En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Disraeli Scanner
A tous ceux qui croient que le sommet européen des 27, 28 et 29 juin a été un échec
Publié le 02 juillet 2018
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.

Londres, 

Le 1er juillet 2018, 

 

Mon cher ami, 

 

L’Europe est une catégorie a priori de l’esprit humain 

 

Je lis beaucoup de commentaires négatifs sur le sommet de Bruxelles. Mais est-ce vraiment l’échec que l’on prétend? Je crois que la plupart des commentateurs ne comprennent pas comment pensent les responsables de l’Union Européenne. 

 

La vision des Etats-Unis d’Europe est une religion. C’est une des dernières utopies collectives. Soit vous avez la foi européenne, soit vous n’en êtes pas pourvu. Dans ce cas, il faut que vous essayiez, malgré tout, de comprendre comment réfléchit un européiste fervent. Pour lui, l’Europe est devenue une catégorie a priori de l’esprit. J’emploie le mot au sens kantien: pour notre fervent de la religion européiste, l’Europe est préalable à toute perception. Elle permet de voir le monde, de l’interpréter. J’imagine que votre problème, comme celui de tous les populistes, conservateurs, eurosceptiques et autres critiques de l’horizon indépassable de notre temps, c’est que vous restez persuadé que l’on puisse faire de la politique à partir de la réalité des choses. Mais, mon cher ami, vous croyez encore que l’esprit humain peut atteindre la réalité alors que les noumènes nous sont inaccessibles, nous ne saisissons que les phénomènes, à travers l’espace, le temps et l’Europe! Et du point de vue de l’Europe, le sommet s’est bien passé. 

 

D’abord beaucoup avaient annoncé que le sommet serait un échec. Or il a été couronné par un accord sur les « migrants », comme on les appelle. 

Ensuite, Angela Merkel sort à première vue confortée du sommet. 

Enfin certains disent qu’Emmanuel Macron n’a pas réussi à faire discuter son agenda de réforme de la zone euro. Mais depuis quand faudrait-il que les sujets avancent rapidement dans l’Union Européenne? Et pourquoi faudrait-il qu’ils aient des solutions? Le plus important, dans l’Union Européenne, c’est le mouvement, c’est le fait de discuter, c’est la prise du rendez-vous suivant, pour se revoir et continuer à discuter. Entretemps, des dizaines, des centaines de fonctionnaires nationaux et des institutions européennes auront été mobilisés pour discuter le projet....qui sera présenté à discussion dans une nouvelle mouture. 

 

L’important pour l’Europe n’est pas de résoudre les problèmes mais de convaincre les marchés et l’opinion qu’elle les traite

 

Dans le storytelling européen, on nous raconte que la Communauté puis l’Union Européenne ont créé les conditions de la réconciliation et de la paix entre les nations. La réalité est exactement le contraire: c’est parce que les peuples qui s’étaient livrés à deux guerres atroces étaient disposés à faire la paix qu’ils ont été capables de créer la Communauté Européenne. La paix a fait l’Europe. Et non le contraire. Mais vous voyez bien les conséquences des deux énoncés. Si c’est la paix qui a fait l’Europe, alors il est possible de changer d’Europe, d’en faire une autre, qui serve mieux la paix et la prospérité si la première ne marche pas ou bien a épuisé ces promesses. Si, au contraire, c’est l’Europe qui a fait la paix, alors votre Union Européenne est intangible.  Elle pourra toujours se réclamer d’un premier succès, extraordinaire, pour affirmer sa propre légitimité. Et peu importe que vous jugiez, ensuite, que tel ou tel sommet était vide, sans résultats. Vous voulez opposer la réalité à une grande idée! La volonté des Britanniques de sortir de l’UE à la grandiose perspective qu’offre cette dernière!


Vous me dites, par exemple, que l’euro n’a pas tenu ses promesses en termes de croissance et de création d’emplois. Mais vous n’avez donc pas compris que le premier mérite de l’euro, c’est qu’il existe. Ensuite, si les résultats attendus ne sont pas à la hauteur, eh bien on aura l’occasion de se réunir pour en parler, apporter des améliorations au système, convaincre les marchés que nous prenons au sérieux les questions, changer un peu le système - sans jamais mettre en cause cette idée grandiose d’une monnaie pillotée depuis Francfort pour dix-neuf pays. Que dites-vous? Vous craignez qu’Emmanuel Macron sorte affaibli du temps mis à se saisir de ses propositions? Mais que pèse un individu, aussi doué et dévoué à la cause soit-il, face à la pérennité de cette cause? La réforme de la zone euro sera discutée en décembre, au prochain sommet - si un autre sujet ne vient pas interférer comme l’immigration, lors du présent sommet. Et puis on nous dit qu’il pourrait y avoir une crise et que la zone euro ne s’y est pas suffisamment préparée? Au contraire! Grâce à Macron, la discussion est lancée. Il sera tout à fait possible de l’accélérer, au cas où des gens imprudents, dans la zone euro ou, plus probablement, à l’extérieur, auraient commis des imprudences, déstabilisé le système financier mondial en empruntant plus qu’ils ne pouvaient rembourser. 

 

Si vous préférez être dans la réalité que répéter « Europe! Europe! », vous devez en assumer les conséquences

Mon cher ami, j’ironise à peine. L’Union Européenne est tenue par un groupe de dirigeants actifs, puissants, qui gardent la confiance des marchés.  L’UE sort d’une séquence qui s’est finalement bien terminée. Pendant longtemps les européistes ont crié au retour du fascisme quand on attirait l’attention sur les questions de sécurité et d’identité. Mais ils sont en train de s’apercevoir qu’il peut être utile de traiter ce problème politique. Il ne s’agit pas de l’essentiel, du coeur du pouvoir européen. Tant que Giuseppe Conte ne met pas en cause l’architecture de la BCE, il est utile: il aide à canaliser les populismes; il peut s’allier avec la Bavière ou la Hongrie qui sont plus rigoureuses budgétairement parlant que l’Italie. Pendant ce temps, le débat ne porte pas autant qu’Emmanuel Macron le voudrait sur l’avenir de la zone euro. Mais n’est-ce pas dangereux de trop parler des choses; au lieu de les traiter à huis clos et de les sortir du chapeau du Conseil ou de la Commission quand c’est opportun? 

 

Le refus de donner prise au débat sur les questions qui sont au coeur de l’appareil de pouvoir européen reste une très grande force de l’Union Européenne. Qui décide? Comment? Quelle est l’efficacité réelle des politiques mises en place? Personne n’est capable de le dire mais, jusqu’à maintenant, la capacité à résister à tous les assauts jugés démagogiques a rassuré les marchés. J’entends bien monter les mécontentements, je vois bien que Madame Merkel, en déstabilisant l’espace Schengen, a mis ses confrèrres chefs de gouvernement dans une situation délicate. Mais il ne faut pas sous-estimer les rtessources dont dipose encore la bureaucratie que nous appelons « bruxelloise » par facilité. Les dirigeants européens, à Bruxelles, Francfort ou dans les gouvernements nationaux, peuvent considérer qu’ils ont le temps pour eux, que la zone euro est « too big to fail ». C’est en tout cas la carte qu’ils ont l’intention de jouer encore durant plusieurs années. 


Je ne dis pas que les partisans du réel soient condamnés à affronter en vain les défenseurs de l’utopie européiste. L’histoire de l’Europe est un cimetière de mauvais gouvernements, renversés pour ne pas avoir tenu compte de la réalité. Mais les illusions ont la vie longue. Machiavel sert à tous ceux qui veulent entretenir la manipulation. Et il faudra beaucoup de réalisme aristotélicien pour ébranler son assise. Si vous avez décidé de porter le fer dans les failles de la cuirasse de votre adversaire,  préparez-vous à un combat long et, au départ, asymétrique. Cuirassez-vous comme il faut vous-même. Acceptez d’être un temps ostracisé. Soyez constant et patient. 

 

Je vous souhaite une bonne semaine. 

 

Bien fidèlement à vous

 

Benjamin Disraëli

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
07.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 02/07/2018 - 21:02
Évitons à l’UE l’acharnement thérapeutique!
La trouvaille de Macrouille et Merkel de camps de concentration de clandestins a été aussitôt démentie par la menace de démission de Horst Seehofer, ministre allemand de l'intérieur...(au contraire de Collombo-de-poulet, qui applaudit). Toute l’Europe se ligue contre Macrouille et Merkel, mais ces benêts feignent de ne rien voir...ce n’est pas l’assistance de la bécasse Moguerrini qui les aidera à sortir du merdier où ils se sont mis...
ajm
- 02/07/2018 - 16:59
Athérosclérose.
Ganesha pourrait aller dans Wikipedia voir ce que signifie la réalité " noumenale" chez Kant et nous l'expliquer, à nous autres (vieux souvenirs de philo ).
ajm
- 02/07/2018 - 16:56
La force du vide.
L"Europe de Bruxelles est comme une grande roue, c'est le vide qui la constitue qui fait sa force. Tant qu'elle roule, sans savoir où, tout va bien. Chaque année on la répare un peu et elle repart.