tenus dans le bureau du Général de Gaulle entre 1958 et 1961, notamment lors de la préparation de la Constitution de la 5ème République. C'est le regard aigu d'une jeune génération sur des événements qu'elle n'a pas vécus.

 

POINTS FORTS 

1 – Une belle distribution, orchestrée dans un système bi-frontal qui prévaut souvent ici, désormais, avec alternance de ces familles et des personnages de la « vraie » histoire. Les acteurs incarnent leur personnage de 2019, puis certains prennent le rôle des personnages politiques.

 

2 – Ce qui est attachant, c’est l’univers des coulisses de cette mairie, entre une Maire (Sylvia Bergé) toujours excellente, qui est impliquée dans cette histoire familiale, puisqu’elle est, elle-même, fille de rapatriés et amie du jeune marié, fils d’une française et d’un algérien.

 

3 – Danièle Lebrun, qui joue à la fois le rôle de cette mère un peu possessive, et celui d’Yvonne de Gaulle, apporte toute son énergie et sa sensibilité de femme qui a souffert de cette alliance matrimoniale, très mal ressentie à l’époque. Ses conversations avec l’employé de mairie corvéable à merci -Gérard Colin l’interprète avec sincérité et émotion- sont attachantes et touchantes.

 

4 – Certains rôles familiaux sont plus émouvants que d’autres; ainsi Jérôme Pouly, en cousin fraternel est très convainquant. La jeune génération a du mal à comprendre tous ces ressentiments, surtout quand des secrets bien cachés explosent. La jeune mariée (charmante Pauline Clément) est touchante dans son plaidoyer plein d’espoir, à la fin de la pièce.

 

POINTS FAIBLES 

1 - Si Eric Génovèse est très amusant dans son personnage de jeune attaché à la Mairie, il devient particulièrement intéressant quand il incarne avec beaucoup d’attention Michel Debré. En revanche, je suis moins convaincue par Bruno Raffaélli, très virulent et presque émouvant en père déchiré de la marié, mais qui endosse, lors des moments « historiques », le personnage de Charles de Gaulle d’une manière moins crédible.

 

2 – L’aspect un peu didactique de la pièce manque de cette détresse réelle vécue par ces déracinés, dans cette période qui fut si difficile et où tant d’exactions furent commises dans les deux camps.

 

EN DEUX MOTS 

Rien n'est jamais objectif, tout passe par le filtre sensible d'une génération nourrie de documents qui ne l'étaient pas forcément non plus, avec un regard d'aujourd'hui. Certes plus de soixante années sont passées, mais je trouve très intéressante cette initiative du « Birgit ensemble » à la recherche de notre mémoire commune. Mais pour l'avoir vécue depuis Paris, dans ma jeunesse au lycée, avec l'arrivée de mes camarades rapatriés, j’avoue ne pas avoir vraiment retrouvé ici la trace réelle des douleurs éprouvées. Je n’ai pas reconnu non plus la figure du Général de Gaulle qui avait reçu plus de 82% de suffrages favorables lors de son referendum de 1958.

 

LES AUTEURS

Julie Bertin et Jade Herbulot ont réuni trois générations d’acteurs de la Troupe plus ou moins proches de cette histoire récente, de la guerre d’Algérie. D’abord intéressées par l’histoire de l’Europe de 1945 à nos jours, avec notamment la tétralogie « Europe, mon amour », elles entament ici un nouveau cycle autour de la Ve République. Dans le tumulte de la guerre d’Algérie qui succéda à la guerre d’Indochine, le Président René Coty, pour faire cesser les changements constants de gouvernements,  avait appelé le général de Gaulle - homme providentiel - afin qu’il trouve une issue à ce conflit. De Gaulle accepta à condition qu’une nouvelle constitution fût adoptée. Julie Bertin et Jade Herbulot posent leur regard de trentenaires sur cette histoire récente toujours douloureuse et dont les plaies ne sont pas encore cicatrisées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires