En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
Atlanti-Culture
"L’héritage des espions" de John le Carré : Quelle santé, ce John!
Publié le 11 juin 2018
Son dernier roman en témoigne: à 86 ans, John le Carré reste le maître du roman d'espionnage. Chapeau. Profitez-en.
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Son dernier roman en témoigne: à 86 ans, John le Carré reste le maître du roman d'espionnage. Chapeau. Profitez-en.
 LIVRE
 
« L’héritage des espions » de John le Carré. Seuil. 320 pages, 22 €.
 
 
RECOMMANDATION
 
           EXCELLENT
 
 
 
>THEME
 
              En ouverture de « L’héritage des espions », le narrateur précise : « Ce qui suit est le récit authentique et aussi précis que possible de mon rôle dans l’opération de désinformation britannique (nom de code Windfall) montée contre la Stasi, le service de renseignement est-allemand à la fin des années 1950 et au début des années 1960, qui a provoqué la mort du meilleur agent secret anglais avec lequel j’aie jamais travaillé et de la femme innocente pour laquelle il a donné sa vie ». Complément d’info : l’espion s’appelait Alec Leamas et son amie, Liz Gold. Ils sont morts en 1961 au pied du mur de Berlin en un temps qu’on a appelé « la guerre froide ». 
 
En 2017, on est plongé en Bretagne, dans un village où s’est retiré Peter Guillam. Lui, il a bossé pendant des années avec George Smiley, déjà croisé dans huit romans de John le Carré. Tous deux, ils ont été des pointures du « Cirque », surnom des services de renseignement britanniques. Guillam est convoqué à Londres, il va être entendu sur ses activités d’agent secret durant la guerre froide. A la tête des services de renseignement, il y a une nouvelle équipe, une nouvelle génération qui n’a rien à faire des luttes menées par les Occidentaux contre les régimes communistes. « Quelqu’un doit payer pour le sang des innocents sacrifiés sur l’autel de l’intérêt général », lit-on…
 
 
 
>POINTS FORTS
 
-Avec cet « Héritage des espions », John le Carré, en virtuose, fait des allers et retours entre le passé et le présent, la guerre froide, la présidence de Donald Trump et le Brexit…
 
-Une plongée saisissante dans le monde des espions, hommes et femmes discrets, si loin du clinquant de James Bond et consorts.
 
-Un mix très réussi de certitudes, de mélancolie, de tristesse, de questionnements sur les choix et les actes.
 
-L’écriture toujours formidablement alerte, tout en demeurant d’un classicisme et d’une pureté exemplaires.
 
 
 
>POINTS FAIBLES
 
Les deux jeunes agents qui demandent des comptes sur la mort de leurs parents sont, par bien des points, trop caricaturaux, trop « cliché »…
 
        
 
>EN DEUX MOTS
 
         En maître du roman d’espionnage, John le Carré prouve avec « L’héritage des espions » qu’hier ne meurt jamais. Il demeure l’un des rares à pouvoir, à savoir glisser dans une affaire d’espions des questions politiques, intimes, éthiques… On y ajoutera une écriture, un style toujours aussi riches et vigoureux. 
 
Espions, prenez garde, à 86 ans John le Carré est vivant et toujours bien vivant, il n’a pas l’intention de vous lâcher de sitôt !
 
 
 
>UN EXTRAIT
 
Ou plutôt deux:
 
- « L’ennui avec vous, les espions, et ceci n’a rien de personnel, c’est que vous êtes infoutus de reconnaître la vérité même quand vous l’avez sous le nez ».
 
         - « La recherche de responsabilités historiques fait rage, à l’heure actuelle. C’est notre nouveau sport national. La génération immaculée d’aujourd’hui face à votre génération coupable ».
 
 
>L'AUTEUR
 
Né David Cornwell, le 19 octobre 1931 à Poole, ville portuaire du sud de l’Angleterre, John le Carré  a travaillé, dans les années 1950- 60, pour le MI5 et le MI6, les services secrets de Sa Royale Majesté.
 
Il a publié son premier roman, « L’appel du mort », en 1961, puis enchaîné les best-sellers dont « L’Espion qui venait du froid » (1963). Publiant donc à 86 ans son 24ème roman (« L’héritage des espions »), il précise : « Dans le temps, il était bien commode de m'étiqueter « espion devenu écrivain », même si c'était totalement faux. Je suis un écrivain qui, dans sa prime jeunesse, a passé quelques années inefficaces mais très formatrices dans le renseignement britannique ». Il affirme également qu’il n’envisage pas d’arrêter d’écrire (même s’il n’est pas publié !), refuse toujours toute mondanité et concède de temps à autre quelques confidences, parmi lesquelles : « Je suis un menteur. Né dans le mensonge, éduqué dans le mensonge, formé au mensonge par un service dont c'est la raison d'être, rompu au mensonge par mon métier d'écrivain ».
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
2440 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
05.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
07.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
06.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
03.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
06.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 11/06/2018 - 13:51
John le carré
j'adore ces histoires d'espions !