En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Atlanti-Culture
"Train de nuit pour Lisbonne" : quand nos fantômes mènent la danse
Publié le 12 janvier 2019
Hélène Dufour est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Dufour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Dufour est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE

SERIE "PEPITES POCHE"

Train de nuit pour Lisbonne
de Pascal Mercier
Ed. 10/18, Domaine étranger
traduit de l’allemand par Nicole Casanova, 2008 (Verlag, 2004)

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THEME

Gregorius, professeur émérite de langues anciennes à Berne en Suisse, en partant un matin au lycée, rencontre sur un pont une jeune femme portugaise sur le point de se suicider. Cette rencontre, qui n’aura pas de suite, l’amène pourtant à changer radicalement sa vie : il quitte tout, part à Lisbonne sur les traces d'un auteur portugais, Amadeu de Prado, médecin et homme d’exception. En se lançant à sa recherche, c’est lui-même qu’il va découvrir.

POINTS FORTS

« Quand il eut passé le pont, les fantômes vinrent à sa rencontre »….  Pascal Mercier a repris le thème du pont qui vous conduit sur une autre rive, rendu célèbre par Murnau. Le professeur de langues mortes Gregorius, à la suite d’une rencontre bouleversante sur un pont, donne un nouveau sens (ou donne vie) à son existence… Le voyage en train qui ouvre et boucle le livre, l’enquête sur un autre se double d’une quête sur lui-même. Celle-ci alterne avec des réflexions plus générales, extraites du livre d’Amadeu de Prado, sur les choix de la vie, le rapport à la mort, au temps, les mots ou les langues étrangères… ; avec la rencontre avec les proches de Prado, souvent en relation avec la Résistance portugaise à Salazar, et différentes figures féminines ; la promenade nocturne dans Lisbonne….  Le roman est nourri des questionnements du personnage principal, c’est dire qu’ils ne paraissent jamais abstraits, mais singulièrement proches, incarnés par un homme à la fois déterminé et fragile. Pourquoi les aiguillages de la vie vous amènent-ils à tel choix plutôt qu’un autre, pourquoi cette existence parmi tant d’autres possibles ?

POINTS FAIBLES

Des longueurs à la fin.

EN DEUX MOTS

Un roman que l’on a envie de lire vite (côté roman policier), mais qui invite aussi à réfléchir et à aller jusqu’au bout de nos rêves.

UN EXTRAIT

Les premières phrases du livre:

"Ce jour commença à la manière d'innombrables autres jours, pourtant, après lui, rien ne devait plus être comme avant dans la vie de Raimund Gregorius. Gregorius arriva de la terrasse de la Confédération à huit heures moins le quart et prit le pont de Kirchenfeld qui mène du centre de la ville au lycée. Ainsi faisait-il chaque matin de l'année scolaire, et immuablement à huit heures moins le quart. [...]
Le vent soufflait en rafales, chassait au-dessus de lui les nuages bas et retourna son parapluie. C'est alors qu'il aperçut la femme au milieu du pont. Accoudée au para­pet, elle lisait sous les torrents d'eau ce qui semblait être une lettre. Elle était obligée de la tenir à deux mains. Quand Gregorius s'approcha, elle froissa soudain le papier, le pétrit en une boule qu'elle jeta d'un geste violent dans le vide. Involontairement, Gregorius avait accéléré la marche et il n'était plus éloigné d'elle que de quelques pas. Il vit la fureur sur ce visage blême et mouillé de pluie. [...] À présent, la femme s'appuyait sur le parapet, les bras tendus, et ses talons glissaient hors des souliers. Elle va sauter. Gregorius abandonna le parapluie à un coup de vent qui l'emporta par-dessus le parapet, il jeta par terre sa serviette pleine de cahiers d'élèves et lança à voix haute une série de jurons qui n'appartenaient pas à son vocabulaire habituel. La serviette s'ouvrit et les cahiers glissèrent sur l'asphalte mouillé. La femme se retourna. Pendant quelques instants, elle contempla sans bouger les cahiers qui noircissaient dans l'eau. Puis elle tira un stylo feutre de la poche de son manteau, fit deux pas, se pencha vers Gregorius et lui écrivit une série de chiffres sur le front.
«Excusez-moi, dit-elle en français, le souffle court et avec un accent étranger, mais il ne faut pas que j'oublie ce numéro de téléphone et je n'ai pas de papier sur moi.»

L'AUTEUR

Professeur de philosophie des langues et de philosophie analytique à l’Université libre de Berlin, Pascal Mercier (de son vrai nom Peter Bieri, né en 1944 à Berne) est aussi romancier : il a écrit entre autres L’Accordeur de pianos, paru en français en 2010.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
culture, livre, critique
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
L’économie française, bouée de sauvetage de la zone euro ?
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Nominations européennes: le jeu dangereux d’Emmanuel Macron face à l’Allemagne
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires