En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 2 heures 17 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 3 heures 53 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 7 heures 2 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 11 heures 19 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 20 heures 43 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 21 heures 58 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 23 heures 25 min
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 3 heures 3 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 5 heures 19 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 8 heures 46 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 11 heures 44 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 21 heures 17 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 22 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 2 heures
Pageturner

Guillaume Musso, Marc Lévy : les secrets du carton en librairie

Publié le 01 mai 2012
Parus à une semaine d’intervalle, les romans de Guillaume Musso et de Marc Levy caracolent en tête des ventes avec des chiffres vertigineux. "7 Ans après" devance "Si c’était à refaire" dans le top des ventes, mais tous deux sont les symboles d'une nouvelle littérature française "à l'américaine".
Laurence Demurger est responsable de la littérature chez Virgin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Demurger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Demurger est responsable de la littérature chez Virgin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Parus à une semaine d’intervalle, les romans de Guillaume Musso et de Marc Levy caracolent en tête des ventes avec des chiffres vertigineux. "7 Ans après" devance "Si c’était à refaire" dans le top des ventes, mais tous deux sont les symboles d'une nouvelle littérature française "à l'américaine".

Atlantico : A chaque sortie, les romans de Marc Levy et Guillaume Musso affolent les chiffres de l’édition. Quel est selon vous le secret des deux Français, qui captivent les lecteurs de page en page ?

Laurence Demurger : A l’origine, Marc Levy a été lancé avec un gros coup marketing. Son premier roman a été présenté en précisant que Steven Spielberg en avait acheté les droits...

On a aussi parlé de « page turning »… A quoi cela correspond-il ?

C’est l’art de mener le récit. C’est un talent bien américain. Il s’agit de commencer l’histoire rapidement. Cette rapidité donne envie de savoir la suite et de lire le roman de bout en bout. On rentre immédiatement dans l’histoire, sans frein stylistique, et ensuite on suit les personnages qui font rêver les lecteurs et auxquels ils peuvent facilement s'identifier. Il ne s’agit pas de héros ordinaires pris par des problèmes de chômage, d’alcool ou d’approche de la trentaine.

Je ne crois pas qu’il ait de modèle ou de théoricien, mais il me semble qu’il existe des cours d’écriture dans les facultés de lettres aux Etats-Unis.

Je ne pense pas que Guillaume Musso ou Marc Lévy utilisent ce procédé – ou alors c’est inconscient - et que ce qu’ils écrivent réponde à un impératif marketing. Marc Lévy ne se dit pas qu’il y a une recette pour faire un livre qui se vende. En revanche, ils s’illustrent tous deux dans un type de roman qui crée l’adhésion des lecteurs, car ils leur promettent une histoire. Et ils le font avec un talent certain, manifestement, puisqu’ils sont suivis et que les lecteurs sont pris… Ce n’est pas forcément un art du rebondissement, c’est l’art de raconter.

Quelle est justement cette « promesse d’histoire » ?

Le lecteur veut voyager. Il attend une histoire qui le transporte hors de son quotidien. Au moment où ils ont commencé, c’était totalement à rebrousse-poil de ce que faisaient d’autres auteurs français. Au lieu de faire des romans portés sur l’introspection, qui se regardent le nombril, ils ont une approche un peu plus « américaine ». Pour eux, il s’agit de tenir une promesse de plaisir ; de faire partager un moment d’évasion, une parenthèse dans un quotidien qui n’est pas toujours très drôle…

Dans leur approche, l’histoire, la façon de la mener et l’imagination priment sur la recherche littéraire. C’est cela qui plaît au plus grand nombre, car c’est le gage d’une lecture assez facile avec la promesse d’une « petite aération ».

Peut-on, pour autant, résumer ce style à une écriture journalistique avec un lexique de 500 mots ?

Non, je n’irais pas jusque-là. C’est une écriture plutôt fluide dans laquelle on ne butte pas sur les phrases en se demandant ce que l’auteur a voulu dire ! C’est clair. Je ne dis pas que c’est « sujet-verbe-complément » avec un langage appauvri, mais en tout cas, ce ne sont pas des stylistes. Et ils se revendiquent d’ailleurs comme tels.

Au-delà d'un phénoménal succès marketing, pensez-vous que ces écrivains à succès aient modifié le roman français ou qu’ils créent une école ? Entreront-ils dans le Lagarde et Michard ?

Je n’en suis pas sûre. Les modes changent. Je ne crois pas qu’ils feront « école » au sens collectif du terme. Mais ils sont, cependant, suivis par certains auteurs qui essayent d’écrire dans la même veine, comme Thierry Cohen, par exemple, sans connaître le même succès.

Propos recueillis par Antoine de Tournemire

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires