En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Atlanti-Culture
"Janet" : Sur les traces de celle qui a peut-être inventé le journalisme littéraire
Publié le 12 janvier 2019
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE

Janet 
de Michèle Fitoussi
Ed. JC Lattès
384 pages
20 €.

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THEME

L’héroïne est née le 13 mars 1892 à Indianapolis (Indiana, Etats-Unis) dans une famille quaker. La mère, femme au foyer qui aurait voulu être une artiste, se projette sur ses trois filles, les incite à se lancer dans le théâtre et la musique. Janet Flanner se rêve auteure; elle veut écrire et pour y parvenir, elle quitte la campagne familiale et épouse un copain d’études qui l’emmène à New York. Mariage de convenance, elle se dit que l’amour viendra peut-être avec le temps mais elle sait aussi que seules, les femmes l’attirent. 

Dans l’immédiate après-Première Guerre mondiale, elle quitte son mari et file avec son amante ,Solita Solano (avec laquelle elle vivra pendant cinquante ans une relation loin d’être monogame), à Paris où elle a été nommée correspondante pour « The New Yorker ». Là, elle va retrouver des Américains expatriés comme Ernest Hemingway ou encore Gertrude Stein, et aussi Pablo Picasso, André Breton, Serge de Diaghilev… 

Paris est alors une fête, elle tente d’y écrire son roman (qui paraitra quelques années plus tard sous le titre « The Cubical City ») mais elle va devenir l’indéboulonnable correspondante du « New Yorker » dans la capitale française. 

Après avoir quitté le journal et son poste parisien, elle rentre à New York où elle meurt trois ans plus tard. De cause inconnue, précise la presse américaine…

POINTS FORTS

-Le portrait de Janet Flanner (1892- 1978), une femme qui, au cœur du 20ème siècle, a failli être (très mauvaise) comédienne pour faire plaisir à sa mère et est devenue une formidable journaliste littéraire.

-D’une plume élégante et précise, Michèle Fitoussi remet au goût du jour Janet Flanner, cette femme remarquable qui a inventé le journalisme littéraire, bien avant Truman Capote et le pape du nouveau journalisme, Tom Wolfe. Et nous rappelle que, toujours dans ce « New Yorker » pour lequel elle a travaillé de 1925 à 1975, Janet a brillé également avec des portraits saisissants (Hitler, Pétain, De Gaulle, Malraux,...) et des enquêtes au long cours sur la crise du canal de Suez, l’insurrection de Budapest ou encore la guerre d’Algérie.

-En près de 400 pages, le plaisir de flâner avec Janet Flanner, cette femme qui avait des rêves. Les a poursuivis, inexorablement. Les a accomplis, encore et encore. Cette femme qui a fait de sa vie tout autre chose qu’un long fleuve tranquille, et qui a montré qu’on peut aller au bout de son ambition sans jamais piétiner, écraser les autres…

POINTS FAIBLES

-Pour ce portrait d’une femme remarquable qui lui a demandé cinq années de travail entre les recherches, la documentation et l’écriture, Michèle Fitoussi peut paraître parfois hésiter entre le roman et la biographie…

EN DEUX MOTS

Voilà un bel hommage, le portrait impeccable d’une femme remarquable qui a tout simplement inventé le journalisme littéraire.

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:

« Personne n'a donc jamais appris aux hommes qu'il y a du bon dans la liberté et que sa perte ne mène qu'à la douleur ? »

« J'ai plutôt rencontré les proches des célébrités et ceux qui travaillaient pour elles. Vos amis, domestiques, enfants, parents, amoureux, collègues, donnent une meilleure description de ce que vous êtes, que ce que vous ne le feriez vous-même ».

L'AUTEUR

Née le 24 novembre 1954 à Tunis (Tunisie), Michèle Fitoussi est une journaliste et romancière française. Durant de longues années et jusqu’en décembre 2012, elle a été reporter puis éditorialiste pour le magazine « Elle ». De 1987 à 2018, elle a publié douze livres (romans, essais ou biographies), parmi lesquels « Le Ras-le-bol des super women » (1987), « Des gens qui s’aiment » (1998), « Elle. Une histoire de femmes » (2005), « Victor » (2007), « Helena Rubinstein » (2010), « La Nuit de Bombay » (2014) ou encore « Janet » (2018). Pour le cinéma, elle a écrit l’adaptation de son roman « Victor » pour le film éponyme de Thomas Gilou (2009). Elle a également co-fondé en 2012 le Festival théâtral Paris des Femmes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
livre, culture
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
07.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires