En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Le médicament qui tue

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 28 min 27 sec
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 1 heure 13 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 3 heures 56 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 4 heures 46 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 7 heures 24 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 8 heures 52 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 12 heures 6 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 53 min 25 sec
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 1 heure 44 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 4 heures 21 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 6 heures 28 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 12 heures 37 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 13 heures 1 min
© Melitta Schneeberger
© Melitta Schneeberger
Tradition et modernité

Le Bal autrichien à Paris, symbole d'une culture positive qui ne tombe pas dans la simple nostalgie

Publié le 27 janvier 2019
Le traditionnel Bal de l'Association Autrichienne à Paris a eu lieu ce samedi à Paris. Cette tradition viennoise est révélatrice d'un peuple fier de sa culture, mais qui regarde vers l'avant.
Melitta Schneeberger est la présidente du Bal autrichien à Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Melitta Schneeberger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Melitta Schneeberger est la présidente du Bal autrichien à Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le traditionnel Bal de l'Association Autrichienne à Paris a eu lieu ce samedi à Paris. Cette tradition viennoise est révélatrice d'un peuple fier de sa culture, mais qui regarde vers l'avant.

Atlantico : C’est aujourd’hui que se tient le Bal autrichien à Paris. Qu'est-ce que ce bal ? Quels sont les objectifs visés par l’Association autrichienne en l’organisant chaque année ?Et si l’un des buts de l’Association est d’exporter la culture autrichienne, pourquoi choisir d'organiser un bal ? Est-ce partie prenante de l'identité autrichienne ?

Melitta Schneeberger : Il s’agit de notre 51éme bal autrichien. Nous sommes très fiers en Autriche de maintenir nos traditions, d’affirmer notre identité et notre histoire sans oublier de les conjuguer avec une vision optimiste de la vie, ouverte sur ce « bel avenir de l’humanité » annoncé par le philosophe Yves Roucaute dans son dernier livre, avec les nouvelles technologies, la prise en compte de l’environnement et le souci du bien colltectif. Cette construction du nouveau ans le respect du passé se retrouve dans le bal autrichien car si la valse est au cœur du bal, avec le quadrille, qui est d’ailleurs d’origine française, les bals autrichiens admettent ensuite toutes les musiques, du rock à la techno. C’est un peu à l’image de ce qu’était l’empire autrichien qui a donné 6 reines à la France, et qui mixait toutes les cultures d’Europe.  C’est aussi un peu le message porté par le bal autrichien.

Mais il y a plus encore. La valse, qui est au cœur de ce bal, est marquée par ses origines, les danses paysannes des pays germaniques. Il s’agissait de danser la vie malgré les aléas de la vie, les guerres, la misère. Et vous savez combien l’Autriche a été meurtrie dans son histoire, songez aux seuls sièges de Vienne par les Ottomans par exemple. Un phénomène identique avait lieu en France, en particulier avec une danse provençale « La Volta », qui peut être considérée comme une autre source de la valse. Mais c’est en Autriche, que la valse que nous connaissons est née et a porté ce message ludique au monde qui consiste à aimer la vie jusqu’à la danser dans le partage du pain, du vin, des chants. Au XVIIIème siècle, l’empereur Joseph II décide d’ouvrir le palais impérial aux Viennois, la Hofburg, martg. Pour qu’ils assistent aux séances de danse d’une valse très codifiée alors réservées aux aristocrates. De là ces fameuses étiquettes avec un code vestimentaire très strict, comme la robe longue, l’entrée des débutantes et débutants, la surprise de minuit, le quadrille. Et surtout le fameux « Alleswaltzer !», qui signifie « dansons la valse !» et qui conduit tout le monde sur la piste.  Songez qu’il y a 450 bals viennois en hiver.

Et les objectifs de notre association sont simples. Bien entendu faire connaître et aimer l’Autriche, mais aussi renforcer l’alliance de la France et de l’Autriche et encore de réunir autour des valeurs d’amour et de pain partagé. Et nous sommes fiers de voir que par les Strauss, Chopin, Liszt, Offenbach, Berlioz, Rachmaninov, Sibelius, et les valses populaires, l’Autriche a diffusé dans le monde, au delà de l’Europe même sa culture positive et optimiste.  L’Autriche et Vienne ne sont pas pour rien les lieux où il fait le mieux vivre dans le monde d’après la plupart des études sur la qualité de la vie. 

Organiser un tel bal, n’est-ce pas l’expression d’une certaine nostalgie d’un temps révolu ?

L’Autriche ne vit pas dans la nostalgie même si nous aimons notre histoire. Nous avons un moral et une culture positive qui explique notre croissance à 3,4%. Toujours les Autrichiens retrouvent leurs racines pour regarder vers l’avenir et danser la vie. Ils cherchent le compromis plutôt que l’affrontement, en rappelant leur culture et en ouvrant le pays aux entreprises les plus innovantes. Résultat de notre énergie optimiste, l’Autriche ce n’est pas seulement le pays de Red Bull, de Porsche, de Wolford, de Riedel, de Swarowskid’OMV, c’est aussi celui de la petite et moyenne entreprise présente partout dans le monde, telle celle de Shaffer Holz qui a fourni la structure en bois de la Fondation Vuitton, celle de Rieger Orgelbau qui a donné les 5 000 tuyaux d’orgue pour la Philharmonie de Paris. Partout nous privilégions l’esprit d’entreprise, par l’apprentissage dés le secondaire valorisé pour sa créativité. Et nous sommes ouvert aux énergies renouvelables et les technologies. L’Autriche sait aussi que le pouvoir ne se mesure pas seulement au nom d’habitants, ni même au niveau de vie, l’un des plus élevés d’Europe, mais à l’influence culturelle.  Ce fameux « soft power ». Et, en ce sens, nous restons un empire (rires).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Autriche, Paris, bal autrichien
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Le médicament qui tue

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires