En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

05.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 2 heures 59 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 5 heures 16 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 6 heures 49 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 8 heures 31 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 10 heures 53 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 11 heures 14 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 11 heures 38 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 12 heures 1 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 12 heures 18 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 12 heures 39 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 3 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 6 heures 15 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 8 heures 1 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 9 heures 34 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 11 heures 4 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 11 heures 18 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 11 heures 41 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 12 heures 3 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 12 heures 36 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 12 heures 59 min
Atlanti-Culture

"L'occupation" : Quand la jalousie, haïssable, devient magnifique !

Publié le 20 octobre 2018
Avec la sobriété, la maîtrise et la force qui la caractérise, Annie Ernaux passe au scalpel un cas de jalousie amoureuse. Aïe, aïe, aïe! Réjouissant de vérité.
Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec la sobriété, la maîtrise et la force qui la caractérise, Annie Ernaux passe au scalpel un cas de jalousie amoureuse. Aïe, aïe, aïe! Réjouissant de vérité.

THEATRE

L’occupation
Texte d’Annie Ernaux
Adaptation et mise en scène: Pierre Pradinas
Musique originale de Christophe « Disc » Minck
Interprété par Romane Bohringer

INFORMATIONS

Théâtre de l’Oeuvre
Du jeudi au samedi à 19h, le dimanche à 17h30
Jusqu’au 2 décembre
Durée : 1h05
Réservations : 01 44 53 88 88

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THEME

"L’Occupation" est un court roman publié en 2002 chez Gallimard. Annie Ernaux y dresse dans son style épuré et puissant le portrait d’une femme de 40 ans, à travers un épisode de sa vie amoureuse. Après s’être séparée de l’homme qui occupait sa vie depuis 6 ans, elle apprend que celui-ci vient d’emménager avec une autre femme, dont il ne veut pas lui révéler l’identité. Tout connaître de sa « remplaçante » devient alors une obsession et fait naître une jalousie féroce, irraisonnée, qui occupe ses jours et envahit ses nuits.

POINTS FORTS

1/ Le texte est dans sa quasi intégralité celui du roman de 2002, seul un court passage a été enlevé; mais il n’a pas été modifié. On y retrouve talent d’Annie Ernaux, de puiser dans sa vie des éléments d’autobiographie, puis de transformer le personnel en universel. Son récit est tour à tour d’une grande crudité, à la lisière du fantasme ou attentif aux petits détails du quotidien. Au-delà d’une description « clinique » de la jalousie, c’est le portrait d’une femme contemporaine, qui se débat pour ne pas perdre pied.

2/ Romane Bohringer est seule en scène mais se l’approprie comme un terrain de jeu. « Désirée » par son metteur en scène qui a monté le projet autour d’elle, elle trouve la bonne distance pour poser des larmes sur sa douleur, de la violence sur sa fureur et de la poésie sur son désarroi.

Elle dit de « son » auteur : « Je vous aime trop. Sans vous connaître. Je suis trop impressionnée par votre humanité, par votre esprit. Par votre intelligence. Par votre écriture flamboyante qui dit « Je » mais qui parle de nous tous ».

3/ Romane Bohringer n’est pas exactement seule en scène. Elle la partage avec un musicien entouré d’une batterie d’instruments et avec un écran.

La musique a été conçue pour être une vraie partenaire du texte et du jeu : elle l’accompagne, comme une musique de film, dessinant une ambiance, relevant  une phrase ou se fondant dans le monologue de Romane.

Loin des usages jusqu’auboutistes, exagérés, de la vidéo qui a envahi les scènes de théâtre, l’usage de l’image est ici parcimonieux, au meilleur sens du terme. En contrepoint de la musique, elle illustre le texte avec grâce et légèreté.

POINTS FAIBLES

1h05, c’est court. Mais d’une grande intensité, on n’en fera pas le reproche à l’auteur …

EN DEUX MOTS

Il faut lire Annie Ernaux, ou l’entendre, tant l’interprétation et la mise en scène évitent l’écueil d’une littérature théâtralisée qui rendrait le texte fade et artificiel. L’interprétation de Romane Bohringer et la scénographie de Pierre Pradinas en font au contraire un vrai spectacle de théâtre total, vivant et intense.

UN EXTRAIT

Ainsi commence la pièce : « J'avais quitté W. Quelques mois après, il m'a annoncé qu'il allait vivre avec une femme, dont il a refusé de me dire le nom. À partir de ce moment, je suis tombée dans la jalousie. L'image et l'existence de l'autre femme n'ont cessé de m'obséder, comme si elle était entrée en moi. C'est cette occupation que je décris ».

L’AUTEUR

Annie Ernaux est une autrice à part (elle tient à ce féminin). Autrice, donc, d’une quinzaine de livres en un peu plus de 30 ans, elle livre au compte-goutte les épisodes marquants de sa vie, sous une forme romanesque, se servant d’un matériau autobiographique comme terrain de questionnement social.

Son oeuvre, qualifiée d’auto-socio-biographique, se caractérise par son style épuré où chaque mot est choisi, pesé, au service de récits courts, compacts, qui ne s’éloignent jamais de leurs sujets mais le creusent, le tordent, l’auscultent jusqu’à en extirper la complexité, sans retenue ni pudeur.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires