En direct
Best of
Best Of
En direct
Atlanti-Culture
"Un automne romain, Journal sans moi" de Michel De Jaeghere : en osmose avec Rome et son héritage, son rayonnement et sa beauté
Publié le 11 janvier 2019
Si vous aimez Rome, ne manquez pas ce livre qui vous fera découvrir la Ville Eternelle comme peu souvent, sans doute, on l'a fait, avec autant de profondeur et d'intimité.
est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Beuzebosc pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si vous aimez Rome, ne manquez pas ce livre qui vous fera découvrir la Ville Eternelle comme peu souvent, sans doute, on l'a fait, avec autant de profondeur et d'intimité.

LIVRE
Un automne romain, Journal sans moi

de Michel De Jaeghere  

Editions Les Belles Lettres


RECOMMANDATION
          EXCELLENT


THÈME

Dans ce journal à part où il n’est jamais question de lui, Michel De Jaeghere revient sur son séjour à Rome en octobre 1996, comme journaliste pour l’hebdomadaire « Valeurs Actuelles », au moment où la succession de Jean-Paul II, annoncé à l’article de la mort, est ouverte. Pendant ces quelques jours intenses en émotions, il double les péripéties journalistiques de la longue attente d’un conclave qui n’interviendra finalement qu’en avril 2005, du regard inspiré d’un piéton émerveillé sur les traces d’illustres écrivains-voyageurs d’antan (Montaigne, Stendhal, Chateaubriand, Montherlant). Cette version littéraire du cabinet de curiosité nous charme à sa suite dans les profondeurs historiques et culturelles de la Ville éternelle.

 

POINTS FORTS

Si Stendhal, son principal guide, romança largement les dates et la teneur réelle de ses séjours à Rome, la vérité modeste fait un bien fou à ce livre de haute culture. Avec la patine des ans, l’ouvrage atteint une sorte de plénitude où la littérature, l’histoire en ses nombreux chapitres, la palette sublime de tous les arts, tout ce que Rome comporte de faits et de preuves de civilisation, s’accordent pour dire la magie de ses lieux et de ses époques. A l’unisson, avec la beauté comme fil rouge, l’automne dépouille l’âme et le vif argent des rencontres vaticanes révèle les strates méconnues de l’histoire millénaire enfouie de la capitale de la Chrétienté. 

Plus qu’un guide ou un compagnon de voyage, ce livre est un credo sur la civilisation gréco-romaine et ses renaissances successives. 

En somme, une synthèse intemporelle à lire avant, pendant et après un voyage à Rome, « manifeste de civilisation » qui prendra inévitablement le goût d’un pèlerinage ; un chemin quelque part entre l’Antiquité et l’Eternité.

 

POINTS FAIBLES

A l’école de tels maîtres, Michel De Jaeghere ne renonce pas à ses convictions intellectuelles, religieuses et philosophiques , pleinement cohérentes avec sa vision esthétique classique. Sans être dupe des luttes d’egos autour de la succession du pape, il recense les messages glanés au fil de ses rencontres, qui plaident pour un humanisme de la Tradition que le lecteur peut ne pas partager.

 

EN DEUX MOTS 

Au milieu des livres qui occupent, instruisent, séduisent ou absorbent, celui-ci comble. Œuvre d’un admirateur éclairé, cette contribution au plaisir intelligent et cultivé de voyager dévoile le continuum des secrets mêlés de l’antique cité, de la terre promise des arts, du chef-lieu de la catholicité et de la capitale fière et ardente de l’Italie moderne.

 

UN EXTRAIT

Ou plutôt quatre:

"A l’image de l’amour, la beauté des choses a besoin de temps pour s’offrir dans sa plénitude."
"Nous ne voulons rien savoir d’elle pour mieux nous enivrer de sa perfection".
"Le joli métier que de visiter des musées et des ruines, d’être employé à faire ce à quoi la plupart des gens occupent leurs vacances".
"Un voyage dans le temps qui donne le sentiment, soudain, de vivre plus vite et plus fort".


L'AUTEUR

Michel De Jaeghere, né en 1957, journaliste et écrivain, a collaboré à Valeurs Actuelles et au Spectacle du Monde. Il dirige le Figaro Histoire et les numéros « hors-série » du quotidien. Passionné de littérature et d’histoire, notamment religieuse, il a publié trois ouvrages aux éditions Belles lettres (dont, en 2016, La Compagnie des ombres : A quoi sert l’Histoire ?) et quatre chez d’autres éditeurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Emmanuel Macron, pourquoi n’allez-vous pas en boîte comme Christophe Castaner plutôt que de faire du ski ?
06.
Acte XVIII des Gilets jaunes : retour prévu de la violence, réponse difficile à prévoir du gouvernement
07.
Recep Tayyip Erdogan critiqué pour avoir diffusé des images de l'attentat de Christchurch
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
06.
La France, cauchemar du terroriste de Christchurch : comment nous avons laissé la question du Grand remplacement se transformer en tragique métastase politique
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
04.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Samedi de violences : l’Etat manque-t-il des moyens pour maintenir l’ordre ou ce gouvernement enchaîne-t-il les erreurs de stratégie ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires