En direct
Best of
Best of du 03 Novembre au 09 Novembre 2018
En direct
© DR
Atlanti-Culture
Quand Dieu boxait en amateur : un roman qui prend aux tripes
Publié le 09 novembre 2018
Dieu a peut-être boxé en amateur mais Guy Boley, quant à lui, confirme avec ce roman qu'il écrit en grand professionnel.
est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Beuzebosc pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dieu a peut-être boxé en amateur mais Guy Boley, quant à lui, confirme avec ce roman qu'il écrit en grand professionnel.

LIVRE

Quand Dieu boxait en amateur

de Guy Boley 

Ed. Grasset

RECOMMANDATION

           EXCELLENT

THÈME

J’étais décidé à aimer ce livre. Pour son titre, pour le père étonnant qu’il raconte, héros déchu et retrouvé d’une époque qui s’enfonce dans l’oubli. Pour le fils aussi, l’auteur, un caractère provincial et une vocation tardive qui rompt avec les visages pâles, lisses, inodores des plumitifs en vogue, réfugiés dans le même uniforme noir que leurs mots ennuyés et creux. 

C’est l’histoire d’un quartier ouvrier de Besançon, de l’amitié d’enfance de toute une vie entre un forgeron et un prêtre qui conduit le héros, très tôt orphelin et poussé par sa mère qui craint les méfaits des livres, au noble art de la boxe puis au théâtre de la paroisse où, à la demande de son ami curé, il devient, en survoltant son talent, Dieu lui-même. Avant de vivre sa propre passion : la mort d’un enfant, la plongée dans l’alcool, l’ultime déchéance.

POINTS FORTS

Comme son héros de père qui naît et mourra au même endroit, Guy Boley, par sa puissance d’évocation, prend aux tripes, pousse son lecteur essoufflé dans les cordes rugueuses d’une langue belle et vive, sentant la sueur, les larmes, la poussière, la brûlure des fourneaux. Ici le cœur bat fort, celui de l’amitié, de la solidarité, de l’amour, de la détresse aussi. 

Au milieu de l’entrepôt ferroviaire, sur l’enclume comme sur scène, dans le quotidien gris de la fatigue comme dans la ferveur simple de la vie familiale et des fêtes colorées de patronage, l’histoire porte la marque de la nostalgie. 

Perce l’effort de ces innombrables vies populaires que la lecture, les rêves, les passions et la foi poussent à vivre au-delà de leur condition et à transcender leurs limites. 

Beaucoup de mots portent, les images émues frappent à l’âme et rendent à ce père, collectionneur de mots longtemps abandonné à sa honte, la tendresse fière du petit enfant juché sur ses épaules et l’émoi de la vigoureuse étreinte des retrouvailles.

POINTS FAIBLES

Entre le début à la fois déroutant et passionnant et la fin poignante et magnifique d’une oeuvre digne d’un grand prix littéraire, j’ai eu un passage à vide au moment où le héros quitte le ring pour rejoindre douloureusement l’estrade. Comme le boxeur sonné, j’ai tenu tête et je n’ai pas été déçu.

EN DEUX MOTS

On est loin ici du petit Marcel Pagnol et de la gloire poétique et parfumée de son père instituteur sous le ciel bleu de Provence. La Franche-Comté, à la fois rurale et industrielle, offre un décor âpre et puissant à la grâce virile de ce court roman tout en muscles. Champion de France de boxe amateur, premier rôle inspiré d’un péplum religieux, amoureux du dictionnaire Larousse, René, ce père qui se désespéra de ne l’être qu’une fois, notait dans un carnet les mots qui survivront à sa chute. L’auteur en a tiré un vibrant hommage. Un livre comme un cadeau à ce père retrouvé, comme le frère qui lui a manqué.

UN EXTRAIT

Ou plutôt quatre:

"Tu entends cela, René : le combat de ta vie, chaque jour renouvelé !"

"Mon père parvenait à jouer, enfin, quelqu’un d’autre que lui."

"Je passais comme un orage au milieu de leur chagrin, je savais que leur vie n’allait plus du tout".

"Une fois qu’on est devenu Dieu, il est interdit de déchoir".

L'AUTEUR

Guy Boley, né en 1952, a fait mille métiers de saltimbanque avant de se consacrer à l’écriture comme homme de théâtre et romancier. Son premier roman, Fils du feu, publié chez Grasset en 2016, a été couronné par de nombreux prix littéraires.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les nouveaux iPhones vous coûteront le double du prix que vous pensez payer si vous en changez
02.
L'initiateur de #sansmoile17... est salarié de LREM
03.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
04.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
05.
Bruxelles : si l’Italie veut vivre son aventure populiste, ce sera sans l’Union européenne
06.
Gilets jaunes : pourquoi certains Français ont nettement plus de raisons que d’autres de se plaindre de l’évolution de leur pouvoir d’achat
07.
33 000 morts dues aux bactéries résistantes aux antibiotiques : faut-il limiter drastiquement les prescriptions ?
01.
Pourquoi les nouveaux iPhones vous coûteront le double du prix que vous pensez payer si vous en changez
02.
L'initiateur de #sansmoile17... est salarié de LREM
03.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
04.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
05.
Bruxelles : si l’Italie veut vivre son aventure populiste, ce sera sans l’Union européenne
06.
Gilets jaunes : pourquoi certains Français ont nettement plus de raisons que d’autres de se plaindre de l’évolution de leur pouvoir d’achat
07.
33 000 morts dues aux bactéries résistantes aux antibiotiques : faut-il limiter drastiquement les prescriptions ?
01.
Radicalisation en prison : pourquoi l'Etat reste-t-il le "premier recruteur de Daech" ?
02.
Pour près de deux Allemands sur trois, Angela Merkel devrait "se retirer"
03.
L’horreur de la guerre au Yémen, ou le deux poids deux mesures des Occidentaux qui sanctionnent Russie et Iran… mais laissent tout passer aux Saoudiens ou aux Pakistanais !
04.
Comment la mafia se retrouve dans votre assiette
05.
Pourquoi est-ce que la nomination d'Andrea Enria à la tête de l'autorité bancaire européenne risque de ne rien changer
06.
#DansMaRue : l’application de la mairie de Paris qui promeut le retour de la délation
01.
Un couple découvre 53 cadavres de chats dans leur jardin
02.
S’armer face au péril russe ? Emmanuel Macron ferait bien de relire quelques manuels d’histoire
03.
2008- 2018 : ces 10 ans où l’Euro a perdu beaucoup de terrain dans son rêve de concurrencer le dollar comme monnaie de réserve mondiale
04.
Guerre et paix dans le cyberespace : pourquoi l'appel de Macron à faire la paix dans le cyberespace n'est pas prêt de se concrétiser
05.
Derrière l’itinérance d’Emmanuel Macron et le contact direct avec les Français, le renoncement à la démocratie représentative ?
06.
Démographie : la fertilité des femmes décline remarquablement presque partout dans le monde
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires