En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 8 heures 17 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 8 heures 54 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 11 heures 37 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 16 heures 34 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 16 heures 56 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 17 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 8 heures 37 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 10 heures 39 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 12 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 13 heures 33 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 16 heures 16 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 16 heures 31 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 16 heures 46 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 17 heures 3 sec
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 17 heures 38 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 17 heures 42 min
Atlanti-Culture

Exposition "Caravage à Rome" : l'enfant terrible de la Renaissance Italienne

Publié le 04 octobre 2018
Pascal Duthuit pour Culture-Tops.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Duthuit est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
EXPOSITION
Caravage à Rome
 
 
INFORMATIONS
Musée JACQUEMART-ANDRE
158 boulevard Haussmann
75008 Paris
Ouverture 7 jours sur 7, de 10h à 18h 
Nocturne le lundi jusqu'à 20h30 
Jusqu' au 28 janvier 2019
 
 
RECOMMANDATION
           EN PRIORITE
 
 
THÈME
Le musée Jacquemart-André consacre une exposition majeure à Caravage (1571-1610 ), figure emblématique de la peinture du XVIIe siècle.
Dix chefs-d'oeuvres de sa période romaine, dont 7 jamais présentés en France, sont exposés en regard avec des tableaux de contemporains qui furent amis ou rivaux de Caravage.
 
 
POINTS FORTS
 
1- Une exposition consacrée à Caravage à Paris est un événement rare à ne pas manquer ! Première exposition en France depuis 1965, le musée a réussi l'exploit de réunir 10 tableaux majeurs sur une oeuvre globale de seulement 50 à 56 toiles, suivant une stricte attribution.
 
2- Le Musée Jacquemart-André a choisi de présenter la période de ses 16 années à Rome durant lesquelles Caravage va développer son style pictural le plus fort avec ses œuvres en clair-obscur d'un réalisme saisissant et d'une humanité touchante.
 
3- Le dialogue entre les toiles de Caravage et celles de ses contemporains est un des points forts de cette exposition, avec des œuvres de Giovanni Baglione, Bartolomeo Manfredi, Orazio Gentileschi et de l'espagnol José de Ribera. Dans toutes ces confrontations passionnantes de toiles de maîtres, Caravage nous apporte un niveau d'intensité réaliste inégalée, que le chef d'oeuvre " Judith décapitant Holopherne " nous démontre d'une manière incontestable, dans la première section intitulée " Le Théâtre des têtes coupées ", face aux versions de ses amis ou rivaux.
 
4- Les sections suivantes vont continuer à mettre en miroir, à travers différents thèmes - Musique et nature morte, le modèle vivant, la méditation, la passion du Christ- la compétition féroce et sans merci qui se joue alors à Rome, capitale artistique au début du XVIIe siècle.
 
5- A partir de cette période romaine, l'oeuvre de Caravage ne va plus se contenter de correspondre aux critères de commandes ecclésiastiques mais va gagner en autonomie et en dramaturgie, en répondant à des commandes de Collectionneurs. La place du spectateur change alors: le tableau nie la présence du regardant et, par là, attire notre curiosité et notre saisissement. "Le Souper à Emmaüs ", Saint François en méditation"et " Saint Jérôme écrivant" sont de parfaites illustrations de cette intensité de l'"absorbement", propre aux tableaux de Caravage, sentiment accentué par la technique du clair-obscur.
 
6- Pour la première fois, nous avons la chance de pouvoir admirer et comparer deux versions de la " Madeleine en extase ", celle dite "Klain", attribuée de longue date à Caravage, et une autre version, également de la main de l'artiste, découverte en 2015 et encore jamais exposée en Europe.
Les experts vont, une fois encore, pouvoir s'interroger sur la possibilité que Caravage ait répliqué parfois quelques unes de ses compositions. Je vous invite à vous faire votre propre opinion...
 
7- Peu connu et oublié jusqu'au début du XXe siècle, Caravage est un peintre hors du commun, malheureusement les rivalités et les tensions entre artistes vont mettre fin trop vite à sa carrière romaine par une dernière rixe durant laquelle il tua son rival Ranuccio Tomassoni, en 1606. Contraint à l'exil, il implorera le pardon du Pape jusqu'à sa mort, en 1610; il a alors tout juste 38 ans.
 
 
POINTS FAIBLES
 
Je n'en vois pas, tellement l'exposition est une prouesse technique et financière. La sélection du Musée Jacquemart-André est de grande qualité.
Pourtant il est probable que l'unanimité des attributions des tableaux de Caravage, souvent difficile voir impossible, alimentera des controverses sur certaines toiles qui peuvent être considérées par certains experts comme des copies. 
 
 
EN DEUX MOTS
 
Pas une seule exposition de Caravage à Paris depuis 1965: ce vide est enfin comblé d'une manière magistrale par cette exposition  qui a, en plus, le mérite de nous démontrer le rôle de Caravage et son influence majeure sur ses contemporains.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Caravage, Rome, exposition
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires