En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Procès Chirac ou procès de la politique ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 2 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 3 heures 54 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 4 heures 52 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 5 heures 6 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 9 heures 7 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 1 heure 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 2 heures 34 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 5 heures 31 sec
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 9 heures 29 min
© Tolga AKMEN / AFP
© Tolga AKMEN / AFP
Do not yell at me

« Fuck business » dit Boris Johnson, « début de la fin » pour Harley Davidson annonce Donald Trump : pourquoi donc les politiques s’énervent-ils contre leurs entreprises ?

Publié le 02 juillet 2018
« Fuck business » dit Boris Johnson le 24 juin ! Pas très diplomate ce ministre britannique des Affaires étrangères ! Pas très logique surtout, pour un des plus ardents Brexiters du cabinet de Theresa May, qui fonde sa stratégie sur la capacité des entreprises installées au Royaume-Uni à trouver plus de marchés, une fois libérées des contraintes bruxelloises !
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
« Fuck business » dit Boris Johnson le 24 juin ! Pas très diplomate ce ministre britannique des Affaires étrangères ! Pas très logique surtout, pour un des plus ardents Brexiters du cabinet de Theresa May, qui fonde sa stratégie sur la capacité des entreprises installées au Royaume-Uni à trouver plus de marchés, une fois libérées des contraintes bruxelloises !

Nous sommes, ce 24 juin, dans une réunion privée, où Boris Johnson  doit répondre à des questions pressantes sur Airbus et BMW. Leurs dirigeants s’inquiètent publiquement sur leur futur au Royaume-Uni, annonçant des baisses d’investissement et d’emploi. Pour s’excuser ou relativiser après coup, devant les réactions à ces propos, Boris Johnson dira que c’étaient les lobbies qu’il avait en tête. D’accord, mais même avec cette «explication », nous ne sommes pas loin des entreprises !

Or ces interrogations des patrons ne sont pas isolées, même si les politiques et certains médias tentent de calmer le jeu. On ne compte plus, en effet, les inquiétudes des investisseurs japonais. Ils avaient choisi le Royaume-Uni pour passer en Europe et se trouvent désarçonnés devant ce revirement, qui n’est pas dans leurs mœurs. On suit aussi les baisses de prix dans l’immobilier londonien. Plus importants sont les messages d’installations bancaires et financières sur le continent. Les gestionnaires d’actifs vont se retrouver plus nombreux au Luxembourg, les back offices en Irlande, les banques d’affaires à Paris ou Francfort, l’Agence bancaire européenne se prépare à aller à La Défense, Francfort étant le domaine de la Banque centrale et des stress tests, avec les informations qui tournent autour. Pour attirer à Paris par rapport à Francfort, il faut être moins cher, ce qui n’est pas le cas, mais le secteur bouge beaucoup. Comme tous !

Chacun veut en effet revoir ses activités, en automobile, finance ou autre, avec un peu plus d’installations sur le continent et plus de robots surtout, partout. Le Brexit est une explication, très partielle, du remue-ménage qui secoue toutes les chaînes de production, en biens et en services. Et le PIB  britannique décélère, vers 0,2% en début d’année contre 0,4% fin 2017, l’investissement baisse et la consommation est poussive. En même temps, l’inflation (largement importée) passe à 2,4%.

Les Brexiteurs peuvent alors s’énerver, Boris en tête ! Lui et eux avaient parié sur le supplément que permettrait le commerce, à partir d’une plateforme qui parle la langue de l’économie mondiale, la leur, une plateforme plus souple et business friendly que les autres. Mais voilà que cette « nation de boutiquiers », comme disait Napoléon, se trouve face à des entreprises qui peuvent produire ou importer moins cher ailleurs, ou en s’organisant différemment, ou les deux, et surtout en respectant les sacro-saintes règles du marché unique. Pas d’échanges sans règles, Boris Johnson enrage !

Donald Trump n’est pas non plus d’excellente humeur face à ces entreprises américaines qui se plaignent d’avoir à acheter plus cher à l’étranger, du fait des hausses de taxes qu’il a décidées (sur l’acier par exemple) et à vendre plus cher à l’extérieur, du fait des hausses de taxes décidées en réaction à ses hausses. Les motos Harley-Davidson se trouvent exposées à une double peine : un acier devenu plus cher, des taxes plus fortes pour vendre en Europe. En tout près de 1900 euros en moyenne par moto en Europe, son deuxième marché, pour cette icone américaine de 115 ans. Elle se plaint et décide d’aller produire plus au Brésil et en Thaïlande, et moins aux États-Unis, en y réduisant l’emploi. Le Président Trump voit rouge le 25 juin : « surpris que Harley-Davidson, de toutes les sociétés, soit la première à agiter le drapeau blanc… Les taxes sont une excuse pour Harley ». Le lendemain, il poursuit : « une Harley-Davidson ne devrait jamais être produite dans un autre pays – jamais ! S’ils bougent… ce sera le commencement de la fin, ils se sont rendus, ils partent ». Il faut donc « être patient » pour attendre les effets bénéfiques des mesures Trump, car « à la fin elles ne paieront pas de taxes pour vendre à l’Union Européenne » !

Les Brexiteurs et Trump contre le business, alors que leur objectif premier est de le défendre. Ingratitude ? Mauvais calculs ? Pessimisme ? Courte vue ? Peut-être, mais il est certain que les actions et réactions britanniques d’un côté, douanières avec les États-Unis d’un autre, ont mis en branle un système très complexe de chaînes de production, en pleine révolution de l’information et de la communication. Quand on peut comparer les prix et commander de chez soi, court-circuiter les systèmes de distribution, donc de production, Brexit et Trump induisent deux chocs supplémentaires. Ils sont suffisants pour faire revoir les organisations de production et de distribution, avec plus de rationalisation à la clef. Ces coups de pied dans les fourmilières fiscales et douanières, mais aussi des normes, font faire diminuer ces allers-retours, qui surprenaient tant, pour produire par exemple des voitures en Europe ou aux États-Unis, avec de nombreux voyages de pièces au sein d’ l’Europe, ou entre Mexique et États-Unis. Des concentrations nouvelles vont naître, ouvrant à des espaces de production et de vente plus intégrés encore, dans d’immenses centres logistiques.

Il n’est pas sûr que le business remercie aujourd’hui Boris Jonson et Donald Trump des chocs qu’ils ont déclenchés. Nul ne sait trop où nous allons. Mais il n’est pas sûr du tout que Trump aide le Brexit par ses taxes, et moins encore que le Brexit aide Donald Trump, en montrant que les enjeux du commerce sont certes les prix, mais bien plus les normes de sécurité, écologie et responsabilité sociale.

Le business n’a donc pas fini d’ennuyer les politiques, surtout s’ils oublient les consommateurs, autrement dit leurs électeurs !

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Procès Chirac ou procès de la politique ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 04/07/2018 - 09:26
BJ est un menteur professionel ainsi que Nigel Farage
Triste spectacle, pauvre Angleterre, elle ne méritait pas ça !
vangog
- 02/07/2018 - 21:38
PIB britannique 0,2%...PIB français 0,2%...
au premier trimestre 2018...Il y a eu un frexit?...non! Alors, il faut chercher ailleurs que dans le Brexit cette « décélération mondiale des PIBs! Quand à Harley-Davidson, elle continuera à vendre aux USA plus qu’en Europe, et donc, continuera à produire aux USA plus qu’en Europe,..arguments démontés!
zen aztec
- 02/07/2018 - 16:22
Harley is Harley
Celui qui veut rouler en Harley n'est pas à 1900€ près