En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

03.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

04.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

05.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

07.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 9 heures 45 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 11 heures 49 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 12 heures 46 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 14 heures 29 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 15 heures 46 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 16 heures 45 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 17 heures 13 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 18 heures 46 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 10 heures 32 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 12 heures 21 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 14 heures 7 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 14 heures 43 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 16 heures 30 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 19 heures 10 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 1 jour 8 heures
© TNP Villeurbanne
© TNP Villeurbanne
ATLANTI-CULTURE

De très bonnes choses, mais problème d'homogénéité

Publié le 27 novembre 2018
Jean Ruhlmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
VU PAR JEAN RUHLMANN
 
THÉÂTRE
 L’ÉCHANGE

DE PAUL CLAUDEL

MIS EN SCÈNE: CHRISTIAN SCHIARETTI

AVEC FRANCINE BERGÉ, LOUISE CHEVILLOTTE, ROBIN RENUCCI, MARC ZINGA

 

INFORMATIONS

  • THÉÂTRE LES GÉMEAUX / SCEAUX/ jusqu'au  1ER DECEMBRE/RÉSERVATIONS : 01 46 61 36 67
  • TNP VILLEURBANNE/du 6 au 23DECEMBRE/RESERVATIONS: 0478033000

 

RECOMMANDATION

BON

 

THÈME

• Deux jeunes gens – Louis et Marthe – viennent de se marier : elle, très pieuse, a quitté son foyer pour suivre son bien-aimé,et le couple vit de peu dans une contrée rurale d’Amérique du Nord.

• Louis aspire bientôt à retrouver une liberté que son nouveau statut d’époux semble contrarier. Dans le même temps, il trouve à s’employer chez de riches propriétaires terriens qui vont lui proposer un curieux échange : l’homme, Thomas Pollock, lui propose une somme pour qu’il parte et lui abandonne Marthe ; la femme, avec qui Louis a une liaison, lui offre de manière un peu paradoxale ladite liberté en échange de sa jeunesse et de son attachement.

• Marthe, de son côté, se trouve prise dans ce terrible champ de forces contradictoires, mais reste fidèle à ses attachements, au prix d’une souffrance considérable.

 

POINTS FORTS 

• Une fois que l’on a admis que les protagonistes d’un drame se déroulant dans l’Amérique profonde pouvaient s’exprimer comme les personnages de Corneille ou Racine (que de « ô ! », que de salutations quand même…), le public se régale de la maestria des deux comédiens que sont Francine Bergé et Robin Renucci. La première est absolument éblouissante d’aisance et de présence quand elle incarne une “forme-femme“ tentatrice, caustique, diabolique et désarmée. Robin Renucci se fait l’incarnation parfaite de “l’évangile de la richesse“ et le promoteur d’un échange-marchandage douteux, non sans laisser deviner des failles considérables que le dollar-roi ne peut combler.

• La mise en lumières est remarquablement conçue, qui épouse parfaitement l’économie générale de la pièce et la baigne d’ambiances fortes et variées.

 

POINTS FAIBLES 

• Mettre en présence des comédiens chevronnés (Bergé et Renucci) avec de plus jeunes artistes peut avoir des effets bénéfiques, ou l’inverse. C’est plutôt le cas ici, quand on aborde un texte compliqué à interpréter, parcouru de tunnels métaphoriques (pratiquement tous les éléments naturels y passent, de la marée au soleil…), et cherchant sans relâche à accommoder la poésie au théâtre. Tout ceci met en valeur  l’aisance des premiers à surmonter les difficultés que n’évitent pas toujours les seconds.

• Si la gestuelle et la souplesse de Marc Zinga sont de véritables atouts au service de son jeu, est-il nécessaire d’écarquiller les yeux à tout propos ? De la même manière, on entend trop souvent et trop distinctement Louise Chevillotte reprendre son souffle entre deux lamentations, ce qui nuit considérablement aux sentiments qu’elle exprime, sur des registres assez peu variés. Enfin, les deux comédiens prennent vite l’habitude de crier pour un oui ou pour un non, et l’un sur l’autre, piège qu’évitent soigneusement leurs aînés.

• On sait le soin que Claudel portait à la diction, mais était-il vraiment besoin d’exiger de Louise Chevillotte et de Marc Zinga qu’ils prononcent toutes les syllabes et les lettres, si ce n’est pour aboutir à les placer dans une situation de récitation passablement handicapante ; Renucci et Bergé savent s’en émanciper pour le plus grand bonheur du texte.

 

EN DEUX MOTS 

Un échange qui tourne au marchandage à la fois sordide et sublime, mais un peu inégal…

 

UN EXTRAIT 

«  Justice ! Justice ! Mon cri est humble et mon cri ne sera point inentendu »

 

L’AUTEUR 

• Paul Claudel (1868-1955), issu d’un milieu aisé, se convertit au catholicisme après avoir été saisi un soir de Noël 1886 dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Outre sa carrière de diplomate (notamment en extrême-orient), il accomplit un parcours de dramaturge, poète et essayiste, et connait la consécration avec Le partage de midi(1906), L’annonce faite à Marie (1912) et surtout Les souliers de satin (1929), désormais considérés comme des classiques du répertoire.

• Au théâtre, ses textes ont une indéniable dimension poétique et spirituelle. C’est la première version de L’échange qui nous est proposée : écrite en 1894, elle précède l’ambassade de Claudel aux Etats-Unis d’Amérique (1927-28) et donnera lieu à une seconde version, livrée sur le tard, en 1954.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires