En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 6 heures 10 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 7 heures 19 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 8 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 10 heures 53 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 11 heures 49 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 13 heures 12 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 17 heures 15 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 6 heures 39 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 7 heures 48 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 9 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 10 heures 59 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 12 heures 34 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 17 heures 15 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 17 heures 16 min
© LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
© LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
Revenus ou immigration ?

Démographie et niveaux de revenus : ces cartes de la fécondité en Europe qui ne signifient pas du tout ce que leurs auteurs veulent leur faire dire

Publié le 21 mai 2018
Selon l'institut allemand de recherche démographique Max Planck, le développement économique en Europe permettrait de faire augmenter le taux de natalité. Une situation qui mettrait fin au "paradoxe démographo-économique" selon les auteurs. Or, la remontée de la fécondité dans les régions riches a une unique cause : l'immigration de masse.
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon l'institut allemand de recherche démographique Max Planck, le développement économique en Europe permettrait de faire augmenter le taux de natalité. Une situation qui mettrait fin au "paradoxe démographo-économique" selon les auteurs. Or, la remontée de la fécondité dans les régions riches a une unique cause : l'immigration de masse.

Atlantico : Selon l'institut de recherche démographique Max Planck, le développement économique permettrait d'inverser la courbe de la chute de la démographique, laissant ainsi penser qu'une hausse des revenus permettrait un tel résultat. Une situation qui mettrait fin au "paradoxe démographo-économique" selon les auteurs. Comment interpréter de tels résultats concernant l'Europe ? 

Laurent Chalard : Selon les auteurs d’un article de cet institut de recherche allemand, la tendance générale qui se constate sur la planète, c’est-à-dire que plus le niveau de richesse augmente, plus la fécondité diminue, le fameux « paradoxe démographo-économique », ne se constaterait désormais plus en Europe lorsque l’on analyse l’évolution de la natalité au niveau régional. En effet, l’évolution constatée entre 1990 et 2012 laisse pointer l’émergence d’une certaine corrélation entre élévation des niveaux de revenus et des niveaux de fécondité, qui n’existait pas dans les décennies précédentes. En 2012, la fécondité est, en règle générale, désormais plus élevée dans les régions au plus haut niveau de vie, que sont les grandes métropoles d’Europe occidentale, l’Ile de France en constituant un exemple-type, que dans les régions aux revenus moindres, c’est-à-dire les campagnes. Selon les auteurs, cette évolution s’expliquerait principalement par une meilleure prise en charge des enfants dans les grandes métropoles et à un marché du travail plus flexible facilitant la garde des enfants et le télétravail.

Selon des données fournies par Eurostat, et utilisées pour cartographier les taux de fécondité de la France et de ses voisins, il apparaît que le pays se distingue nettement de ses voisins allemands ou italiens. Il apparaît également que certains territoires, comme la Seine Saint Denis, afficheraient les taux de fécondité les plus élevés. N'est-on pas ici en contradiction avec l'analyse précédente ? 

Effectivement, à l’échelle nationale, l’hypothèse avancée par les auteurs de l’étude ne tient pas la route, puisque sur la période étudiée, la fécondité a évolué beaucoup plus favorablement en France qu’en Allemagne, ce qui n’est guère corrélé aux évolutions économiques ! Par ailleurs, à l’échelle locale, si l’on prend le cas de la France, les indices de fécondité les plus élevés en 2015 se retrouvent dans les départements franciliens les plus pauvres, la Seine-Saint-Denis (2,46 enfants par femme) et le Val d’Oise (2,29 enfants par femme), étant corrélés, de manière incontestable, à une autre variable, l’immigration internationale extra-européenne de main d’œuvre peu qualifiée. A contrario, les départements affichant les revenus les plus élevés, Paris (1,54 enfant par femme) et les Hauts-de-Seine (1,93 enfant par femme) ont une fécondité bien moindre ! Cela rentre donc totalement en contradiction avec l’analyse précédente, d’autant que la France ne constitue pas une exception à la règle, le même phénomène se retrouvant, par exemple, dans le Grand Londres, avec 2,47 enfants par femme en 2016 dans le borough le plus pauvre, Barking and Dagenham, où les minorités ethniques étaient majoritaires dès le recensement de 2011, contre 1,26 enfant par femme en 2016 à Bromley, borough aisé du sud-est londonien peuplé principalement de britanniques ou autres européens.

Dès lors, faudrait-il interpréter les résultats du document de recherche de l'institut Max Planck comme montrant une corrélation entre hauts niveaux de revenus et présence de personnes immigrés, ou issues de l'immigration, et non comme un lien direct entre revenus et démographie ? 

Ce travail de recherche constitue un exemple-type de l’erreur basique en statistique, qui est de considérer que l’existence d’une évolution parallèle entre deux données signifie qu’elles sont corrélées l’une à l’autre, alors que dans les faits, l’échelle utilisée induit en erreur sur le facteur explicatif. En effet, dans cet exemple, l’erreur est due à l’échelle de l’analyse, la « région », pas assez fine pour prendre en compte les variations localisées du niveau de revenu et de la fécondité. Si les régions Ile de France ou du Grand Londres ont effectivement des revenus plus élevés et une fécondité plus importante, c’est le produit d’un autre facteur, l’immigration extra-européenne de main d’oeuvre peu qualifiée, ce qui se voit très bien à l’échelle locale, puisque ce sont les territoires les plus pauvres qui affichent les fécondités les plus élevées, ce qui va totalement a contrario des arguments des auteurs de l’étude, qui semblent avoir une profonde méconnaissance de l’impact de l’immigration extra-européenne sur la remontée de la fécondité constatée dans certaines métropoles occidentales à partir des années 1990. Sans cette immigration, la corrélation n’existerait pas. Les résultats de ce travail sont donc erronés.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 21/05/2018 - 16:54
MARIANNE
"est-on condamné à devenir stupide une fois dans l'opposition ?
Publié le 17/05/2018 à 16:00
Renaud Dély"
Pas besoin! il suffit d'être rédacteur en chef de Marianne!
padam
- 21/05/2018 - 16:48
Les nouveaux petits Goebbels
Bien vu monsieur Chalard! C'est tellement évident qu'il faut vraiment des experts démographes Max Planckés d'outre-Rhin pour ne pas le comprendre, ou plus exactement pour ne pas vouloir tirer les conclusions connues d'avance par tous et qui s'imposent à tout un chacun.
Aghir
- 21/05/2018 - 13:31
Il y a matière à rire (jaune)
de voir qu'Atlantico a été obligé de faire appel à un "géographe consultant membre du think tank Européan Centre for National Affairs"....(wouahhhhh!!!), pour nous annoncer ce qui se dit dans les chaumières depuis au moins cinq ans!!!!!!!!!!!!!!!!